Archives du mot-clé scotland

vue sur un lac

Les mystères du Loch Ness en une journée et la découverte des alentours : Inverness et Culloden Battlefield

J’ai l’impression que le Loch Ness fait partie de ces lieux que je connais depuis toujours (comme les pyramides d’Égypte ou la grande muraille de Chine), et je ne me voyais pas faire un road trip en Écosse sans passer par le plus célèbre loch !

Alors pour ceux qui ne sauraient pas, le Loch Ness n’est pas le nom du fameux monstre marin (comme je le croyais quand j’étais petite lol) mais c’est le nom du lac. Loch = lac en Écosse. Le fleuve Ness vient de ce lac, d’où le nom (ou inversement ? ^^).

Le loch est très long (39 km) mais pas large du tout (de 1 à 3 km), il est le plus grand loch d’Écosse en volume, car il est très profond, d’où la légende d’un monstre aquatique.

D’après les conseils de l’un de nos hôtes airbnb, nous avons décidé de faire le tour du lac en voiture. Il est possible de le faire à vélo, mais nous n’avions pas vraiment le temps (ni les mollets pour !).

Loch Ness : en route sur la rive Ouest

Le côté ouest du lac est le plus touristique. La route est large (enfin il y a 2 vraies voies quoi – on avait un peu perdu l’habitude haha) et on y croise beaucoup de voitures et de bus.

Visite du Loch Ness Centre & Exhibition

Nous faisons un arrêt au Loch Ness Centre & Exhibition, un musée à Drumnadrochit consacré au monstre et à ses apparitions. On en apprend aussi sur le loch en lui-même et les histoires qui l’entourent. Ce n’est pas incontournable mais pour notre part nous l’avons trouvé intéressant. C’est hyper kitsch ! Passez par les toilettes, le couloir pour y aller nous a bien fait tripper x) Si vous ne parlez pas anglais, vous pourrez apparemment demander à ce que les vidéos soient diffusées en français (le musée consiste en plusieurs vidéos explicatives). A la fin, vous pourrez vous faire votre propre idée sur l’histoire du monstre Nessie 😉

dans le musée

Le château d’Urquhart

Peu après se trouve le château d’Urquhart, l’un des plus célèbres d’Écosse du fait qu’il se trouve sur les bords du loch Ness. Nous n’avons pas pu nous approcher, c’était payant (9£ par personne pour « visiter » une ruine ça fait un peu cher) et en plus c’était blindé de monde, alors non merci ! Nous nous sommes garés sur le parking gratuit et avons remonté un peu la route à pied pour avoir différents points de vue sur le château, ça nous a suffit 🙂

Panorama sur le loch ness et le chateau d'urquhart
chateau d'urquhart

Nous continuons notre route en nous arrêtant par moment, guettant une apparition inespérée de Nessie… Mais sans succès !
Par contre nos amis les moutons sont toujours à l’appel 😀

moutons devant le loch ness

Retour à la tranquillité sur la rive Est du Loch Ness

A peine passés la ville de Fort Augustus, à la pointe sud du loch, nous constatons un changement, les routes deviennent de plus en plus étroites et bientôt sur le côté est, nous nous trouvons sur une route à une seule voie. On croise peu de monde, les paysages sont plus sauvages et spectaculaires, nous faisant penser au nord ouest du pays (qu’on a adoré). Le soleil joue à cache-cache avec les nuages, nous offrant de beaux moments de lumière.
On ne voit pas le loch tout le long du chemin mais la route nous offre de superbes points de vue sur des collines et d’autres petits loch. Nous voici de retour dans l’Écosse comme on l’aime !

Nous faisons une petite balade afin de prendre de la hauteur et voir les environs, c’est vraiment splendide !

Nous passons ensuite par la petite commune de Foyers où il y a de jolies cascades. On y accède par un petit chemin facile et bien indiqué.

Nous reprenons la route et longeons le loch. Nous nous garons sur le bord de la route et faisons une halte tout près du loch au coucher de soleil. Un moment seuls, au calme, à regarder ces belles lumières sans oublier de chercher Nessie bien sûr.

coucher de soleil sur le loch ness

Nous rentrons ensuite au airbnb que nous avons loué et qui se trouve au nord du loch.

Petite visite d’Inverness, la capitale des Highlands

Pour notre dernière journée en Écosse, nous partons à la découverte d’Inverness. Je ne sais pas pourquoi mais cette ville attisait ma curiosité et mon imagination. Ce joli nom, cette promesse de la plus grande ville des highlands, plus toutes les aventures vécues par mes héros de Outlander à Inverness ou proximité, je me devais d’y passer !
Grande ville pour la région mais loin d’une mégalopole (46 000 habitants environ), on s’y sent bien, le centre ville est mignon, en particulier les alentours de la rivière Ness. Le château en ville est superbe (mais ne se visite pas).

