Archives du mot-clé chateau

Route qui mène à lallybroch

Les lieux de tournage de Outlander en Écosse, près d’Edimbourg

L’Écosse est un pays un peu spécial pour moi. Outre le fait que j’ai grandi avec ses paysages que l’on retrouve dans les films Harry Potter, c’est quand je me suis mise à regarder la série Outlander (disponible sur Netflix en France) que je suis tombée amoureuse des highlands et de cette culture unique. Cette série c’est mon petit plaisir, je la regarde toute seule, je ne l’ai pas « binge-watché », je savoure chaque épisode. Et je suis la plus heureuse quand Jamie, Claire et les autres se retrouvent en plein dans les highlands. Depuis, j’ai aussi lu le premier tome des livres dont est adaptée la série (et j’essaie de convertir d’autres personnes de mon entourage mais je suis désespérément seulabre dans mon délire – pour l’instant).

Bref, tout ça pour dire que pour ce voyage en terre écossaise, j’avais bien envie de découvrir de mes yeux des lieux de tournage de la série, dans la mesure du possible. Et ça a été plutôt facile d’en voir certains ! En effet, à peine arrivés à Édimbourg et la voiture de location récupérée, nous traçons dans la campagne, et juste à côté de la capitale se trouvent quelques lieux liés à Outlander.

Blackness Castle

En route pour Blackness Castle, alias Fort Williams dans la série. Ce château en forme de bateau se trouve dans le petit village de Blackness, près de la mer. Un coin vraiment tranquille. On peut visiter le château mais nous l’avons juste observé de l’extérieur, profitant du soleil (et du vent).

Midhope Castle ou Lallybroch

Juste à côté se trouve Midhope Castle, sûrement l’endroit où le plus de fans d’Outlander se rendent car c’est la maison qui sert de décor à Lallybroch, la demeure de Jamie Fraser. On y accède grâce au point GPS trouvé sur Google Maps, car ce n’est pas du tout indiqué.
Alors cet endroit, comment dire. C’est une ruine perdue au milieu de nulle part. Mais depuis que la série a élue domicile ici pour les scènes de Lallybroch, le propriétaire doit se frotter les mains ! Il y a un petit parking et on doit payer 10£ par voiture pour pouvoir accéder à la maison. Il y a une petite cabane sur la route avec un monsieur qui récolte nos deniers, et bien qu’il soit très gentil, il ne vous fera pas de cadeau ! C’est sympa de se retrouver ici car c’est vraiment LA maison (sauf qu’aux alentours il y a une ferme, des ronces…), mais 10£ pour ça, c’est clairement du foutage de gueule ! On y a rencontré des américains, fans de la série et des livres avec qui on a discuté (surtout moi parce que Manu, en dehors du générique et de la cornemuse il ne connaît pas grand-chose à Outlander mais il me suis dans mes pérégrinations encore une fois 🙂 ).
L’intérieur ne se visite pas (trop vétuste) alors on ne s’attarde pas.

la maison de lallybroch, vue dans son ensemble
Route qui mène à lallybroch

Doune Castle

On reprend la route pour Doune, à 45 minutes de là. C’est sur notre route dans la direction de notre roadtrip.
Le château de Doune est utilisé dans la série pour Castle Leoch, la résidence du clan MacKenzie. On le voit également dans le film Monty Python Sacré Graal et il sert de cour intérieure pour Winterfell dans Game of Thrones. Nous sommes assez fatigués à cause du voyage et il nous reste de la route avant d’arriver à notre bed & breakfast, alors nous ne le visiterons pas non plus.

le chateau de doune

Voici pour les lieux de tournages que nous avons pu voir !
Dans le même registre, mais pas tout à fait pareil, nous sommes également allés sur le champs de la bataille de Culloden, à côté d’Inverness. Cette bataille tient une place importante dans la série (et dans l’histoire d’Écosse). Pour en lire plus sur cet endroit : notre article sur le Loch Ness et Inverness.

Il y a aussi bien sûr d’autres lieux, dont Linlithgow Palace, pas très loin de Blackness et Midhope, qui a servit de lieu de tournage pour la prison de Wentworth (alias l’endroit où se passe l’une des scènes les plus dures de la saison 1 :'( ). Nous n’avions pas le temps de nous y arrêter, peut-être une prochaine fois ? :p

C’était très sympa mais honnêtement c’est une fois le road trip pleinement commencé et qu’on se retrouve dans les highlands que l’on se sent vraiment dans Outlander, comme par exemple dans le nord ouest, sur la route NC500. Il m’arrivait de regarder le paysage défiler et d’imaginer Claire et Jamie sur leurs chevaux ^^
Si vous partez en voyage en Écosse, pensez à écouter la bande originale d’Outlander, je vous assure que vous ne le regretterez pas, ça ajoute encore plus de côté mystique 🙂 (enfin si vous êtes un minimum dans le trip cornemuse et musique écossaise quand même !)

