Archives du mot-clé nourriture

11 mois de voyage en Amérique du Sud : bilan

Cela faisait plusieurs années que nous avions un rêve : explorer l’Amérique du Sud. Et pas seulement aller dans l’un des pays du continent pour 2 ou 3 semaines mais y passer plusieurs mois, afin de découvrir la variété des paysages, les différentes cultures et s’imprégner totalement de cette expérience.

Nous avions déjà connu le voyage au long cours avec un road-trip de 11 mois autour de l’Australie. Mais c’était une expérience radicalement différente. Bien sûr les pays sont différents, l’Australie est un pays riche, les gens y parlent anglais, une langue que nous maîtrisons, alors que tous les pays d’Amérique du Sud ont un niveau de vie inférieur au nôtre, il y a de la misère, et les gens parlent seulement portugais et espagnol et très peu savent aligner quelques mots d’anglais.

Pas seulement cela, c’est aussi la façon de voyager qui fut différente. En Australie nous avons acheté un van aménagé et avons fait (littéralement) le tour du pays avec. Se trimballer avec notre maison roulante nous a procuré un immense sentiment de liberté. Nous étions libres de bouger quand on le voulait, de prolonger notre séjour dans un lieu où nous nous sentions bien et inversement, partir plus rapidement d’un endroit qui ne nous convenait pas.

Pour ce voyage en Amérique du Sud, avec les multiples pays, ça nous semblait plus compliqué d’acheter un véhicule (et de le revendre avant de partir). De plus, on nous avait dit que les transports en commun étaient très développés, nous avons donc choisi cette option. Ce fut donc très différent, moins facile et plus contraignant mais ça nous a permis de voyager au milieu des locaux, de tester de nombreux transports et de nous rendre compte de la bienveillance des gens, toujours prêts à nous renseigner et nous aider !

Notre voyage en quelques chiffres et infos

Combien de temps ce voyage a-t-il duré ?

  • 11 mois de voyage, 334 jours divisés ainsi :
  • 56 jours au Pérou
  • 24 jours en Équateur
  • 32 jours en Colombie
  • 35 jours au Mexique
  • 29 jours en Bolivie
  • 54 jours au Chili
  • 64 jours en Argentine
  • 40 jours au Brésil

Notre itinéraire en Amérique du Sud et au Mexique

Combien avons-nous dépensé ?

Niveau coût, nous sommes à une moyenne de 30 € par jour et par personne environ, tout compris, sauf les billets d’avion aller/retour depuis et vers la France et ceux pour aller à l’île de Pâques et aux îles Galápagos. Nous avons beaucoup mangé à l’extérieur (restos, marchés, petites cantines…) car ça valait moins cher, excepté dans les derniers pays (Chili, Argentine et Brésil) où nous avons régulièrement cuisiné pour faire des économies (et aussi car on en avait marre de manger du riz à tous les repas 🤪). Nous nous sommes fait plaisir et avons profité à fond du voyage : cocktails (souvent en happy hour !), restos, visites guidées, excursions et quelques activités insolites. L’Amérique du Sud est un continent où l’on peut facilement voyager à petit prix !

Comment nous sommes-nous déplacés ?

Nous avons utilisés beaucoup de transports différents pour traverser et visiter le continent sud-américain : bus, colectivo (taxi collectif ou mini-bus), taxi, uber, voiture, tuk-tuk, arrière d’une moto, avion, ferry, bateau, lancha (barque), arrière d’une jeep, téléphérique, métro, métrobus, vélo, et à pieds bien sûr !

Où avons-nous dormi ?

Nous avons principalement dormi dans des petits hôtels, des chambres d’hôtes et des auberges. Puis lorsque nous avons voyagé à quatre avec Audrey et Thomas (retrouvez-les ici : bonjourlemonde) nous privilégions les logements airbnb (plus économiques et bien pratiques pour cuisiner). Nous avons également passés quelques nuits insolites :

  • dans une cabane en bouteilles recyclées au milieu d’un désert en Colombie ;
  • dans un hamac au bord d’une plage, sous un simple toit de bois et de paille, avec une couverture et une moustiquaire en Colombie ;
  • dans un hôtel de sel en Bolivie ;
  • dans un ferry qui traverse les fjords chiliens, en squattant plusieurs sièges pour s’allonger ;
  • une nuit dans un « terminal » de ferry (pas prévue !!) avec des enfants qui font nuit blanche et une nuit à l’aéroport de Lima (blindé de monde !) 😆

Dangers et désagréments en Amérique Latine

Les bobos du voyage : de sérieux maux de ventre, une turista chacun, un virus tropical pour Mandy, ainsi que des dizaines de piqûres de moustiques et de borrachudos (une sorte de moucheron dont les piqures sont extrêmement urticantes) 😵🦟

La dangerosité en Amérique Latine : c’est un point qui fait peur avant de partir (merci France Diplomatie qui en fait des caisses). Il y a aussi pas mal de témoignages de voyageurs qui se sont fait voler leurs affaires (nous en avons rencontrés), il faut donc être prudent de ce côté-là.
Pour notre part : deux tentatives de vol dans un métrobus bondé en Équateur (pratiquement en même temps), des taxis pilotes de courses et c’est tout finalement.
Pour nous, le plus dangereux c’est l’état des routes et la façon de conduire des locaux (sans oublier qu’il n’y a pas toujours la ceinture de sécurité dans les voitures) qui parfois peut nous paraître risquée. Concernant le reste, nous sommes déjà méfiants en France (haha), il faut surtout faire attention dans les grandes villes, les locaux nous mettent souvent en garde si la situation est délicate. Dans les petites villes, les campagnes, les gens sont plutôt honnêtes, nous avons eu un bon ressenti général et ne nous sommes jamais senti en insécurité.

Les différents paysages rencontrés :

L’Amérique du Sud est un continent hyper contrasté, avec des paysages incroyables et fantastiques ! On en a vu des choses, entre autres : montagne, glacier, altiplano, forêt tropicale, désert, plage, volcan, île volcanique, lagune d’eau salée, désert de sel, lac de montagne, geyser, source d’eau chaude, oasis, canyon, grotte souterraine, cascade…

Le top de nos lieux coup de cœur en Amérique Latine

L’une des questions qu’on te pose à ton retour d’un long voyage c’est très souvent « alors tu as préféré quel pays ? ». Mais comment choisir ?! Tous ont des endroits exceptionnels, des paysages différents les uns des autres, des histoires diverses, des expériences variées. Alors voici plusieurs listes de nos endroits préférés par thèmes (tout cela est bien subjectif et ne reflète pas tout notre voyage !).

Vous retrouverez en lien les articles spécifiques à chaque endroit (cela évoluera au fur et à mesure que l’on écrit les articles restants).

