Archives du mot-clé harry potter

Voyager dans l’univers d’Harry Potter grâce à l’Écosse

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une grande fan d’Harry Potter (les romans en particulier, mais j’adore aussi les films bien entendu). Alors quand nous avons décidé de faire un road trip en Écosse, il était évident (pour moi !) que nous passerions dans certains lieux de tournage des films.

Le Royaume-Uni, et plus particulièrement l’Écosse, c’est le pays de mon sorcier préféré. Lors de notre week-end à Edimbourg il y a deux ans, nous avions déjà pu découvrir des endroits liés à Harry Potter et à sa créatrice, JK Rowling, vous pouvez en lire plus ici.

Une fois partit d’Édimbourg, le premier lieu de pèlerinage des potterheads en Écosse est le village de Glenfinnan. C’est ici que se trouve le fameux viaduc où passe le Poudlard Express (le superbe train qui amène Harry et ses camarades jusqu’à leur école de sorcellerie), que l’on peut voir dans certains films, « Harry Potter et la Chambre des Secrets » et « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban » en tête.

Le viaduc est visible depuis le village, il y a plusieurs points de vue , l’un est proche du Visitor Center (où on est allé… mais ce n’était pas celui que je voulais… snif), et un autre qui amène plus près du viaduc, accessible après une petite balade (à la base, c’était ce que j’avais prévu, mais ça ne marche pas toujours comme on le veut en voyage).

Le point de vue près du Visitor Center est très facile d’accès, il suffit de monter quelques minutes.

le viaduc au milieu des montagnes

Alors voir le viaduc c’est une chose, mais voir le viaduc avec le Poudlard Express dessus, en est encore une autre ! A la base, je pensais qu’on verrai le viaduc et puis c’est tout. Finalement nous avons pu aller au point de vue au moment où la locomotive passe. C’est en fait le Jacobite Steam Train, un train tiré par une vieille locomotive à moteur. Mais c’est le même qui est utilisé dans les plans des films. Bref, c’est quand même bien le Poudlard Express !
Il y avait pas mal de monde à ce moment-là, mais nous étions arrivés en avance et nous avions ainsi une place de choix pour admirer la vue. J’avais prit mon téléobjectif, ce qui m’a permis de faire des photos du train sans qu’il ne paraisse riquiqui. Avant que le train n’arrive je faisais moult réglages pour ne pas louper le passage du train sur le viaduc. En fait c’était quasi impossible de le manquer ! Lorsqu’il est arrivé nous avons presque éclaté de rire avec Manu car le train allait touuuut doucement. Mais vraiment. Parfait pour les photographes amateurs que nous sommes, afin de ne pas en louper une miette, mais également pour les passagers du train, qui ont pu savourer cet instant. Arrivé à mi-chemin du viaduc, la locomotive a mit un petit coup d’accélérateur accompagné d’un « tchou-tchou » assourdissant ! C’était excellent !

passage du train sur le viaduc

la vieille locomotive

Sur la butte où nous nous trouvions, d’un côté nous voyions ces merveilleuses montagnes colorées avec ce viaduc au milieu, et de l’autre, une superbe vue sur le Loch Shiel.

Ce loch était également dans mon pèlerinage potteresque car c’est celui utilisé dans la plupart des plans montrant le lac de Poudlard. On le voit notamment très bien dans « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban », quand Harry se fait un petit kiff en volant sur Buck l’hippogriffe.

vue sur le loch shiel

La vision de ce loch, était magique elle aussi ! J’imaginais tellement Poudlard à côté, à la place des quelques habitations.

bord du loch

Au bord du loch, près du monument Bonnie Prince Charlie (Charles Stuart)

Un petit tour au Visitor Center (où les toilettes furent envahies par un IMMENSE bus de retraités au moment où nous voulions y aller xD), qui vend des goodies Harry Potter (le viaduc ramène quantités de fans) mais aussi Outlander (là je suppose que c’est à cause de la statue de Bonnie Prince Charlie présente au village et son histoire, qui fait écho à la saga – en effet, c’est à Glenfinnan que débuta la révolte jacobite en 1745 – ). Nous achetons plutôt des écharpes au motif « plaid » en laine de moutons écossais car il fait un peu frisquet et en plus elles sont à -50% 🙂

Nous prenons la route vers l’ouest, et quand nous commençons à longer le Loch Eilt, nous le regardons attentivement à la recherche d’un endroit spécial, que tout fan de HP reconnaîtra… L’île où repose Dumbledore ! Cet endroit est tellement reconnaissable dans les films, on le voit également beaucoup dans « Le prisonnier d’Azkaban », avant qu’il ne soit associé à Dumbledore. Cependant, une fois en Écosse, on se rend compte qu’il existe pas mal d’îlots du même genre dans plein de loch, et qu’il y en a même plusieurs sur ce loch en question ! Alors au début on en voyait et on se disait « c’est ça ou pas ? », on prend des photos, mais pas totalement convaincu, on continue la route, toujours à l’affût. Jusqu’à ce que, le voilà, je le reconnais, c’est lui ! On s’arrête sur un coin en bord de route on l’on peut laisser la voiture et on essaie de s’approcher du fameux îlot à pieds. On passe au milieu d’un petit bois, et en se rapprochant, du loch, la terre devient de plus en plus boueuse. Pour ne rien arranger, il se met à pleuvoir. On marche au milieu de ces espèces de marécages (merci les chaussures imperméables !), et on voit cet endroit, on est si proche, et seuls, on se sent privilégiés. Un petit bateau passe, avec deux personnes à son bord, sans doute des gars du coin qui doivent ricaner de nous voir ici, comme d’autres fans illuminés avant nous, juste pour voir un bloody îlot.

manu avec l'ilot au loin

gros plan sur l'ilot de dumbledore

ilot de dumbledore

Après ce joli moment, nous repartons à notre voiture, direction Fort Williams, avec un petit arrêt supermarché pour faire des courses avant d’arriver sur Skye (et là, le bonheur de trouver des plats indiens à réchauffer et pas cher… Merci Mark&Spencer, on te kiffe).