Duncansby Stacks, falaises

North Coast 500 – Partie 2 : la côte est depuis le nord, de Tongue à Inverness

Après vous avoir parlé de la côte ouest lors de notre road trip sur la NC500, nous continuons le voyage sur la côte est de cette fabuleuse route !

Jour 3 : côte nord et est, de Tongue à Wick

Après un petit déjeuner avec Al (qui nous loge en airbnb) où il nous en apprend un peu plus sur le sacré saint breuvage écossais – le whisky – nous reprenons la route, en longeant la côte nord.

Dunnet Head et John O’Groats, à l’extrême du Royaume-Uni

Nous arrivons à Dunnet Head, le point le plus au nord de l’île principale du Royaume-Uni. Il y a un vent de MALADE et la pluie rapplique rapidement, alors le moment n’est pas des plus agréable. On s’enfuit dans la voiture, on reste un peu là, à regarder la pluie tomber pendant qu’on est à l’abri. On se croit vraiment au bout du monde.

falaises près de la cote

On reprend la route, et après avoir klaxonné quelques moutons (une de nos activités favorites), nous faisons un petit arrêt au Castle of Mey, le château de feu la reine mère. Il est très mignon et on voulait le visiter pendant qu’il pleuvait, sauf qu’une fois là-bas le ciel est dégagé, il y a du soleil ! On décide alors de partir pour John O’Groats, un village connu pour être le point à l’extrême nord-ouest de l’île de Grande-Bretagne. On ne s’attarde pas, on va au « visitor center » demander quelques infos sur les Duncansby Stacks, et nous repartons avec une carte du lieu, qui est tout proche.

point john o'groats avec la mer

On se gare près du phare et entamons une petite marche à pied dans l’herbe mouillée. La vue est splendide avec ces rochers qui se détachent des falaises. Mais attention à ne pas trop lever les yeux vers ce joli paysage, nous sommes sur un terrain miné ! Les crottes de moutons sont partout et on doit slalomer entre pour atteindre les « Stacks ». La balade n’est pas difficile et on s’arrête quand on veut, chacun choisira s’il veut s’approcher plus ou non des « Stacks ».

C’était vraiment très beau, très peu de monde qui marche, donc on était tout seul pour profiter de la vue, et en plus il ne pleuvait pas !! Toujours beaucoup de vent par contre.

Castle Sinclair Girnigoe, château mystérieux

Nous prenons ensuite le chemin vers Wick. Là-bas, nous nous rendons au château Sinclair et Girnigoe, il faut se garer à proximité et ensuite s’y rendre à pieds (gratuit mais on peut laisser un don pour aider à la rénovation du lieu). Ces ruines en bord de falaises sont magnifiques, et encore une fois nous sommes tous seuls ! On se promène à l’intérieur tranquillement, il y a des panneaux qui expliquent comment était organisé le château, les différentes pièces, etc. Cependant le vent souffle très fort et nous commençons à geler sur place, alors nous partons à la recherche de notre airbnb, dans le centre de Wick.

Pour le dîner, nous décidons d’aller au Bistrot N°1, le restaurant de l’hotel McKays, qui est connu pour se trouver dans la « plus petite rue du monde ». En arrivant, on prend nos manteaux, on a l’impression d’être dans un endroit un peu trop guindé pour nous. Mais en lisant le menu, on voit que les prix sont abordables alors on se laisse tenter. Et vraiment, on ne peut que vous conseiller cet endroit ! Nous avons très bien mangé ! Entrée délicieuse et en plat nous choisissons le fameux fish n chips, fait maison avec du bon poisson, rien à voir avec du fast-food. Service au top et à la fin on nous offre même une liqueur de whisky (c’est très sucré, miam!).