Le top des lieux où voir des animaux (sauvages bien sûr) :

  • Les Galápagos ! C’est l’un des lieux les plus incroyables du monde en matière d’animaux, avec des iguanes partout (vraiment !), des otaries, des centaines de variétés d’oiseaux et la possibilité de voir de nombreux animaux et poissons marins (dauphins, raies, requins, poissons colorés…) ;
  • L’Amazonie : alors, on ne croise pas des jaguars à tous les coins bien évidemment mais il y a une grande bio-diversité. Nous avons eu la chance d’observer des paresseux, des singes (dont le plus petit singe du monde), des dauphins d’eau douce, des piranhas, plein d’espèces d’oiseaux et surtout beaucoup d’insectes, d’araignées et de grenouilles ;
  • La péninsule Valdés en Argentine : oiseaux, otaries, phoques, guanaco et surtout des manchots ! Et si on se trouve à la bonne période, même des baleines et des orques.

Nos régions préférées :

  • Le Sud Lípez, dans les montagnes boliviennes, entre 2500 et 5000m, on se régale des paysages sauvages et immaculés, en particulier des lagunes de toutes les couleurs. Les régions limitrophes, côté Chili (région d’Atacama) et Argentine (région de Salta) sont également de toute beauté ;
  • La Patagonie, territoire du bout du monde, ses longues routes désertes, ses lieux encore sauvages et ses montagnes aux formes uniques ;
  • Les Andes, les montagnes des Incas, des paysages à couper le souffle (dans les deux sens du terme !) et beaucoup d’endroits façonnés par le peuple Inca et les civilisations les précédant.

Les villes les plus jolies :

  • Carthagène des indes en Colombie, notre gros coup de cœur côté ville, malgré le nombre de touristes et des travers que ça implique dans le centre historique, celui-ci est magnifiquement préservé et coquet ;
  • Rio de Janeiro au Brésil, l’emplacement est exceptionnel, la vue à 360° depuis le Pain de Sucre est une merveille ;
  • Cuenca en Équateur, le centre historique est plein de charme, bien conservé et nous a vraiment séduit. Mais de manière générale, nous avons trouvé les villes en Équateur (notamment les centres historiques) bien entretenues et préservées.

Les vues les plus belles :

  • Gargantua del Diablo en Argentine et la vue d’ensemble des chutes d’Iguazu au Brésil, une émotion indescriptible quand on se trouve face à cette force de la nature ;
  • Le glacier Perito Moreno en Argentine, une gigantesque mer de glace aussi belle que terrifiante ;
  • Le lac Titicaca, immense et au bleu incroyable, avec les Andes au fond, au Pérou et en Bolivie ;
  • Les montagnes autour du Machu Picchu au Pérou ;
  • Le salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel du monde, du blanc à perte de vue et des montagnes au loin ;
  • La laguna Colorada en Bolivie, un lac à la couleur rose/rouge spectaculaire ;
  • Le Fitz Roy et sa lagune, un décor qu’on croirait sorti d’un rêve ;
  • La forêt amazonienne à perte de vue, que ce soit lors de notre arrivée en avion, ou bien depuis le mirador de notre auberge pour admirer le coucher de soleil sur la canopée.

Les paysages les plus extraordinaires :

  • Le parc national de Sajama et son petit village en Bolivie, le genre de paysage qu’on rêvait de voir pendant ce voyage, ici la beauté côtoie l’authenticité et la simplicité ;
  • La cascade Gocta au Pérou, l’une des plus hautes du monde (771m), on se sent tout petit à côté ;
  • La Laguna 69 au Pérou, une lagune turquoise au milieu de paysages extraordinaires ;
  • Serranía de Hornocal, la montagne aux 14 couleurs, à côté de Humahuaca en Argentine, une vraie palette de peintre ;
  • Les chutes d’Iguazu en Argentine et au Brésil qui malgré leur célébrité, impressionnent et émerveillent ;
  • La forêt amazonienne, des arbres, des arbres, la nature à perte de vue, et de simples villages parsemés ;
  • Le Parc Torres del Paine au Chili, des paysages qui te font lâcher des wahou toutes les 30 secondes ;
  • La route pour aller à la Laguna Brava dans le nord ouest de l’Argentine, ainsi que la laguna en elle même, avec son effet miroir incroyable.

Nos lieux historiques préférés :

  • Le Machu Picchu au Pérou, cité inca à la hauteur de sa réputation ;
  • Les ruines mayas de Yaxchilan au Mexique, peu visitées, elles se trouvent au milieu d’une jungle peuplée de singes hurleurs ;
  • Rano Raraku, sur l’île de Pâques, le lieu où étaient fabriquées les fameuses statues, et où on en trouve le plus.

Nos plus belles randonnées :

  • La Laguna 69 au Pérou, difficile de marcher 14 km entre 4000 et 4600m, surtout quand ça ne fait que grimper, mais on est récompensé par la beauté du paysage, des panoramas et de la lagune turquoise, le cadeau final ;
  • Le Sendero Fitz Roy en Argentine, de beaux points de vue sur le chemin et une vision époustouflante sur le Fitz Roy et son lac font oublier les 7h30 de marche et la montée finale infernale ;
  • La Vallée de Cocora en Colombie, une randonnée assez difficile dans la forêt qui nous fait traverser des ponts en mode Indiana Jones et nous amène au milieu des plus grands palmiers du monde, avec une superbe vue sur la vallée.

Les activités les plus folles/insolites :

  • Voler au-dessus des lignes de Nazca au Pérou, dans un avion de 8 personnes (pilotes compris) ;
  • Faire de la balançoire au dessus d’un canyon dans lequel se jette une cascade immense, vers San Agustín en Colombie ;
  • Faire de la tyrolienne au dessus de la canopée de la forêt humide tropicale à Mindo en Équateur ;
  • Marcher sur un glacier, au Perito Moreno en Argentine ;
  • Assister au défilé dans le Sambodrome pour le Carnaval de Rio de Janeiro au Brésil.

Les plus belles plages du voyage :

  • Celestún au Mexique, un petit village de pêcheurs encore peu envahi par le tourisme (appréciable dans ce coin !) ;
  • Holbox une petite île dans les Caraïbes au Mexique, touristique mais qui reste quand même agréable (et en basse saison nous étions tranquilles) ;
  • Aventureiro au Brésil, sur Ilha Grande, accessible seulement en bateau ou après une rando sportive, mais en récompense : plage de sable blanc, eau turquoise, cocotiers et presque sauvage ;
  • Copacabana à Rio au Brésil, malgré l’urbanisation et les vieux immeubles qui l’entourent, elle garde son charme, avec sa longue plage et sa vue sur les collines environnantes, dont le Pain de Sucre.

