Après vous avoir parlé de la côte ouest lors de notre road trip sur la NC500, nous continuons le voyage sur la côte est de cette fabuleuse route !

Jour 3 : côte nord et est, de Tongue à Wick

Après un petit déjeuner avec Al (qui nous loge en airbnb) où il nous en apprend un peu plus sur le sacré saint breuvage écossais – le whisky – nous reprenons la route, en longeant la côte nord.

Dunnet Head et John O’Groats, à l’extrême du Royaume-Uni

Nous arrivons à Dunnet Head, le point le plus au nord de l’île principale du Royaume-Uni. Il y a un vent de MALADE et la pluie rapplique rapidement, alors le moment n’est pas des plus agréable. On s’enfuit dans la voiture, on reste un peu là, à regarder la pluie tomber pendant qu’on est à l’abri. On se croit vraiment au bout du monde.

falaises près de la cote

On reprend la route, et après avoir klaxonné quelques moutons (une de nos activités favorites), nous faisons un petit arrêt au Castle of Mey, le château de feu la reine mère. Il est très mignon et on voulait le visiter pendant qu’il pleuvait, sauf qu’une fois là-bas le ciel est dégagé, il y a du soleil ! On décide alors de partir pour John O’Groats, un village connu pour être le point à l’extrême nord-ouest de l’île de Grande-Bretagne. On ne s’attarde pas, on va au « visitor center » demander quelques infos sur les Duncansby Stacks, et nous repartons avec une carte du lieu, qui est tout proche.

point john o'groats avec la mer

On se gare près du phare et entamons une petite marche à pied dans l’herbe mouillée. La vue est splendide avec ces rochers qui se détachent des falaises. Mais attention à ne pas trop lever les yeux vers ce joli paysage, nous sommes sur un terrain miné ! Les crottes de moutons sont partout et on doit slalomer entre pour atteindre les « Stacks ». La balade n’est pas difficile et on s’arrête quand on veut, chacun choisira s’il veut s’approcher plus ou non des « Stacks ».

C’était vraiment très beau, très peu de monde qui marche, donc on était tout seul pour profiter de la vue, et en plus il ne pleuvait pas !! Toujours beaucoup de vent par contre.

Castle Sinclair Girnigoe, château mystérieux

Nous prenons ensuite le chemin vers Wick. Là-bas, nous nous rendons au château Sinclair et Girnigoe, il faut se garer à proximité et ensuite s’y rendre à pieds (gratuit mais on peut laisser un don pour aider à la rénovation du lieu). Ces ruines en bord de falaises sont magnifiques, et encore une fois nous sommes tous seuls ! On se promène à l’intérieur tranquillement, il y a des panneaux qui expliquent comment était organisé le château, les différentes pièces, etc. Cependant le vent souffle très fort et nous commençons à geler sur place, alors nous partons à la recherche de notre airbnb, dans le centre de Wick.

Pour le dîner, nous décidons d’aller au Bistrot N°1, le restaurant de l’hotel McKays, qui est connu pour se trouver dans la « plus petite rue du monde ». En arrivant, on prend nos manteaux, on a l’impression d’être dans un endroit un peu trop guindé pour nous. Mais en lisant le menu, on voit que les prix sont abordables alors on se laisse tenter. Et vraiment, on ne peut que vous conseiller cet endroit ! Nous avons très bien mangé ! Entrée délicieuse et en plat nous choisissons le fameux fish n chips, fait maison avec du bon poisson, rien à voir avec du fast-food. Service au top et à la fin on nous offre même une liqueur de whisky (c’est très sucré, miam!).

Jour 4 : côte est, de Wick à Inverness (fin)

Visite d’une distillerie de whisky : Old Pulteney

Fin de matinée, nous allons à la distillerie du whisky Old Pulteney, située à Wick (nous avons réservé la visite à l’avance par e-mail). Jusqu’à récemment c’était la distillerie la plus au nord du pays, mais depuis quelques années le commerce de gin s’est intensifié en Écosse (plus facile à produire que le whisky) et on trouve maintenant des distilleries de gin encore plus au nord (on en a d’ailleurs croisé sur notre route). Nous sommes un petit groupe de 6 personnes, une dame nous fait la visite. Nous sommes les seuls non anglophones, et bien que nous comprenions l’anglais, nous n’avons pas tout saisi sur les aspects techniques, mais nous avons compris le principal et c’était très intéressant de visiter cette distillerie à taille humaine (ils sont une dizaine à y travailler). Nous avons vu les différentes étapes et c’était assez marrant de se promener dans les diverses salles où l’évolution du whisky pouvait se sentir (littéralement).
A la fin, petite dégustation, nous testons deux whisky aux goûts très distincts.

dizaines de tonneaux de whisky
Les tonneaux où vieillissent les whiskys pendant plusieurs années

Les Whaligoe Steps

Nous quittons Wick pour nous arrêter quelques kilomètres plus loin, aux Whaligoe Steps, un long escalier qui amène jusqu’au bas des falaises, près de la mer. Il faut guetter depuis la route « Cairn of get » pour prendre le chemin en face. Il y a un minuscule parking, mais comme il n’y avait plus de place, nous nous sommes garés un peu plus bas, à côté du restaurant. Nous commençons à avoir faim, alors nous faisons d’abord un arrêt au Whaligoe Steps Café, un petit endroit cosy décoré de peintures et photos, avec vue sur la mer. La carte est originale, il y en a pour tous les goûts. J’ai prit la soupe du jour, avec du halloumi (fromage) frit, je n’avais jamais goûté, c’était super bon. Manu s’est régalé d’un curry au poulet. Encore une belle découverte culinaire !

Nous avons ensuite descendu les 365 marches des Whaligoe Steps ; sur la digestion c’était pas la meilleure idée qu’on ait eu, mais finalement c’était plutôt rapide ! Ces marches ont été construites pour descendre jusque dans cet espèce de port naturel, où l’on trouvait au 19ème siècle des bateaux de pêches et des gens qui salaient et préparaient le poisson. En bas, il reste quelques objets et les falaises qui nous entourent sont plutôt atypiques. Encore une fois nous sommes seuls pour profiter du lieu !

Après avoir remonté les marches, nous retournons dans notre auto et continuons de sillonner cette route aux paysages verdoyants.

vue sur les côtes vertes

Dunrobin Castle

Un petit arrêt au château Dunrobin, nous arrivons trop tard pour visiter l’intérieur mais l’extérieur est ravissant et nous pouvons tout de même nous promener dans les jolis jardins du château (gratuit).

Notre journée se termine par notre arrivée à notre airbnb, près d’Inverness, « capitale des highlands ». Nous visiterons la ville ainsi que les alentours du Loch Ness les jours suivants (ça c’est une autre histoire).

.

On parle de la North Coast 500 comme un ensemble, mais celle-ci est très diversifiée. Après avoir roulé la majorité du temps sur des petites routes à une voie dans l’ouest, croisant simplement quelques maisons au milieu des lochs, des collines et petites montagnes, rencontrant une majorité de moutons, la nature nous offrant une palette de vert, rouge, orange et violet, le contraste était saisissant avec la côte est, dans des tons plus verdoyants, avec beaucoup plus d’habitations, même des usines, et de grandes routes. Le nord est très beau, toujours sauvage mais on sent déjà une sorte de démarcation des couleurs en arrivant près de la côte est.
Nous avons adoré découvrir ces paysages assez peu connu et pourtant si beaux et mystiques ! L’Écosse comme on se l’imagine 🙂