Jour 4 : côte est, de Wick à Inverness (fin)

Visite d’une distillerie de whisky : Old Pulteney

Fin de matinée, nous allons à la distillerie du whisky Old Pulteney, située à Wick (nous avons réservé la visite à l’avance par e-mail). Jusqu’à récemment c’était la distillerie la plus au nord du pays, mais depuis quelques années le commerce de gin s’est intensifié en Écosse (plus facile à produire que le whisky) et on trouve maintenant des distilleries de gin encore plus au nord (on en a d’ailleurs croisé sur notre route). Nous sommes un petit groupe de 6 personnes, une dame nous fait la visite. Nous sommes les seuls non anglophones, et bien que nous comprenions l’anglais, nous n’avons pas tout saisi sur les aspects techniques, mais nous avons compris le principal et c’était très intéressant de visiter cette distillerie à taille humaine (ils sont une dizaine à y travailler). Nous avons vu les différentes étapes et c’était assez marrant de se promener dans les diverses salles où l’évolution du whisky pouvait se sentir (littéralement).
A la fin, petite dégustation, nous testons deux whisky aux goûts très distincts.

dizaines de tonneaux de whisky
Les tonneaux où vieillissent les whiskys pendant plusieurs années

Les Whaligoe Steps

Nous quittons Wick pour nous arrêter quelques kilomètres plus loin, aux Whaligoe Steps, un long escalier qui amène jusqu’au bas des falaises, près de la mer. Il faut guetter depuis la route « Cairn of get » pour prendre le chemin en face. Il y a un minuscule parking, mais comme il n’y avait plus de place, nous nous sommes garés un peu plus bas, à côté du restaurant. Nous commençons à avoir faim, alors nous faisons d’abord un arrêt au Whaligoe Steps Café, un petit endroit cosy décoré de peintures et photos, avec vue sur la mer. La carte est originale, il y en a pour tous les goûts. J’ai prit la soupe du jour, avec du halloumi (fromage) frit, je n’avais jamais goûté, c’était super bon. Manu s’est régalé d’un curry au poulet. Encore une belle découverte culinaire !

Nous avons ensuite descendu les 365 marches des Whaligoe Steps ; sur la digestion c’était pas la meilleure idée qu’on ait eu, mais finalement c’était plutôt rapide ! Ces marches ont été construites pour descendre jusque dans cet espèce de port naturel, où l’on trouvait au 19ème siècle des bateaux de pêches et des gens qui salaient et préparaient le poisson. En bas, il reste quelques objets et les falaises qui nous entourent sont plutôt atypiques. Encore une fois nous sommes seuls pour profiter du lieu !

Après avoir remonté les marches, nous retournons dans notre auto et continuons de sillonner cette route aux paysages verdoyants.

vue sur les côtes vertes

Dunrobin Castle

Un petit arrêt au château Dunrobin, nous arrivons trop tard pour visiter l’intérieur mais l’extérieur est ravissant et nous pouvons tout de même nous promener dans les jolis jardins du château (gratuit).

Notre journée se termine par notre arrivée à notre airbnb, près d’Inverness, « capitale des highlands ». Nous visiterons la ville ainsi que les alentours du Loch Ness les jours suivants (ça c’est une autre histoire).

.

On parle de la North Coast 500 comme un ensemble, mais celle-ci est très diversifiée. Après avoir roulé la majorité du temps sur des petites routes à une voie dans l’ouest, croisant simplement quelques maisons au milieu des lochs, des collines et petites montagnes, rencontrant une majorité de moutons, la nature nous offrant une palette de vert, rouge, orange et violet, le contraste était saisissant avec la côte est, dans des tons plus verdoyants, avec beaucoup plus d’habitations, même des usines, et de grandes routes. Le nord est très beau, toujours sauvage mais on sent déjà une sorte de démarcation des couleurs en arrivant près de la côte est.
Nous avons adoré découvrir ces paysages assez peu connu et pourtant si beaux et mystiques ! L’Écosse comme on se l’imagine 🙂

Dordogne : Séjour dans une cabane et visite du château de Hautefort

Depuis quelques mois, j’échange avec des personnes fan de voyage sur Instagram. C’est vraiment super de pouvoir partager sa passion avec d’autres qui sont sur la même longueur d’onde 🙂 Et c’est grâce à eux (principalement « elles » devrais-je dire ^^) que j’ai découvert le principe du « testeur de rêve ». C’est un concours que propose la marque Wonderbox : chaque mois elle sélectionne 12 personnes qui ont soumis leur candidature pour tester une activité (proposée dans leurs box).

J’ai donc testé et…miracle ! J’ai gagné un séjour insolite en Dordogne.

Nous en avons donc profité pour visiter un peu plus cette jolie région.
Après la visite des grottes de Lascaux (voir article ici), nous partons en direction de Savignac-Lédrier, là où nous passerons la nuit gagnée avec Wonderbox.

L’endroit est en pleine campagne, un grand domaine avec la rivière de l’Auvezère qui passe juste là. C’est hyper tranquille et totalement nature. On découvre le « saloon » (où l’on peut prendre un verre et où l’on prendra le petit déjeuner le lendemain), les tipis (ils sont très grands en fait, un en particulier est gigantesque!!) et notre fameuse cabane !