Nos plats préférés :

  • Le ceviche : du poisson cru mariné dans du citron vert et des épices/condiments. Chaque pays a sa propre façon de le faire et à chaque fois c’est un régal ;
  • Les tacos au Mexique, en particulier le al pastor : de la viande marinée dans des tortillas de maïs traditionnelles, accompagnés de pico de gallo (tomate, oignon, coriandre fraîche) et de sauces pimentées ;
    Cliquez ici pour en savoir plus sur la délicieuse gastronomie mexicaine 😋
  • Les glaces maracuya (fruit de la passion), ce n’est pas un plat mais comment passer à côté d’une glace artisanale avec un bon fruit tropical qu’on ne trouve pas (ou très rarement) chez nous ?

Nos boissons préférées :

  • Le Pisco Sour au Pérou et au Chili : du pisco, un alcool local à base de raisin, du citron vert, du blanc d’œuf et des glaçons ;
  • La limonade maison aux citrons verts (non gazeuse), particulièrement au Pérou, on en a bu des litres (!) ;
  • La Margarita au Mexique : de la tequila, de la liqueur d’orange, des citrons verts et des glaçons, voilà la recette du bonheur !

Nos phrases préférées

Et pour finir sur une note rigolote, quelques mots, phrases qui ont rythmés le voyage :

  • Permiso!
  • Listo!
  • A donde va?
  • Todo bien
  • « Je suis fatigué patron » (La Ligne Verte)
  • « Pas ça Zinédine, pas ça, pas après tout ce que tu as fait » (Thierry Gilardi, Finale de la coupe du monde 2006 🤣)

Pour les deux dernières phrases, une explication s’impose : pendant une rando quand tu es au bout du rouleau et qu’une montée infernale se dresse devant toi ou quand tu cherches ton hébergement, avec ta carapace de Tortue Ninja Quechua qui pèse près de 15 kg sur tes épaules et que tu t’es gouré d’adresse et que tu n’en peux plus, c’était nos phrases fétiches et au moins en les disant, ça nous faisait rire et nous remontait le moral !

« Voyager c’est grandir. C’est la grande aventure. Celle qui laisse des traces dans l’âme. »

Ce voyage est fait de lieux qui nous ont marqué, des souvenirs gravés à vie, mais aussi des rencontres qui donnent le sourire et de retrouvailles qui donnent la pêche ! On n’oubliera pas Jorge au Pérou qui était trop heureux de rencontrer des français, Walter qui nous a fait découvrir l’Amazonie, la bonne humeur de Wilbur et Santusa qui se sont bien occupés de nous dans le Sud Lípez, cette fille à l’hôtel au Pérou qui nous a donné un mini cours d’espagnol, cette dame qui s’est demandé si on était mexicain tellement notre « hola » était parfait 🤣, ce chauffeur de taxi mexicain qui nous a dit que La Marseillaise était le meilleur hymne du monde, tous ces chauffeurs de taxi qui nous parlaient de Mbappé dès qu’on leur disait qu’on était français, tous ces gens qui ont pris de leur temps, sans râler, voire même plutôt dans la bonne humeur, pour nous aider, nous renseigner, nous conseiller, nous guider… 🙂

Sans oublier les voyageurs que nous avons rencontré pour un verre, une excursion, une visite ou parfois un bout de voyage. Et même un copain de San Diego, pas vu depuis 10 ans qu’on a rencontré par hasard (oui oui !) au détour d’une randonnée en Colombie. 😲🤯
Et bien sûr, certains de nos proches que nous avons retrouvé au fil du voyage, et avec qui nous avons vécu des souvenirs indélébiles au bout du monde.🥰

L’Amérique Latine est un pays où les rencontres sont riches et sincères. Les gens sont curieux mais respectueux et heureux de partager leur culture, leur petit bout de vie. Les sourires sont partout et les sud-américains ont le rire communicatif. Ils sont patients et on se fait rapidement comprendre, même sans bien parler espagnol (ou portugais). La vie est simple et en tant que voyageur, on le ressent, ici il n’y a jamais de problèmes, que des solutions ! No stress, zen, todo bien !
Un continent qui nous a marqué, sur bien des aspects, et qui fait maintenant partie de nous, à jamais ❤️

La cuisine mexicaine

Le Mexique, un pays qu’on rêvait de visiter et où on avait hâte de goûter la nourriture, connaissant un peu les bases grâce à Yessika notre amie mexicaine qui nous régale de ses bons petits plats ! 😋

Le Mexique possède une cuisine unique et délicieuse. La cuisine traditionnelle du pays a même été inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO. On avoue que ça fait du bien ce petit intermède gourmand durant notre voyage car l’Amérique du Sud c’est tristounet niveau gastronomie.

On a testé beaucoup de choses, à des prix variés : manger des tacos dans une taqueria revient vraiment à rien, on peut manger un « double tacos » pour 1 ou 2€, mais il y a aussi des vrais restos aux prix plus élevés. On a donc décidé de dédier un article à cette cuisine, en bons gourmands que nous sommes ! Prêt à saliver ?!

🍽️Qu’est-ce qu’on mange au Mexique ?

La base de l’alimentation c’est la tortilla, galette fine de blé ou de maïs (la plus répandue et la meilleure pour moi), qui se décline dans différentes recettes ou s’utilise comme nous utilisons le pain, en accompagnement d’un plat, d’une soupe.
On mange beaucoup de poulet, souvent mariné, de l’avocat, des oignons rouges, de la tomate (en salsa) et bien sûr du piment ! Ah et aussi un peu de riz, on reste en Amérique Latine tout de même ! 😝

🥑 Les sauces et condiments

  • Pico de gallo : mélange de tomates, oignons coupés en dés, coriandre et citron. Sert d’assaisonnement pour les tacos. Miam !
  • Oignons rouges marinés dans du vinaigre, très bon pour accompagner des tacos à la viande
  • Sauce pimentée ! Au Mexique on mange épicé. L’avantage c’est que c’est souvent une sauce à part, donc on peut doser l’intensité. Il y a plusieurs types de sauces.
  • Guacamole : avocat en purée, avec du citron vert. Avec généralement (mais pas toujours) de la coriandre, de la tomate et de l’oignon. A déguster avec des chips de tortillas. Trop bon 😋

