Envie d’un peu d’évasion mais dans un coin tranquille de France ? Cet été, nous voulions faire une petite coupure avec notre vie quotidienne, mais sans partir trop loin. Nous avons rapidement opté pour une visite du Lot, qui regorge de beaux endroits !

Nous habitons le Lot-et-Garonne, un département où il font bon vivre. Il y a bien des coins très sympas et très beaux mais c’est aussi un département très axé sur l’agriculture et il manque de coin hyper nature à notre goût. Par chance, nous sommes très proches de département où la nature est reine, comme la Dordogne et le Lot !

Depuis un petit moment nous voulions visiter un certain village du Lot et une grotte à proximité. A la base, on voulait y aller en hors saison, mais le temps passe, et Vous-Savez-Qui (commence par un Co et finit par vid…) ne nous lâche pas… Alors on a saisi l’occasion et tant pis s’il y a du monde !

Suivez-nous dans la visite du Lot, à la découverte de la Vallée du Célé et de ses environs, qui nous ont tout bonnement enchantés (malgré la météo catastrophique qui s’est abattue sur nous en plein mois de juillet… 😭).

Incontournable d’une visite dans le Lot : Saint-Cirq-Lapopie

Notre visite du Lot a commencé par une belle journée (la seule de notre court séjour !) et l’exploration de son village le plus célèbre : Saint-Cirq-Lapopie. Celui-ci fait partie des plus beaux villages de France et a été élu village préféré des français. Situé sur une falaise au dessus du Lot, c’est un village médiéval incroyablement préservé, d’où sa réputation.

Promenade autour de Saint-Cirq-Lapopie

Après nous être garé sur l’un des nombreux parkings payants entourant le village, nous rejoignons le village en début d’après-midi. Un dimanche de beau temps, autant vous dire que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée de venir. On décide donc de commencer par explorer les environs et prenons un peu de hauteur en suivant un sentier qui nous amène à la Chapelle Sainte-Croix. La vue est sympa mais les arbres en cache une bonne partie, dommage !

Il est possible de continuer à grimper mais la chaleur est exténuante, et nous rebroussons chemin pour bifurquer ensuite dans des petits bois remplis de papillons afin de rejoindre le point de vue sur le Cirque de Vènes. Ici, la vue est spectaculaire ! Dire qu’il y a des millions d’années, cet endroit était une mer tropicale… 😵

Nous repartons ensuite en empruntant la route goudronnée qui ramène au village.

Flâner dans le village de Saint-Cirq-Lapopie

Après cette petite balade d’environ 1h, nous arrivons à la porte de Rocamadour, où la vue sur le village est digne d’un conte de fées !

Nous nous promenons au hasard des rues dans le village et entrons dans l’église qui nous appâte depuis le début. Une fois sur une petite place disposant de plusieurs bars, nous en profitons pour nous poser et boire une grosse pinte de bière pour rafraichir nos gosiers !

Nous grimpons ensuite sur le « rocher » du village, qui, en haut, offre une superbe vue sur le Lot et les alentours ! C’est vraiment très beau. On aperçoit quelques canoës filer sur l’eau et cela nous donne envie de revenir un jour faire pareil, pour découvrir ce coin d’un autre point de vue. En redescendant les escaliers nous apprécions également la vue sur la place où nous buvions un coup juste avant. On se croirait vraiment à une autre époque, et je n’ai pu m’empêcher d’imaginer Belle déambuler dans ce décor comme dans le Disney « La Belle et la Bête ».

Un village très touristique mais enchanteur ! A explorer en début ou fin de journée pour éviter le monde.

Prix du parking de Saint-Cirq-Lapopie : 6 € la journée.

Cabrerets et la grotte de Pech Merle

Après notre visite de Saint-Cirq-Lapopie, nous gagnons notre hôtel pour la nuit, situé dans le village de Cabrerets. En effet, lors de notre visite du Lot, nous ne voulions pas louper la grotte de Pech Merle !

Le village de Cabrerets et des dolmens à proximité

Petit village traversé par la rivière du Célé, avec des maisons à flancs de falaises, c’est un lieu très tranquille et mignon. Nous avons dormi et diné à l’hôtel restaurant des Grottes, situé au bord du Célé et à quelques minutes de la fameuse grotte. Un endroit bien sympathique pour une petite pause bucolique.

A quelques kilomètres à peine, se trouvent des dolmens. J’ai découvert leurs existences par hasard, en examinant Google Maps. Après avoir roulé sur une petite route qui monte, nous laissons la voiture et marchons une quinzaine de minute sur un chemin au milieu de sapins. Nous arrivons ensuite au dolmen du Mas d’Ajarc, dont les alentours sont protégés. Cette curiosité n’est pas mise en valeur bizarrement (aucun panneau). Pour notre part, on était content de se dégourdir un peu les jambes dans ce lieu si préservé.

Avec ce temps pluvieux et la découverte de ce dolmen, on a un peu l’impression d’être parti en Bretagne… 🙃

La grotte de Pech Merle, à ne pas louper lors d’une visite du Lot

Découverte en 1915, la grotte de Pech Merle est célèbre pour ses œuvres pariétales. Ses murs offrent des peintures de nos ancêtres très bien conservées. (photos interdites pour protéger le lieu, donc je n’en ai pas à vous partager)

Nous avions entendu parler de cet endroit et comme nous sommes tous deux très intéressés par l’Histoire et la Préhistoire, c’était une visite que nous voulions faire, ayant déjà visité la fameuse grotte de Lascaux.