Nous profitons du retour en ville pour nous faire plaisir, nous buvons une très bonne bière au Black Isle (ils brassent leur propre bière) dans une bonne ambiance. Puis sur les conseils de notre Lonely Planet, nous déjeunons a The Kitchen (réservation recommandée ; nous y sommes allés et avons réservé pour le 2ème service). Très contents de ce choix, un super rapport qualité / prix (11£ entrée + plat le midi), c’était très bon, produits frais, la carte change régulièrement. Et avec une petite vue sur la Ness !

Visite de Culloden Battlefield

Avant de quitter nos highlands, nous faisons un tour rapide au champs de bataille de Culloden. Clairement il n’y a pas grand-chose à voir, c’est un grand champs avec des pierres en mémoire aux clans. Il y a un audioguide payant mais nous ne l’avons pas prit car nous n’avions pas assez de temps, mais ça doit être intéressant. Je voulais quand même y aller car c’est un endroit important pour l’histoire de l’Écosse et elle a une place importante dans la saga Outlander (#relougirl) également. D’ailleurs la pierre du clan Fraser a des fleurs et autres petites attentions, lieu de « pèlerinage » pour les fans de la saga (livre / films) ^^

C’est la fin du road trip, nous prenons la route pour Édimbourg, roulant dans des endroits magnifiques (Cairngorms), disant au revoir à ces paysages qui nous ont tant marqués. Chère Écosse, il y a de grandes chances que nous revenions encore un jour, tu as tellement à offrir !

Voyager dans l’univers d’Harry Potter grâce à l’Écosse

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une grande fan d’Harry Potter (les romans en particulier, mais j’adore aussi les films bien entendu). Alors quand nous avons décidé de faire un road trip en Écosse, il était évident (pour moi !) que nous passerions dans certains lieux de tournage des films.

Le Royaume-Uni, et plus particulièrement l’Écosse, c’est le pays de mon sorcier préféré. Lors de notre week-end à Edimbourg il y a deux ans, nous avions déjà pu découvrir des endroits liés à Harry Potter et à sa créatrice, JK Rowling, vous pouvez en lire plus ici.

Une fois partit d’Édimbourg, le premier lieu de pèlerinage des potterheads en Écosse est le village de Glenfinnan. C’est ici que se trouve le fameux viaduc où passe le Poudlard Express (le superbe train qui amène Harry et ses camarades jusqu’à leur école de sorcellerie), que l’on peut voir dans certains films, « Harry Potter et la Chambre des Secrets » et « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban » en tête.

Le viaduc est visible depuis le village, il y a plusieurs points de vue , l’un est proche du Visitor Center (où on est allé… mais ce n’était pas celui que je voulais… snif), et un autre qui amène plus près du viaduc, accessible après une petite balade (à la base, c’était ce que j’avais prévu, mais ça ne marche pas toujours comme on le veut en voyage).

Le point de vue près du Visitor Center est très facile d’accès, il suffit de monter quelques minutes.

le viaduc au milieu des montagnes

Alors voir le viaduc c’est une chose, mais voir le viaduc avec le Poudlard Express dessus, en est encore une autre ! A la base, je pensais qu’on verrai le viaduc et puis c’est tout. Finalement nous avons pu aller au point de vue au moment où la locomotive passe. C’est en fait le Jacobite Steam Train, un train tiré par une vieille locomotive à moteur. Mais c’est le même qui est utilisé dans les plans des films. Bref, c’est quand même bien le Poudlard Express !
Il y avait pas mal de monde à ce moment-là, mais nous étions arrivés en avance et nous avions ainsi une place de choix pour admirer la vue. J’avais prit mon téléobjectif, ce qui m’a permis de faire des photos du train sans qu’il ne paraisse riquiqui. Avant que le train n’arrive je faisais moult réglages pour ne pas louper le passage du train sur le viaduc. En fait c’était quasi impossible de le manquer ! Lorsqu’il est arrivé nous avons presque éclaté de rire avec Manu car le train allait touuuut doucement. Mais vraiment. Parfait pour les photographes amateurs que nous sommes, afin de ne pas en louper une miette, mais également pour les passagers du train, qui ont pu savourer cet instant. Arrivé à mi-chemin du viaduc, la locomotive a mit un petit coup d’accélérateur accompagné d’un « tchou-tchou » assourdissant ! C’était excellent !

passage du train sur le viaduc

la vieille locomotive

Sur la butte où nous nous trouvions, d’un côté nous voyions ces merveilleuses montagnes colorées avec ce viaduc au milieu, et de l’autre, une superbe vue sur le Loch Shiel.