🌮 Les antojitos, ou petits plats rapides de la cuisine quotidienne

  • Les tacos : petites tortillas servies avec de la viande marinée. C’est LE plat typique. Peut aussi être avec du poisson ou des légumes. Accompagnés parfois de riz, ou de crudités ou de fromage fondu. Souvent avec une sauce piquante qu’on ajoute nous même et du pico de gallo.
  • Les spécialités de tacos qu’on retrouve souvent : al pastor, de la viande de porc cuite sur une broche qui tourne, comme un kebab, une véritable institution au Mexique et encore plus à Mexico City ; cochinita pibil, spécifique au Yucatan, du porc mariné braisé cuit lentement.
  • Tacos dorados ou flautas : des tacos fourrés et frits, donc croustillants
  • Huarache : une grande tortilla de maïs avec de la pâte de haricots étalée et garni de viande, sauce, crudités, fromage…
  • Nachos : chips de tortillas. Ca désigne aussi un plat d’apéro où les chips sont recouvertes de fromage, piment, crudités…
  • Chilaquiles : chips de tortillas avec du poulet, de la sauce tomate… (un peu comme des nachos)
  • Quesadillas : tortillas avec du fromage fondu. Souvent avec d’autres ingrédients (viande ou légumes)
  • Sopes : des petites tortillas qui ressemblent un peu à des tartelettes dans leur forme, garnies de viande, légumes…
  • Tamales : un plat préhispanique qui aurait plus de 5000 ans ! C’est une pâte de farine de maïs, fourrée (à la viande, aux légumes…) et cuite dans une feuille de maïs à la vapeur
  • Gringas : tortillas à la farine de blé (blanche, probablement d’où son nom, comme les gringos !)
  • Salbutes : tortillas frites soufflées originaires du Yucatan, garnies de poulet, avocat, oignons marinés…
  • Panuchos : une autre spécialité du Yucatan, tortilla farcie de haricots noirs et frite, garnie de viande et crudités

🌶️ Les plats mexicains, qu’on trouve plutôt au restaurant

  • Enchiladas : tortillas fourrées à la viande (souvent poulet), roulée et recouverte d’une sauce, parfois avec du fromage en grain par dessus. J’avoue que j’ai un gros faible pour les enchiladas verde (sauce verte, trop bonne, parfois piquante, parfois pas du tout) et les enchiladas mole !
  • Mole qu’est-ce que c’est ? Une sauce au cacao et pimentée qui vient d’une recette précolombienne. Très original et délicieux. Généralement servi avec du poulet.
  • Le pozole : une soupe dont l’origine est également précolombienne. Un espèce de ragout avec de la viande, du maïs et servi avec des crudités.
  • Alambre : bœuf haché avec du bacon, oignon, poivron, fromage fondu. Servi avec des tortillas.
  • Le chile relleno, un piment farci avec du fromage et frit. Accompagné de riz ou avec des tortillas.
  • Le chile en nogada, un plat que nous n’avons malheureusement pas testé et apparemment très bon ! C’était un peu cher et on ne l’a jamais trouvé à un moment où on voulait/pouvait tester ! Dommage… (Yessika si tu me lis 😆) C’est un piment farci de viande, recouvert d’une sauce au noix et de graines de grenade.
  • Ceviche : du poisson cru mariné avec du citron. Pas un plat typiquement mexicain, on en trouve beaucoup en Amérique du Sud mais chaque pays (ou même chaque personne !) a sa recette, et le Mexique n’y manque pas. On en trouve souvent dans les villes en bord de mer. Le plat parfait quand il fait chaud !
  • On trouve aussi des burritos et des fajitas. Mais c’est plus tex-mex que vraiment mexicain.

🌵 Et aussi des aliments spécifiques au Mexique

  • Le nopal, un cactus qui se mange. On a testé en quesadillas, la texture est un peu étonnante mais c’est bon !
  • Chicharron : de la peau de porc frite, c’est croustillant, on n’est pas ultra fan 😅

🍍 Et la touche sucrée ?

  • Comme dans beaucoup de pays d’Amérique Latine, le churros est très apprécié. En dehors de ce genre de sucreries, peu de desserts.

🍺 Qu’est-ce qu’on boit au Mexique ?

  • Horchata : du lait de plante (riz…), servi frais. Souvent avec un peu de poudre de cannelle dessus. On en trouve très souvent à la carte pour accompagner un menu !
  • Jamaica : l’autre boisson qu’on trouve presque toujours à la carte. Une infusion de fleur de jamaica (hibiscus), fraiche et sucrée.
  • Les jus de fruits en tout genre : goyave, melon, ananas, pastèque, orange, papaye… Le plus dur c’est de choisir ! (ma préférence va quand même au melon, j’en ai bu des litres !)
  • Ce n’est pas un mythe, le Coca-Cola ne coûte pas cher du tout et tout le monde en boit ! Très difficile de trouver du sans sucre par contre (malheur pour Manu 😅)
  • Le pozol : une boisson à base de maïs et de chocolat, dégustée bien fraîche dans l’état du Chiapas
  • Niveau alcool bien sûr la tequila mais aussi le mezcal, de plus en plus populaire
  • Ils boivent beaucoup de bières et ont plusieurs marques, pas que la Corona !
  • Michelada : de la bière avec du citron vert, du sel et une sauce souvent pimentée. On en trouve très souvent !
  • La Margarita !! Bon ça vient des États-Unis mais c’est le cocktail à boire au Mexique, à base de tequila. On le retrouve partout et on adore ça 🤪

Manger au Mexique c’est la garantie d’une cuisine pleine de saveurs et unique en son genre ! On a prit beaucoup de plaisir à tester le plus de spécialités possibles (même si ça tournait souvent autour du taco et ses variantes : simple, local, économique, rapide et efficace !).
Un vrai dépaysement et un régal pour nos papilles. On en redemande ! 😊

Équateur : différences culturelles et culinaires

Comme pour le Pérou, voici une petite liste de choses que nous avons remarqué pendant notre voyage en Équateur (liste non exhaustive et totalement subjective bien entendu ^^)

Transports

  • Ils sont toujours 2 employés dans les bus : le chauffeur et une personne qui fait payer. C’est comme ça dans les bus de ville et dans les bus longue distance
  • Du coup on n’est pas obligé d’acheter un ticket avant ou en montant, on s’assoit et ensuite le mec passera prendre le ticket ou nous faire payer
  • On peut aussi prendre n’importe quel bus. Genre t’es perdu au milieu de nulle part, un bus passe, tu fais signe et hop il s’arrête. (Valable dans toute l’Amérique du Sud je crois !)
  • Ils avancent avant que le feu ne soit passé au vert (pas l’temps !)
  • Dans les bus il y a tout le temps des gens qui entrent pour nous vendre un peu n’importe quoi : du chocolat, des biscuits, des bonbons, des chargeurs, des écouteurs, des stylos… Dans les bus en ville ça ne loupe jamais !
  • Il y a aussi des gens qui rentrent et chantent une ou deux chansons pour glaner quelques sous (un peu comme dans le métro chez nous)
  • Les taxis sont jaunes donc facilement repérables, parfois il y a le compteur mais pas toujours, il faut donc faire attention quand ce n’est pas le cas à bien négocier avant ^^
Les taxis jaunes