Seule une partie de la grotte est accessible en visite, donc on ne peut pas voir toutes les peintures. Mais contrairement à Lascaux ou Chauvet, on visite la vraie grotte et non pas une reproduction ! C’est donc assez émouvant de se retrouver ici, sur les traces de nos lointains ancêtres. Certaines œuvres ont pu être datés grâce à la présence de charbon, et elles auraient au moins 25 000 ans ! On découvre ainsi plusieurs « tableaux ». Certains semblent être de simples esquisses, tandis que d’autres sont grands et travaillés. Le côté artistique de l’homme était déjà présent et c’est fou que l’on puisse encore l’admirer aujourd’hui. On se sent ému devant les empreintes de main faite avec de la peinture il y a plusieurs milliers d’années. Étonnement également lorsqu’on découvre l’empreinte de pied d’un adolescent laissé dans la boue et fossilisée.

Mais même sans ces trésors de notre patrimoine, la grotte en soi impressionne par sa beauté et sa grandeur. Nous étions venus pour les peintures mais nous sommes également émerveillés par les richesses géologiques du lieu !

Très encadrées, les visites se font avec un guide, par groupe d’une vingtaine de personnes. On aurait aimé être un peu moins quand même car pour certaines peintures on était un peu les uns sur les autres et ne pouvions pas tous en profiter correctement. Le temps est compté, environ 45 minutes par groupe, afin de préserver au mieux les peintures. Personnellement, je pensais qu’il y aurait plus de dessins (mais comme je l’ai dit précédemment, on ne peut pas tout voir en tant que simple visiteur). Forcément, après avoir visité Lascaux qui regorgent d’œuvres, mes attentes étaient hautes de ce côté-là. Cependant, je n’ai pas vraiment été déçu car cela a été compensé par la grotte en elle-même, qui est superbe !

C’est une visite que nous recommandons fortement si vous passez par là, si vous êtes intéressés par la préhistoire et/ou par la géologie. Un vrai bond dans un lointain passé !

Prix de la visite de la grotte de Pech Merle : 14 € par personne. Réservation fortement conseillée, surtout en haute saison !

Emprunter le chemin de halage lors d’une visite du Lot

Construit et utilisé au XIXème siècle, avant l’apparition des automobiles, les chemins de halage se situent au bord des rivières. Les chevaux les empruntaient afin de tracter les bateaux transportant des marchandises pour remonter le courant.

Il est possible de relier Bouziès jusqu’à Saint-Cirq-Lapopie, en suivant le chemin de halage. Cela fait 8 km, mais c’est une promenade facile car le chemin suit le Lot et est plat. Comme il pleuvait ce jour-là, nous avons simplement fait une petite partie du chemin de halage. En partant du parking de Bouzies, nous avons suivi le chemin qui longe la rivière. Quelques œuvres d’art contemporaines ponctuent la promenade.

Le grand intérêt de cette balade, c’est la partie creusée dans la roche. La falaise tombant brutalement dans le Lot, pour que le chemin de halage se poursuive, il a fallu creuser ! C’est impressionnant. De plus, une partie a été sculptée par un artiste toulousain et c’est très très beau ! C’est un coin fréquenté, mais à ne pas rater.

Chemin depuis Bouziès jusqu’à l’écluse du Ganil : 3 km aller/retour. Très facile.
Prix du parking de Bouzies : 2,5 € la journée.

Figeac et son musée Champollion

Notre visite du Lot s’achève avec l’exploration de la petite ville de Figeac. Celle-ci est le lieu de naissance de l’égyptologue Jean-François Champollion, à qui l’on doit le déchiffrage des hiéroglyphes égyptiens au XIXème siècle.

Le temps n’étant franchement pas top, nous allons au musée de Champollion – Les Écritures du Monde. Situé dans l’ancienne maison de la famille Champollion, une partie retrace les découvertes de Champollion quant aux hiéroglyphes. Le reste du musée raconte l’histoire de l’écriture dans le monde. C’est un musée très intéressant avec des objets antiques du monde entier, principalement d’Égypte. On y voit par exemple une momie, un sarcophage égyptien.

Bien que ce soit des reproductions, nous avons également adorés découvrir les codex mayas dont les « dessins » (écritures) sont très stylisés et paraissent très modernes !

Un lieu très intéressant, dans lequel nous avons passé plus de 2h 😅 En haut du musée, on peut sortir sur un balcon pour profiter d’une belle vue sur la place du musée.

En sortant nous allons sur la place des écritures où un artiste a créé une pierre de rosette géante, sur une petite place entourée de vieux et charmants bâtiments.

Figeac est aussi une ville où il est agréable de flâner, avec ses vieilles bâtisses, ses petites rues piétonnes, son centre-ville préservé.

Prix du musée Champollion : 5 €.

D’autres visites dans le Lot

Le Lot abrite d’autres endroits superbes, avec une histoire riche. Je n’en parle pas ici car ce sont des lieux que nous avons déjà visité il y a une dizaine d’années, mais il ne faut surtout pas rater le Gouffre de Padirac et Rocamadour, un village à flanc de falaise. Tous deux se trouvent plus au nord du département. Ce sont deux lieux magiques !

🧭 Pour d’autres infos sur le Lot, je vous invite à consulter les articles de Mi-Fugue Mi-Raison et Itinera Magica.