DSC_0279

DSC_0275

DSC_0245

On n’a pas eu trop de chance, au moment d’amener nos affaires jusqu’à la cabane, un petit orage à éclaté et on s’est prit la pluie ! On était franchement dégoûtés. Heureusement la pluie s’est arrêtée et on a pu profiter un peu de la terrasse de la cabane, en hauteur, avec une vue sur les arbres.

DSC_0237

DSC_0300

Nos hôtes nous ont apportés le panier repas que nous avions commandé, vraiment très complet avec entrées, plats, fromage, desserts et vin rosé et rouge. Dommage que le soleil n’était pas au rendez-vous ce jour-là (comme par hasard!) mais on en a bien profité quand même. C’était super de se retrouver en pleine nature, avec le bruit de la rivière, le cui-cui des oiseaux… Et la nuit les chevreuils qui hurlent (on nous avait prévenu !) ^^

DSC_0289

DSC_0298

 

Le lendemain nous quittons notre petite cabane, nous partons pour le petit village de Hautefort afin d’y visiter son château. Celui-ci est situé en hauteur et domine le village. Il est entouré de superbes jardins à la française très bien entretenus.

Le château en lui-même est vraiment très beau, de style classique.

DSC_0310

L’endroit est majestueux, avec ce château, entouré de ses beaux jardins et de son grand parc, avec la vue sur les alentours.

chateau-hautefort

DSC_0315

DSC_0370

Nous visitons l’intérieur (9,5€ par personne), où nous découvrons les salles avec du mobilier de différentes époques. Certaines sont vraiment très belles. Perso, j’adore me promener dans les salles aménagées des châteaux, le seul regret c’est qu’on a qu’une envie : c’est de se jeter sur les lits et tester les fauteuils pour voir s’ils sont aussi confortables qu’ils en ont l’air ! x)

DSC_0366

DSC_0321

DSC_0327

DSC_0329

DSC_0335

DSC_0342

Ensuite on peut monter en haut de la tour, d’où on a une jolie vue sur les jardins et la cour du château.

DSC_0357

On peut également se balader dans les souterrains (on y découvre la cuisine) et admirer la très jolie chapelle.

DSC_0319

Nous continuons la visite dans les jardins, c’est très joli. En plus il n’y a pratiquement personne, on est tranquille.

DSC_0388

DSC_0386

DSC_0395

Malheureusement le ciel se couvre, alors on ne se promènera pas trop dans le grand parc qui se situe juste à côté (qui doit être agréable quand il fait beau pour un pique-nique).

Notre ventre commence à crier famine et nous partons en direction du bourg, qui se situe juste à côté du château. Nous allons dans l’un des petits restaurants, « Le Troubadour », au hasard, leur carte nous plaît bien, en particulier le burger régional que nous prendrons tous les deux. Et bien pas de regrets, nous nous sommes régalés ! Burger au foie gras, sauce morilles, fromage à la liqueur de noix… Plein de saveurs ! Tout est fait maison ou produit localement. On a même pu prendre une bière brassée dans le village ! Bref on adore ce genre d’endroits, et le service était impeccable. Si vous passez par là, n’hésitez pas à vous y arrêter.

DSC_0413

Ensuite nous repartons sur la route, pour retourner à la maison. Mais nous faisons quelques hâtes (tout comme la veille) à certains endroits où le décor nous impressionne : en particulier les habitations troglodytes, et autres habitations à flanc de falaises.

DSC_0139

DSC_0422

La Dordogne est vraiment une très belle région, riche en histoire et préhistoire, et qui a su garder un côté très sauvage, qu’on apprécie beaucoup… Bref, on reviendra je pense !!

Week-end à Edimbourg

Édimbourg ce n’est pas que Harry Potter bien sûr ! Mais il est vrai que la ville se prête bien à ce genre d’univers, à la sorcellerie… 😀

La capitale de l’Écosse est une ville agréable, il suffit de s’y promener pour se sentir dans une autre époque, avec toutes ces petites rues pavées, ces maisons grises, ces bâtiments un peu étranges….

DSC_0221

DSC_1274

DSC_0097

DSC_0080

DSC_1344

De plus c’est une ville à étage…! Difficile à expliquer, mais par exemple il y a souvent des terrasses sous le niveau de la rue (devant les immeubles, pubs…). Parfois on peut observer un bout de rue au dessous… C’est vraiment sympa !

DSC_1449

Comme nous y sommes allés mi-novembre, les décorations de Noël commençaient à être installées. C’est toujours sympa à voir ! Apparemment Édimbourg est une destination prisée pour le nouvel an (et ça doit être vraiment cool en effet !).