Nourriture

  • Toujours plein de riz, à tous les repas !
  • Ils ont beaucoup de fruits et comme au Pérou ils adorent les jus de fruits. Mais ici le fruit star c’est la mûre ! Le jus de mûre est un classique (délicieux)
  • Comme au Pérou ils ont le ceviche mais différent : ici c’est toujours du thon apparemment et le plat ressemble à une soupe froide. Agrémenté de citron, oignon rouge, coriandre et crudité. Le plat parfait quand il fait chaud ! Un vrai régal pour ma part ^^
  • Les équatoriens adorent le sucre et ils en mettent partout ! Parfois il y a même un pot de sucre sur la table (à la place de notre duo sel/poivre)
  • On trouve pas mal de pizzas mais elles sont plutôt chères (surtout pour ici)
  • Ils adorent les glaces, on en trouve partout et le week-end on voit tout le monde en déguster.
  • L’espumillas : à base d’œufs et de sucre, une sorte de mousse, servie dans des cornets de glace.
  • Ils ont des mélanges improbables du genre gâteau à la banane avec du fromage dessus ! Et c’est pas mal x)
  • Les empanadas verde : des chaussons mais fait avec de la banane au lieu de la pâte habituel. Spécialité à Quito et alentours.
  • L’Équateur c’est aussi le pays du cacao ! Délicieux…

Boissons

  • Le morocho : du maïs bouillie dans du lait avec du sucre… Ça ressemble un peu à du porridge version sud américaine
  • Le canelazo, une boisson typique des montagnes (fameux à Quito), à base d’aguardiente (alcool à base de sucre de canne) et de cannelle. Servi chaud. Ça ressemble un peu à notre vin chaud.
  • Ils ont aussi leur bière nationale : la Pilsener et la Club

Les gens

  • Généralement très polis, on nous souhaite souvent bon appétit au resto
  • Paradoxalement quand il y a la queue (pour le bus par exemple), alors la, ça joue des coudes, ça pousse ! Même quand il y a de la place et que ça sert à rien x)

Propreté et écologie

  • On a trouvé le pays plutôt propre (plus que le Pérou)
  • Ils ont assez souvent des poubelles de tri
  • Les îles Galapagos sont un modèle pour l’écologie. Premier aéroport écolo, pas de pailles plastiques dans les bars / restos et pratiquement pas de sacs plastiques.
  • En magasin on nous demande souvent si on a besoin d’un sac plastique (contrairement au Pérou où on nous en donnait 3 milliards)

Climats

Nous avons expérimenté de nombreux climats dans ce petit pays :

  • Très chaud et humide à Guayaquil sur la côte
  • Tempéré à Cuenca
  • Frais et pluvieux dans le parc de Cajas
  • Soleil très chaud mais frais le soir à Quito, et dès qu’on monte en altitude autour pour avoir une vue sur la ville, la température baisse fortement
  • Chaud et très très humide à Mindo, dans la forêt tropicale (ou la forêt de nuage comme ils disent… Il a l’air de pleuvoir tout le temps !)
  • Chaud et humide aux îles Galapagos

La monnaie

  • Depuis 2000, l’Équateur fait partie des pays qui n’utilisent plus sa propre devise… Suite à une grave crise financière, ils ont décidé d’utiliser le Dollar Américain.
  • Contrairement aux USA où il y a surtout des billets de 1$, ici il y a surtout des pièces de cette valeur.
  • Ils ont le droit de faire leurs propres pièces, marquées « Ecuador », des centimes jusqu’à 1$. Mais celles-ci ne peuvent être utilisées que dans le pays.
  • Les billets sont imprimés aux USA et l’Équateur doit payer une sorte de « taxe » pour chaque billet importé.

Autres

  • Aux toilettes on jette toujours le papier dans une poubelle à côté ! Jamais dans la cuvette ! C’est comme ça partout en Amérique Latine je crois (La seule fois où on pouvait jeter dans les wc c’était à l’aéroport de Quito… et tellement habituée, je l’ai jeté à la poubelle comme d’hab xD)
  • Pour la douche souvent il y a un pommeau de douche spécial qui sert à mettre de l’eau chaude… Ok c’est cool mais les 3/4 du temps il faut mettre la pression au minimum pour que l’eau soit chaude… Ça fait que soit tu te laves à l’eau froide soit avec un filet d’eau chaude xD (valable aussi au Pérou, en Colombie…)

Voilà pour ce qu’on a pu remarquer et retenir ! L’Équateur est un pays souvent boudé par les gens qui voyagent en Amérique du Sud, pourtant il y a plein de belles choses et on y a rencontré des gens très accueillants !

C’est pas le Pérou ! Différences culturelles et culinaires

L’Amérique du Sud c’est bien différent de notre chère France, de l’Europe, et même des pays occidentaux en général.
Notre voyage au Pérou étant fini, voici une petite liste non exhaustive de choses qui ont attiré notre attention (article totalement subjectif bien évidemment).

La conduite au Pérou

  • le klaxon est un véritable langage ! Il y en a de toutes les sortes, des brefs, des longs, des tut-tut, pour dire merci, pour faire coucou, pour dire « j’arrive » à une intersection, pour dire aux gens et surtout aux chiens de se pousser de la route (et ils comprennent bien en plus mdr). Nous on se demande si c’est pas un vrai langage comme le morse quand on voit comment tout le monde se comprend :p
  • il y a rarement des stop et cédez le passage, c’est à celui qui s’incrustera le plus vite jusqu’à forcer la main de l’autre
  • un bus qui double en plein virage c’est courant
  • de même qu’un bus ou une voiture qui double alors qu’il y a une voiture en face – pas grave quand on passe à 3 véhicules sur la route !
  • les feux rouges ont souvent un décompte (on sait combien de secondes il reste avant qu’il ne passe vert) et généralement les conducteurs n’attendent pas la fin, ils passent alors que le feu est toujours rouge (pas l’temps !)