Ce loch était également dans mon pèlerinage potteresque car c’est celui utilisé dans la plupart des plans montrant le lac de Poudlard. On le voit notamment très bien dans « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban », quand Harry se fait un petit kiff en volant sur Buck l’hippogriffe.

vue sur le loch shiel

La vision de ce loch, était magique elle aussi ! J’imaginais tellement Poudlard à côté, à la place des quelques habitations.

bord du loch

Au bord du loch, près du monument Bonnie Prince Charlie (Charles Stuart)

Un petit tour au Visitor Center (où les toilettes furent envahies par un IMMENSE bus de retraités au moment où nous voulions y aller xD), qui vend des goodies Harry Potter (le viaduc ramène quantités de fans) mais aussi Outlander (là je suppose que c’est à cause de la statue de Bonnie Prince Charlie présente au village et son histoire, qui fait écho à la saga – en effet, c’est à Glenfinnan que débuta la révolte jacobite en 1745 – ). Nous achetons plutôt des écharpes au motif « plaid » en laine de moutons écossais car il fait un peu frisquet et en plus elles sont à -50% 🙂

Nous prenons la route vers l’ouest, et quand nous commençons à longer le Loch Eilt, nous le regardons attentivement à la recherche d’un endroit spécial, que tout fan de HP reconnaîtra… L’île où repose Dumbledore ! Cet endroit est tellement reconnaissable dans les films, on le voit également beaucoup dans « Le prisonnier d’Azkaban », avant qu’il ne soit associé à Dumbledore. Cependant, une fois en Écosse, on se rend compte qu’il existe pas mal d’îlots du même genre dans plein de loch, et qu’il y en a même plusieurs sur ce loch en question ! Alors au début on en voyait et on se disait « c’est ça ou pas ? », on prend des photos, mais pas totalement convaincu, on continue la route, toujours à l’affût. Jusqu’à ce que, le voilà, je le reconnais, c’est lui ! On s’arrête sur un coin en bord de route on l’on peut laisser la voiture et on essaie de s’approcher du fameux îlot à pieds. On passe au milieu d’un petit bois, et en se rapprochant, du loch, la terre devient de plus en plus boueuse. Pour ne rien arranger, il se met à pleuvoir. On marche au milieu de ces espèces de marécages (merci les chaussures imperméables !), et on voit cet endroit, on est si proche, et seuls, on se sent privilégiés. Un petit bateau passe, avec deux personnes à son bord, sans doute des gars du coin qui doivent ricaner de nous voir ici, comme d’autres fans illuminés avant nous, juste pour voir un bloody îlot.

manu avec l'ilot au loin

gros plan sur l'ilot de dumbledore

ilot de dumbledore

Après ce joli moment, nous repartons à notre voiture, direction Fort Williams, avec un petit arrêt supermarché pour faire des courses avant d’arriver sur Skye (et là, le bonheur de trouver des plats indiens à réchauffer et pas cher… Merci Mark&Spencer, on te kiffe).

Si vous souhaitez vous aussi vous rendre à Glenfinnan, pour l’hébergement, il y a quelques hôtels, nous avons notamment dîné au Glenfinnan House Hotel, et franchement c’était top ! La salle à manger est toute petite, il y a peu de table, mais ambiance écossaise à fond (musique cornemuse entre autre ^^), et on a même une vue sur le Loch Shiel. La nourriture était très bonne, Manu a mangé du poulet farci au chorizo et moi un haggis végétarien (sympa pour tester le haggis quand tu ne manges pas de mouton et d’abats). Accompagné d’une pinte de cidre ! Un endroit qu’on a beaucoup aimé (et en plus… y’avait le wifi d’ouvert ! Haha)

intérieur de la salle à manger

Fin de soirée dans le restaurant

Pour dormir nous avons préféré une option plus originale et moins onéreuse que l’hôtel : passer la nuit dans un ancien wagon de train. Celui-ci se trouve juste à côté de la gare, il y a quelques compartiments pour dormir (entre 2 et 4 personnes selon le compartiment). Les wc, la salle de bain, la cuisine et le coin « repas » sont des parties communes, toujours dans le wagon. C’est très bien aménagé. Les « chambres » sont toutes petites par contre et il faisait un peu froid, mais heureusement les chambres avaient un petit radiateur soufflerie qui nous a réchauffé. Nous avons eu assez de chance car nous nous sommes retrouvés tous seul dans le wagon, une personne est arrivée en fin de soirée pour occuper une autre chambre, et nous l’avons vu le lendemain matin, sinon on était tranquille ! Merci Kiki pour cette idée originale !

wagon du train-auberge

Le wagon où se trouvent les chambres

intérieur du wagon avec banquette et table

Le coin « repas », très cosy et rétro à fond

rails de la gare, avec les montagnes alentours

La gare de Glenfinnan, où se trouve le wagon où dormir

C’était vraiment super de découvrir tous ces lieux qu’on voit dans les films Harry Potter, et qui se trouvent juste à côté les uns des autres. Si vous êtes fan du sorcier (ou pas d’ailleurs !) et prévoyez un voyage en Écosse, n’hésitez pas à passer par ce coin, c’est très charmant 🙂

poudlard express sur le viaduc de glenfinnan

Et allez, une petite dernière pour la route 😉