DSC_1348

DSC_1360

DSC_1424

Le premier jour, nous avions décidé d’aller au sommet de Calton Hill (une colline dans la ville) au coucher de soleil. Mais nous n’avions pas prévu que la nuit tombait à 16h30 ! Du coup on est arrivé un peu tard mais on a pu voir la vue sur la ville de nuit, éclairée. C’était très joli, il y avait pas mal de monde, mais par contre quel froid ! Le vent est glacial.

DSC_1372

DSC_1387

Vue sur Arthur’s Seat, l’autre colline d’Édimbourg

DSC_1399

DSC_1403

Pour aller jusqu’au château d’Édimbourg, nous sommes passés sur l’un des ponts, depuis celui-ci, on peut voir que la ville est vraiment entourées de collines verdoyantes. On a beaucoup aimé (ça rend beaucoup moins bien en photo). Il faut également prendre la Royale Mile, une succession de rues entre les deux châteaux de la ville. Près du château, il y a des coins qui font très Moyen Âge.

DSC_1494

DSC_0056

Il est possible de visiter le château d’Édimbourg, ce que nous avons fait. Ce n’est pas exceptionnel (surtout parce qu’on trouve le prix un peu élevé : 16£) mais c’est quand même intéressant. Depuis le château on a une superbe vue sur la ville.

DSC_15202

DSC_0044

On avait décidé de visiter le château le jour où la pluie était annoncée… Grossière erreur !! Car en fait la visite se fait également en extérieur… On s’est fait rouler sur ce coup ! ^^

DSC_0005

DSC_0009

DSC_0012

Le prix de la visite comprend les musées (sur la guerre…) ainsi que les salles ouvertes au public, comme la salle à manger, des chambres… Mais il n’y a pas grand-chose à y voir, il manque beaucoup de mobiliers et c’est donc un peu vide, difficile de se faire une réelle idée.

DSC_0019

DSC_0030

La grande salle à manger

DSC_0023

Le grand moment de la visite c’est la découverte des joyaux de la couronne d’Écosse. Impossible de faire une photo (c’est interdit et il y a des personnes qui surveillent !), mais c’est vraiment magnifique. Tout est gardé sous verre : la couronne, le sceptre, des bijoux… Mais également la pierre du destin, une grosse pierre qui a une longue histoire : c’est sur celle-ci que les rois d’Écosse étaient sacrés. Cette pierre fut dérobé par les anglais en 1296 qui la mirent à l’abbaye de Westminster. Elle ne retourna en Écosse qu’en 1996 ! Depuis, elle est exposée au château d’Édimbourg mais comme les joyaux, il est interdit de la prendre en photo, ce qui rajoute à son caractère mystique.

En tout cas l’ambiance du château est super, de plus en plus glauque à mesure que la nuit approche…

DSC_0038

DSC_0027

DSC_0050

L’entrée du château

DSC_0070ds

Nous avons fait un petit tour au musée de la ville, qui est situé juste à côté du cimetière Greyfriars (voir article précédent). Il est grand et il y a plein de catégories différentes. Comme on avait peu de temps à y consacrer, on a juste fait un petit tour au premier étage, en particulier la partie histoire naturelle. On a quand même découvert le squelette d’un ancêtre du cerf, qui était vraiment géant ! C’est impressionnant de voir les créatures qui ont foulé notre planète bien avant nous.

DSC_0194

DSC_0199

Nous nous sommes ensuite baladés jusqu’à Holyroodhouse, qui est le palais de la Reine lorsqu’elle vient en visite en Écosse. Nous ne l’avons pas visité. Depuis cet endroit, on a cependant une bonne vue sur Arthur’s Seat, une colline de 251m. A la base nous voulions la grimper pendant notre séjour mais nous avions peu de temps et nous n’avions pas prévu de bonnes chaussures pour une balade dans la boue (et oui, on est en Écosse, et à cette période, il pleut et le soleil est trop peu présent pour sécher les terres ^^). Pour un court séjour, il faut faire des choix ! Mais ça doit être une super balade, très nature, alors que le centre de la ville est juste à côté.