Les transports

  • dans certains endroits il n’y a pas d’arrêts de bus, tu lui fais signe et il s’arrête, où que tu sois
  • les colectivos : généralement des mini-bus qui vont d’un point à un autre et peuvent te déposer n’importe où sur le chemin. Généralement tu payes en sortant, mais parfois c’est avant de le départ. Comme les bus, on peut les héler et ils s’arrêtent, s’ils ont de la place (ou pas d’ailleurs, parfois on est entassé comme des sardines). Les colectivos peuvent être aussi des voitures, comme un taxi collectif quoi. C’est un moyen de transport économique et bien local ! On est d’ailleurs souvent les seuls passagers blanc-becs 😀
  • les taxis n’ont pas de compteur, il faut toujours négocier le prix de la course avant de monter en voiture
  • dans certaines régions il y a aussi des moto-taxis : une moto avec un chariot à l’arrière où on peut tenir à 2 (comme les tuktuk en Asie). Encore moins cher que le taxi.
  • les bus hyper confortables avec larges sièges inclinables
  • ils adorent nous mettre des films doublés en espagnol à fond dans certains bus longue distance
  • dans les bus normalement on voit la vitesse à laquelle le conducteur conduit
  • avant que le bus parte, la plupart du temps on se fait filmer !

Jésus

  • les noms de tour opérateurs, de bus, de station essence et j’en passe qui ont des noms d’expressions liées à la religion sont légions comme « El corazon de Jesus », « Evangelio » ou autre truc du genre
  • beaucoup de voitures ont des phrases sur leur capot en mode « Dieu est mon sauveur »
  • il n’est pas rare de voir des images de Jésus devant les conducteurs de taxi ou de bus
  • on a vu une seule statue de la vierge Marie et elle était carrément bonnasse avec des gros seins o__O
  • par contre les représentations de Jésus sur sa croix sont clairement faite pour donner des cauchemars aux enfants ! De vraies affiches de film d’horreur, haha !

La propreté / l’hygiène

  • les marchés avec la viande qui est gardé des heures à températures ambiantes
  • les déchets sur les bords des routes, dans les villes… parfois ce sont de vrais dépotoirs
  • certains péruviens qui jettent leurs déchets, quels qu’ils soient, par la fenêtre quand on est en bus / colectivo… ça fait mal au cœur !

La nourriture

  • du riz, du riz, toujouuuuurs du riz ! La majorité de leurs plats sont accompagnés de riz blanc, à force on en peut plus x)
  • et comme le riz n’est pas assez nourrissant, ils adorent l’associer avec des pâtes (spaghettis ou vermicelles dans la soupe) et/ou des patates (généralement des frites pas très cuites XD)
  • en dehors des féculents, le poulet est généralement la base de leurs plats
  • en « dessert » il y a souvent une gelée de soda. C’est pas folichon mais au final c’est pas si mauvais.
  • ils ont des espèces de boulangeries où ils vendent des petits pains individuels (qui n’ont pas beaucoup d’épaisseur, la mie est pas trop présente lol), des gâteaux et des beignets
  • beaucoup de street-food entre les camions à burgers ou tacos ou salchipapas (frites avec des saucisses et de la sauce), généralement délicieux, et les gens qui sont avec leur petit stand ou carrément juste un barbecue pour faire des brochettes devant chez eux
  • le plat emblématique du Pérou c’est le ceviche : du poisson cru mariné dans du citron vert et du piment, accompagné de maïs et de patate douce ou manioc. C’est très bon ! On peut en trouver à tous les prix, selon si c’est au resto ou au marché
  • ils ont des restaurants « Chifa », soi-disant des chinois mais c’est plutôt un mélange péruvien-chinois.
  • les plats de base qu’on aime :
    • lomo saltado, du bœuf sauté avec des légumes, influence asiat. Peut aussi se décliner au poulet et aux légumes (moins courant mais déjà testé !). Accompagné de riz évidemment.
    • pollo con arroz, poulet au riz… Mais tout cela mariné avec des épices
    • chaufa : toujours du riz mais sauté avec des légumes, omelettes et poulet
    • papas a la huancahina : une entrée de patates froides dans une sauce jaune relevée
    • dans la région de Chachapoyas, on mange de la Cecina, du porc fumé. C’est très bon !
    • et bien sûr je suis obligé de parler du cuy ! Mais qu’est-ce que c’est ?! Le plat ancestral du pays : le cochon d’inde grillé ! Servi en entier, tête comprise. Aujourd’hui c’est un met de luxe, qui est servi pour les grandes occasions, et c’est donc très cher en restaurant. Nous avons pu goûté une fois, pour un menu à 10 soles (donc pas cher) où il y avait 1/4 de cuy chacun (pas grand-chose donc !).

Les boissons

  • la bière locale Cusqueña est pas mal du tout et bon marché (souvent servie en bouteille de 600mL au restaurant)
  • le Inca Cola, le coca péruvien, jaune fluo au goût indéfinissable (on n’a pas aimé, vraiment trop chimique)
  • au marché ou dans les rues ils font des jus de fruits frais. C’est délicieux. Ce qui m’a étonné c’est que les péruviens boivent ça très rapidement, ils ne se posent pas vraiment pour déguster.
  • la Chicha morada, une boisson de maïs violet fermenté, ancestrale
  • le Pisco, vin fermenté, originaire du Pérou et du Chili (ils se disputent l’origine – un peu comme les français et les belges pour les frites… même si on sait tous qu’elles ont été inventé en France, mouahaha)
  • le fameux Pisco Sour, LE cocktail, à base de pisco, de citron vert et de blanc d’oeuf
  • le Chiclano, un autre cocktail populaire à base de pisco et ginger ale
  • la limonada : limonade faite maison, surtout dans la partie sud du pays. Notre petit plaisir !
  • ici l’eau n’est pas potable, il faut la filtrer ou acheter de l’eau en bouteille

Autre

  • les pubs pour les garages ce sont souvent des jeunes femmes en petite tenue et pose suggestive… Digne de posters de camionneurs (mode cliché activé :p) ! Quel est le rapport avec la mécanique ? On cherche encore, lol !
  • les péruviens sont mats de peau et typé amérindien ou métissé. Pourtant à la télé et dans les panneaux publicitaires, on ne voit pratiquement que des blancs… C’est assez dérangeant.
  • de même pour les mannequins dans les magasins qui sont toujours blanche, grande… et avec des énormes seins XD (ça doit être pour ressembler à la vierge marie, haha)
  • il est plus facile d’avoir un bon wifi qu’une douche chaude avec de la pression (les 2 combinés, c’est le graal !)
  • il y a plein de chiens dans les rues. Mais ils sont plutôt bien acceptés, ne sont pas agressifs, généralement ils roupillent tranquillement.
  • parfois le camion poubelle émet une musique en boucle (comme ça on l’entend arriver et on sort les poubelles). À Arequipa les éboueurs avaient le bonheur d’entendre une version instrumentale de « Sous l’océan » de « La petite sirène » de Disney (en boucle !). À Chachapoyas on se faisait réveiller à 4h du matin par une musique à fond et surtout une voix de femme qui répétait HYPER FORT (j’insiste !) de ne pas jeter les déchets dans la rue, de dénoncer ceux qui font ça… Enfin pour ce que j’en ai compris car en pleine nuit, compliqué x)

Et nous en avons évidement oublié ! Des questions, des remarques ? N’hésitez pas 🙂

La cuisine thaï

Avant de venir en Thaïlande, nous n’avions jamais goûté la nourriture thaï. Et bien ce fut la grande découverte de notre voyage !
La nourriture thaï est juste merveilleuse ! Nous sommes devenus amoureux de leur cuisine et je ne sais pas comment on va faire en France, vu qu’il n’y a pas vraiment de resto thaï près de chez nous. Je dois absolument me procurer un bon livre de cuisine thaï ! ^^

La cuisine thaï ressemble parfois à la cuisine indienne (qu’on adore aussi). Beaucoup de saveurs, d’épices, de curry… Et parfois c’est très pimenté ! Un plat thaï assez connu est le pad thai : un plat de nouilles avec des légumes (et de la viande ou du poisson si on veut). A Phuket il y avait beaucoup de restaurants de poissons et crustacés. Ils mangent également beaucoup de fruits, comme la pastèque et l’ananas (miam).

Voici quelques photos de plats que nous avons dégusté :

Différents curry :

DSC_0049

DSC_0050

DSC_0825

Salade de poulet :

DSC_0576

Poisson sauce aigre-douce :

DSC_0569

Poulet sauce aigre-douce avec des noix de cajou (les arachides sont très utilisés dans les plats) :

DSC_0867

Autres plats de viande :

DSC_0736

DSC_0973

Riz sauté à l’ananas (super beau et délicieux) :

DSC_0731

Petits plats qu’on trouve dans la rue, sur les marchés, pas cher (environ 1€). On ne sait pas trop ce qu’on a mangé (haha) mais à chaque fois c’était super bon !

DSC_0763

DSC_0759

La grande découverte : le poulet satay ! Des brochettes de poulet avec une sauce sucrée au cacahuètes. Trop bon !!

DSC_0052

Et pour aller avec tout ça, un petit seau de Mai Tai ! (un cocktail qu’on voit pas mal en Thaïlande) :

DSC_0562

On a également pu goûté les Breezers, ces boissons alcoolisées aux arômes de fruits. Un peu le même style que la Smirnoff Ice, sauf que là y’a plein de parfums : fraise, pamplemousse, orange, citron vert… Super bon et rafraichissant pour changer de la bière de temps en temps ^^

DSC_0849

 

La nourriture Japonaise :)

La nourriture japonaise est réputée partout dans le monde et en France elle est plutôt à la mode en ce moment, enfin, surtout les sushis ! (Pourtant les japonais ne mangent pas tant de sushis que ça, c’est plutôt pour les grandes occasions.)

Et effectivement, on peut confirmer, on s’est bien régalé 😀 Voici donc quelques plats que nous avons mangé au Pays du Soleil Levant !

Les ramen, des nouilles dans un bouillon, avec de la viande ou du poisson. Sur la première photo, le plat était assaisonné avec une sauce poisson, le second plutôt type miso / sauce soja.
C’est un plat que l’on peut prendre à midi, préparé rapidement, bon, remplie bien le ventre 🙂

DSC_0346

DSC_0344

Autre petit plat du midi : un bol de riz avec de l’œuf brouillé et des légumes. Simple mais toujours super bon ! Servi avec du thé (ils en boivent très souvent pendant le repas)

DSC_0519

Plateau repas avec une soupe, du poulet grillé, riz (comme d’hab !), salade, petits accompagnements de légumes marinés, thé.

DSC_1014

J’ai voulu tester au Starbucks une boisson que je ne connaissais pas : le thé vert matcha. J’adore le thé mais là c’était vraiment spécial et ça ne m’a pas plu du tout ! Le goût est bizarre et très fort ! C’était assez écœurant et pour réussir à le boire j’ai du ajouter pas mal de sucre et de cacao en poudre afin de masquer un peu le goût… x) Voyez la couleur, super verte !

DSC_0463

En parlant boisson, en France on a un seul goût de Smirnoff Ice, au Japon ils en ont plusieurs, dont pomme verte ! 😉

DSC_0500

Les japonais sont très friands de poissons et lorsqu’on a vu nos amis japonais pour partager quelques plats (un peu sur le même principe que les tapas), ils ont forcément commandé du poisson ! Impossible de me rappeler le nom de ces plats mais c’était très bon ! On a également mangé avec eux des cartilages de poulets frits… Pas vraiment mon truc !

DSC_0216

DSC_0214

Les japonais mangent beaucoup de Yakitori, on en trouve dans la plupart des restaurants, on peut en prendre comme en-cas… Ce sont des brochettes de viande, généralement de poulet, souvent enduite d’une sauce. C’est toujours un régal…!

DSC_0545

 

Les tempuras sont des beignets de poissons, crevettes et légumes.  Accompagné d’une soupe et de riz, c’était excellent !
Pour la petite minute culture, l’origine des tempuras n’est pas japonaise. En effet, les tempuras viennent d’un plat portugais fortement similaire (« peixinhos da horta ») qui fut introduit au Japon par des missionnaires jésuites portugais au 16ème siècle !
Depuis, le plat est devenu populaire, et fait partie intégrante de la culture culinaire japonaise.

DSC_1072

Dans ce même resto on nous a offert le dessert, c’était très bon et léger mais on ne sait pas trop ce que c’était ! (une sorte de mousse à base de riz ?)

DSC_1074

Johnny nous avait conseillé un restaurant de barbecue, où l’on commande différentes viandes (poulet, porc, bœuf) marinées dans diverses sauces. On se fait grillé nous-mêmes la viande et on accompagne ça de riz, légumes, salade… Avec de la sauce soja ! Accompagné d’une bonne bière c’est parfait 🙂

DSC_0327

A Shibuya il existe un restaurant unique au monde (pour le moment en tout cas !). Il y a plusieurs longues tables, on s’assoit à côté les uns des autres, devant chaque siège se trouve des « rails » ainsi qu’une tablette tactile. Sur la tablette on a tout le menu, principalement des sushis, mais aussi des soupes et quelques beignets. On commande 3 plats à la fois en choisissant ceux que l’on veut sur la tablette, la commande est envoyée en cuisine et bam quelques minutes plus tard les assiettes arrivent sur les rails et s’arrêtent devant nous ! C’est magique ! Pour boire il y a des robinets d’eau chaude… Pour se faire du thé ! 🙂 C’est un super concept, on a testé plein de sushis différents et en plus c’était pas très cher, 80 centimes d’euros environ pour une assiette (en général 2 gros sushis ou 6 makis) ! Autant vous dire qu’on s’est fait plaisir 😀

DSC_0485

DSC_0493

DSC_0487

 

En bonus de cet article, quelques photos de plats faits en résine ! Partout on a pu voir ces faux-plats, plus vrais que nature ! Souvent exposés devant les restaurants pour montrer les différents plats servis, c’est original et très utile pour savoir ce qu’il y a à la carte sans comprendre le japonais 😉

DSC_0332

DSC_0340

DSC_0436

La nourriture coréenne !