DSC_0224

DSC_0222

DSC_0244

Cimetière en hauteur, près de Holyroodhouse

DSC_0239

Holyroodhouse

 

DSC_0229

Arthur’s Seat. Ça parait tout petit en photo ! ^^

En tant que fans de Trainspotting, on voulait voir les lieux de tournage du film. En fait il n’y a que la première scène qui est tourné à Édimbourg, le reste est à Glasgow (bien que l’intrigue se passe à Édimbourg). Prince Street, pas de soucis à trouver, c’est une des rues principales de« New Town », on y trouve plein de magasins… Mais aussi le Scott Monument, un grand monument dédié à l’écrivain Walter Scott. Mais pour nous, c’était le « Mordor » vu comme il était grand et sombre !! x)

DSC_1413

DSC_1416

Depuis cette rue on peut voir la vieille ville et le château qui surplombe la ville. C’est super beau ! Il y a aussi un grand parc où l’on peut flâner et apercevoir quelques écureuils.

DSC_1476

DSC_1474

DSC_1475

DSC_1486

Pour continuer sur Trainspotting, on a crû qu’on allait jamais trouver le fameux « tunnel » par où ils passent lors de la course poursuite ! Tout ça à cause du fait que justement la ville soit à étages… On l’a trouvé le dernier jour, en fin d’après-midi, en remontant une petite (mais très longue) rue depuis Holyroodhouse. Et c’était franchement sympa avec ces éclairages. En plus, juste à côté on a découvert les petits escaliers qui apparaissent également dans la scène. Bref, c’était rigolo !

DSC_0247

Au niveau des repas nous avons testé dès le premier soir un pub écossais « The world’s end ». Super ambiance, de bonnes bières (dont celle du pub), du bon whisky et des serveurs très sympas. Pour ce qui est de la nourriture en elle-même… Ce n’était pas mauvais mais rien d’extraordinaire non plus. On va plus dans ce genre d’endroits pour l’ambiance (qu’on adore) que pour la qualité culinaire. ^^

DSC_1432

Nous y avons découvert un dessert écossais, à base de yaourt, flocons d’avoine et fruits rouges marinés au whisky (toujours là !). C’était bien bon ! Accompagné d’un petit whisky, parce que bon, l’Écosse c’est quand même le pays du whisky ! (et on a découvert la liqueur de whisky, très sucrée, c’est délicieux !)

DSC_1439

Ensuite, notre petit plaisir quand on se retrouve dans une capitale multi-culturelle, c’est d’aller dans des restos retrouver des saveurs qu’on n’a pas par chez nous. Nous étions ainsi obligés de nous faire un barbecue coréen ! On a marché sous la pluie pour trouver ce fameux restaurant « Korean BBQ », on avait les chaussettes trempées mais pas grave, la récompense était là : c’était délicieux !

Et pour finir notre séjour en beauté, nous sommes allés au resto le mieux noté sur Tripadvisor : « Nok’s Kitchen », parce qu’on avait très envie de manger thaïlandais (on n’en a pas souvent l’occasion non plus). Les prix étaient très abordables et on s’est vraiment régalé !

DSC_0268

Et je ne pouvais pas terminer cet article sans vous partager la photo la plus clichée de notre séjour : un roux en kilt qui joue de la cornemuse… sous la pluie ! Oui, on est bien en Ecosse là !! (et d’ailleurs on a vu pas mal de gens en kilt ! On aurait pas crû ! Mais c’est trop cool 🙂 )

DSC_1503

 

Conseils :

– Pour la visite du château d’Edimbourg, à vous de voir selon votre budget. Les 16£ ne sont pas vraiment justifiés à notre avis, mais ça vaut quand même le coup d’y aller.

– Si vous voulez vous imaginer dans Trainspotting : direction Prince Street, grande rue commerçante (fan du film ou pas, vous passerez probablement par cette rue à un moment de votre séjour !). Pour passer sous le « pont / tunnel » où Renton manque de se faire renverser, il faut trouver Calton Street Bridge. Donc c’est effectivement pas très loin de Calton Hill, mais on n’a pas réussi à trouver depuis ce coin. Lorsqu’on est allé à Holyroodhouse, nous avons prit Calton Road et en la suivant nous sommes arrivés jusqu’au fameux pont, puis on a découvert à côté les escaliers qui nous ramènent vers Prince Street.

– Notre logement (airbnb partagé) était près de Haymarket . Nous avons pu tout faire à pieds, et étions très proches de Dean Village.

La magie d’Harry Potter à Edimbourg

Pour le long week-end du 11 novembre, nous avions envie d’en profiter pour bouger un peu. Malheureusement je n’avais rien vu d’intéressant, jusqu’à ce que, une semaine et demie avant le 11 novembre, je ne découvre des vols Bordeaux-Edimbourg à tout petit prix ! Une aubaine qu’on n’a pas laissé filer.

Pour amortir le coût du week-end, nous avons loué une chambre chez un particulier via Airbnb. Nous étions assez proche du centre et ainsi, nous avons pu tout faire à pieds. C’est évidemment le mieux pour découvrir pleinement une ville.