Quand on nous demande à quoi ressemble la nourriture coréenne, nous qui, en France, sommes plutôt habitué à voir des restos japonais ou chinois/vietnamien, c’est bien compliqué ! La gastronomie coréenne ne ressemble à aucune autre, on ne peut vraiment pas comparé ! C’est bien dommage que ce ne soit pas plus développé en France d’ailleurs car c’est très bon avec des saveurs totalement différentes de ce que l’on connaît.

Voici un petit aperçu de ce qu’on peut trouver à manger, mais aussi à boire en Corée du Sud ! (attention cet article risque de vous faire saliver :p )

Tout d’abord, impossible de parler de ce qu’on mange en Corée sans évoquer le KIMCHI ! Qu’est-ce donc ?! Le kimchi c’est tout simplement du chou fermenté et assaisonné avec de l’ail, du piment… Il y a plusieurs sortes de kimchi, et les coréens en mangent absolument tout le temps. A tout les repas il y a du kimchi pour accompagner son plat (un peu comme nous avec le pain). Ça a un goût très fort et spécial, au début j’avoue qu’on n’était pas très fan, mais à force on a commencé à aimer. Même si on en mangera pas à tous les repas contrairement à eux ^^

DSC_0113

Autre chose que l’on trouve à pratiquement tous les repas coréens… du riz ! Forcément ! 😉 Ils le servent à côté, dans un petit bol. Ça peut être assez utile histoire de calmer le « feu » des plats, car la nourriture coréenne est très épicée et relevée !

Mi-Jae nous a fait goûté un plat populaire en Corée, un ragoût / soupe avec des saucisses, de la charcuterie, différentes sortes de nouilles, quelques légumes… C’est un plat dans une grande marmite, à partager ! Servi avec du kimchi et du riz pour accompagner évidemment 😉 Ce plat est devenu populaire pendant la guerre de Corée car on peut y mettre un peu tout ce qu’il reste dans le placard et ce n’est pas cher. Économique et très bon !

DSC_0483

 

Le fameux barbecue coréen ! Les parents de Mi-Jae nous ont gentiment invité au restaurant où nous avons mangé de la poitrine de porc grillée (style ventrèche), accompagné d’une soupe de kimchi (moins fort que le kimchi de d’habitude). Pour manger un barbecue coréen, on prend une feuille de salade et on y met à l’intérieur un peu tout ce qu’on veut : un morceau de viande, des légumes, du kimchi, un peu de piment… On referme la feuille et on mange ! Explosion de saveur garantie !

DSC_0666

DSC_0670

 

Le bibimbap (trop cool à dire !), très populaire en Corée également, un mélange de légumes sautés, de viande sur du riz avec un œuf et assaisonné avec du piment. C’est bien présenté mais pour manger on mélange tout !

DSC_1034

 

On a aussi mangé une espèce de soupe avec des « gâteaux de riz » au goût de poisson et des légumes. C’est un plat à moitié japonais, mais c’était très relevé !

DSC_0001

 

Un plat de saucisses et oignons avec une sauce pimentée, et du sésame, c’était trop bon !

DSC_0002

 

Un matin nous avons testé un petit dej’ coréen, une soupe avec des gâteaux de riz, de l’œuf et une raviole de riz fourrée à la viande. (toujours accompagné de kimchi bien sûr !)

DSC_0011

 

Nous sommes allés au restaurant avec Yoon Jung, une amie coréenne que nous avions rencontré aux Etats-Unis, ainsi que son mari et Mi-Jae. Yoon Jung voulait nous faire goûter un plat qu’elle et son mari affectionnent particulièrement… Apparemment cela s’appelle « Pettitoes », un plat à base de pieds de cochon… ! C’était un peu gras mais vraiment très bon, super bien préparé. On mange ça un peu comme le barbecue, on met la viande dans une feuille de salade et on y ajoute de la sauce pimentée ou à base de poisson, une gousse d’ail (!), du kimchi… Miam ! Sur la photo on peut voir des piments… Ils étaient super forts, même pour nos amis coréens ! Du coup c’était un peu le jeu, en manger et voir la réaction de celui qui en mange… x)

DSC_0126

Avec le plat de pieds de cochons, on a prit un plat avec des nouilles et plein de crudités, avec de la moutarde. Très bon aussi !

DSC_0130

 

Sinon en Corée ils ont des fast-food (et oui!), dont un qui n’existe pas chez nous, le Lotteria. Ca ressemble au Mcdo, il y a des menus avec un burger, des frites et une boisson. Forcément les burgers sont différents, adaptés au goût du pays, par exemple ici des burgers au poulet pimenté, des burgers bulgogi (viande de bœuf marinée)…

DSC_0825

Et aussi en Corée, les fast-food livrent !!

DSC_0220

 

Sinon on a fait quelques découvertes concernant les boissons, par exemple, je n’avais jamais goûté un lait vanille chaud (comme un chocolat chaud mais avec de la vanille à la place du chocolat). C’était bon mais trop écœurant ! (ça vaut pas un bon chocolat chaud 🙂 )

Petite dédicace à Krystel en même temps 😉 (évidemment Manu avait prit du Coca lui :p)

DSC_0664

 

On a aussi goûté une boisson chaude, comme du thé, avec des morceaux d’un fruit qu’on ne connaissait pas : du yuzu (un agrume). Ça par contre c’était super bon !

DSC_0998

 

On a découvert une boisson à l’aloe vera, c’était bon, sauf qu’il y avait des petits morceaux gluants dedans (de l’aloe vera probbalement) pas très agréable…

DSC_1174

 

En Corée ils ont leurs propres marques de bières, dont la Cass…

DSC_1222

 

Et l’alcool qu’ils boivent très souvent (au Japon aussi d’ailleurs), c’est le Soju ! C’est assez fort (dans les 20°) mais très bon marché ! Ça se boit en shot dans des petits verres ou coupé avec de la bière (mais bu comme ça c’est seulement en Corée !). C’est plutôt bon mais assez fort !

DSC_1239

 

Ils ont aussi un alcool de riz, le Makgeolli. C’est assez doux (7°) et la texture est laiteuse. On le boit dans un petit bol, c’est super bon mais il faut faire attention car on ne sent pratiquement pas l’alcool et ça peut être traître 😉

DSC_0125