Edimbourg est la capitale de l’Écosse, cette terre riche en histoires et légendes. Je dois dire que visiter cette ville à cette période était un très bon choix, cela rajoute au mysticisme de la vieille ville, de ces belles maisons en pierre…
De plus les décorations de noël commençaient à être installés, ce qui rajoute un peu de magie au lieu.

La magie, justement, Edimbourg n’en manque pas. Surtout pour la fan d’Harry Potter que je suis. En effet, c’est la ville d’adoption de JK Rowling, alias la maman d’Harry Potter et de tout ce merveilleux univers. Et cela se ressent lorsque l’on se balade dans la ville, particulièrement dans la vieille ville avec ses rues pavées, ses vieilles maisons, ses petites rues pleines de charme… Et bien sûr la vue que l’on a sur le château d’Edimbourg, surplombant la (nouvelle) ville, qui ne peut que nous rappeler Poudlard ! Encore plus avec les couleurs de l’automne (et j’imagine la beauté que cela doit être lorsqu’il neige!).

dsc_1478

dsc_1472

Nous avons commencé notre découverte de la capitale par Dean Village, un vrai petit village en plein cœur de la ville. C’est là qu’habitaient les meuniers, à partir du XIIème siècle. Ici, pas de commerces, pas de pub, juste de belles bâtisses au bord de la rivière Leith. C’est un lieu vraiment charmant, et encore une fois nous n’avons pu nous empêcher de penser à Harry Potter face à ce paysage.

dsc_1282

dsc_1296

Même sur les panneaux d’indications je vois du Harry Potter… 9 3/4, c’est quand même un signe !

dsc_1306

dsc_1307

deanvillage

dsc_1318

On peut suivre un chemin qui longe la rivière, au milieu des arbres. On ne se croirait vraiment pas en ville, mais en pleine campagne ! C’est très agréable et je trouve ça génial d’avoir un coin totalement nature pour pouvoir se ressourcer en pleine ville.

dsc_1297

dsc_1323

dsc_1326

dsc_1328

dsc_1330

Le « pèlerinage » HP continue dans la vieille ville d’Edimbourg. Plusieurs endroits rappellent des lieux emblématiques de la saga, la ville étant une source d’inspiration pour l’écrivain.

Nous découvrons ainsi Victoria Street, une petite rue, qui aurait inspirée JK Rowling pour le Chemin de Traverse. Effectivement la rue commerçante, qui n’est pas très grande, est pleine de couleurs, et il y a même une boutique de farces et attrapes (qui rappelle forcément les jumeaux Weasleys!). Rien de fou, mais c’est très mignon !

dsc_0098

dsc_0100

dsc_0102

dsc_0111

Juste à côté, se trouve The Elephant House, l’un des cafés où JK allait pour écrire les premiers tomes d’Harry Potter, lorsqu’elle n’avait pas d’argent et que ces cafés lui permettaient d’avoir un endroit chaud où écrire.
Sur la devanture de l’enseigne, il y a marqué « Birthplace of Harry Potter », avec une peinture du café où l’on voit JK écrire… Il y aussi pas mal de monde. Comme il est l’heure du lunch, nous décidons de nous y arrêter pour manger. J’ai prit une patate au four garnie de chili con carne et Manu un espèce de sandwich italien au « pulled pork » (porc effiloché). Un peu déçus de ce repas, la cuisine n’est vraiment pas le point fort des britanniques. (#sorrynotsorry).

dsc_0121

dsc_0131

dsc_0142

C’est quand même génial de se retrouver dans ce lieu, où JK Rowling avait l’habitude de se rendre pour écrire.

Les toilettes sont à « visiter », les fans de HP laissant des graffitis sur les murs, tous ou presque en rapport avec l’univers Pottérien (et quelques logos Batman… Si quelqu’un a une explication…lol)

dsc_0132

dsc_0133

dsc_0141

Depuis notre place dans le café, nous avons une jolie vue sur le château… On s’imagine facilement JK à notre place, le regard au dehors, vers ce château, lui fournissant l’inspiration pour Poudlard et les aventures du petit sorcier… On voit également un cimetière, qu’il est recommandé de visiter, pour les fans d’HP mais aussi ceux fans des endroits hantés…

dsc_0127

Nous allons donc à ce cimetière, Greyfriars Kirkyard. Juste à côté, se trouve le pub « Greyfriars Bobby » avec une statue du chien Bobby. Ce toutou a droit à sa statue pour sa loyauté : il veilla la tombe de son maître pendant 14 ans, jusqu’à sa propre mort.
Il faut lui toucher le museau pour se porter chance (vous remarquerez son museau doré à cause de toutes ces mains qui s’y baladent ^^).

dsc_0154
Il est d’ailleurs enterré dans le cimetière, à l’entrée, on ne peut pas le louper.

dsc_0160
C’est une mignonne histoire pour un cimetière plutôt sinistre ! En effet ce cimetière serait le plus hanté du monde ! Bon, nous, on n’a pas vu de fantômes, par contre on a découvert de très vieilles tombes, certaines très imposantes, datant de 400 ans. Avec le froid et les couleurs orangées des arbres, on ressent vraiment une ambiance unique.

dsc_0156

dsc_0187

dsc_0169

dsc_0181

Il y a aussi une tombe d’un certain Thomas Riddell, qui rappelle Tom Riddle (alias Tom Jedusor en version française) dans la saga Potter, mais on ne l’a pas vu (pourtant j’ai guetté les groupes de touristes avec guide ! ^^). Mais il y avait pas mal de représentations de squelettes, ce qui fait penser au cimetière du tome 4 d’HP.

dsc_0165

dsc_0173

dsc_0185

Après cela, rendez-vous à Spoon, un café qui se trouve là où JK Rowling a écrit certains des premiers chapitres de Harry Potter (ce n’était pas le même café à l’époque). Il y a même une plaque dans la rue.

dsc_0202

Le café se trouve à l’étage, nous y allons, il n’y pas grand monde, c’est très tranquille, avec une ambiance douce et cosy. De la bonne musique, des serveuses sympas… On s’est fait un petit goûter, j’ai prit du thé bien sûr, avec un bon gâteau chocolat / beurre de cacahuètes : miam ! En plus on avait vue sur la rue, on voyait les gens dans le froid, pendant qu’on était bien au chaud… Un endroit très sympa ! Il y avait des filles avec leurs ordinateurs… en train d’écrire un futur roman à succès ? 😉

dsc_0216

dsc_0210

Pour finir avec JK Rowling, dans le centre-ville se trouve le Balmoral Hotel, un superbe hotel. C’est ici que l’écrivaine a finit d’écrire le dernier tome de Harry Potter. Un événement ! Du coup la chambre où elle séjournait à ce moment là a été rebaptisé « JK Rowling Suite », et elle a même « vandalisée » la pièce en écrivant que c’était ici qu’elle avait fini Harry Potter & The Deathly Hallows. Je pense que l’hôtel ne lui en a pas tenu rigueur, vu que grâce à cela, ils ont eu une magnifique publicité et que certains fans n’hésitent pas à débourser 1000 £ pour y passer une nuit !
Bon nous on n’y a pas passé la nuit… On l’a juste vu de l’extérieur x)

dsc_1366

dsc_1407

Bonus : près du château d’Edimbourg, on a aussi eu la surprise de croiser… Hedwige !! Alias la magnifique chouette de Harry 🙂

dsc_1507

Conseils :

Si vous êtes un fan du petit sorcier comme je le suis, alors n’hésitez pas, visitez Edimbourg ! Il y a trop d’occasions de se croire dans l’un des romans pour rater ça 🙂 Manu qui aime bien Harry Potter (mais n’est pas un fan hardcore comme je le suis xD) a également retrouvé cette ambiance pottérienne dans la ville.

Les cafés Elephant House et Spoon sont à voir, le second étant plus tranquille, parfait pour une petite pause au calme.

La suite de notre découverte de la ville est à lire ici ! (et promis j’arrête de parler d’Harry Potter ! 😀 )

Alicante

Pour la fin de notre road trip, nous voulons quelques jours tranquille, dans un logement proche de la mer. Notre choix se porte sur Alicante !

DSC_1018

Sur la route vers Alicante, troglodytes

Nous louons sur airbnb une superbe villa avec grande piscine et vue sur la mer, à quelques kilomètres de Alicante. Nous sommes entourés d’un paysage semi-désertique, c’est très beau et dépaysant. La plupart des villas alentours ne sont pas occupées à cette période de l’année, du coup nous étions vraiment tranquille.

DSC_1032

DSC_0096

DSC_0076

Le programme étant principalement « farniente« , nous n’avons pas vraiment visité Alicante. Nous nous y sommes un peu promené en début de soirée, sur le long de l’Esplanade, c’était super sympa ! La vue sur le château Santa Barbara est superbe. Il y avait aussi beaucoup de petites filles en habits traditionnels, probablement pour un événement, c’était mignon.

DSC_0131

DSC_0136

DSC_0144

DSC_0162

DSC_0148

DSC_0167