Si vous souhaitez vous aussi vous rendre à Glenfinnan, pour l’hébergement, il y a quelques hôtels, nous avons notamment dîné au Glenfinnan House Hotel, et franchement c’était top ! La salle à manger est toute petite, il y a peu de table, mais ambiance écossaise à fond (musique cornemuse entre autre ^^), et on a même une vue sur le Loch Shiel. La nourriture était très bonne, Manu a mangé du poulet farci au chorizo et moi un haggis végétarien (sympa pour tester le haggis quand tu ne manges pas de mouton et d’abats). Accompagné d’une pinte de cidre ! Un endroit qu’on a beaucoup aimé (et en plus… y’avait le wifi d’ouvert ! Haha)

intérieur de la salle à manger

Fin de soirée dans le restaurant

Pour dormir nous avons préféré une option plus originale et moins onéreuse que l’hôtel : passer la nuit dans un ancien wagon de train. Celui-ci se trouve juste à côté de la gare, il y a quelques compartiments pour dormir (entre 2 et 4 personnes selon le compartiment). Les wc, la salle de bain, la cuisine et le coin « repas » sont des parties communes, toujours dans le wagon. C’est très bien aménagé. Les « chambres » sont toutes petites par contre et il faisait un peu froid, mais heureusement les chambres avaient un petit radiateur soufflerie qui nous a réchauffé. Nous avons eu assez de chance car nous nous sommes retrouvés tous seul dans le wagon, une personne est arrivée en fin de soirée pour occuper une autre chambre, et nous l’avons vu le lendemain matin, sinon on était tranquille ! Merci Kiki pour cette idée originale !

wagon du train-auberge

Le wagon où se trouvent les chambres

intérieur du wagon avec banquette et table

Le coin « repas », très cosy et rétro à fond

rails de la gare, avec les montagnes alentours

La gare de Glenfinnan, où se trouve le wagon où dormir

C’était vraiment super de découvrir tous ces lieux qu’on voit dans les films Harry Potter, et qui se trouvent juste à côté les uns des autres. Si vous êtes fan du sorcier (ou pas d’ailleurs !) et prévoyez un voyage en Écosse, n’hésitez pas à passer par ce coin, c’est très charmant 🙂

poudlard express sur le viaduc de glenfinnan

Et allez, une petite dernière pour la route 😉

Couleurs dans les highlands, sur la route north coast 500

Écosse : Itinéraire de 11 jours dans les Highlands

Il y a environ deux ans, nous avions passé un superbe week-end à Edimbourg, la capitale de l’Ecosse. Et bien que nous ayons adoré la ville, nous étions un peu frustrés de ne pas avoir le temps d’en sortir et d’aller au delà des collines alentours qui nous faisaient de l’œil. Nous nous étions promis de revenir au pays du kilt afin d’explorer les célèbres highlands.
Après l’achat d’un magazine Géo où ils parlaient (entre autre) de la North Coast 500, une route dans la partie nord de l’Écosse, avec des photos sublimes, lorsque nous avons choisi notre prochaine destination pour nos vacances, notre choix a été rapide : l’Ecosse, les highlands, le nord ! 🙂

J’ai passé pas mal de temps à organiser ce séjour, car nous voulions faire un road trip, donc bouger (presque) tous les jours (l’expérience nous a apprit qu’il faut essayer de prendre parfois un logement pour 2 nuits d’affilés, histoire de ne pas être toujours dans le speed). Pas toujours facile quand on ne sait pas trop à quoi s’attendre et que l’on doit obligatoirement réservé à l’avance sous peine de ne pas trouver de logements. Ainsi, je vous partage notre itinéraire, peut-être pourra-t-il vous aider pour votre futur road trip 😉

L’Ecosse est un pays au climat capricieux mais avec des paysages grandioses, c’est le paradis des randonneurs, et si vous aimez les animaux comme nous, vous serez heureux de croiser des moutons sur chaque route !

(Les restos et logements qui sont en lien sont les endroits qui nous ont plu ^^)

– JOUR 1 –

Arrivée à Edimbourg
On récupère la voiture de location à Sixt, l’agence se trouve à l’aéroport.

Lallybroch

Arrêts à plusieurs lieux de tournages de la série Outlander :
Midhope Castle (Lallybroch)
Blackness Castle (Fort William)
Doune Castle (Castle Leoch + la cour de Winterfell dans Game of Thrones)

Nuit au Luib Hotel (petit déjeuner compris), mais nous ne le recommandons pas vraiment pour le diner

– JOUR 2 –

1h de route jusqu’à la vallée de Glencoe, randonnée de 3h (aller/retour) jusqu’à la Lost Valley

Glencoe

1h30 de route jusqu’à Glenfinnan
Diner au Glenfinnan House Hotel
Nuit dans un ancien wagon de train au Glenfinnan Station Museum

– JOUR 3 –

Viaduc de Glenfinnan avec le train jacobite

Voir le Jacobite Steam Train (ou Poudlard Express) sur le viaduc de Glenfinnan

Monument de Bonnie Prince Charlie devant le Loch Shiel

Aller jusqu’au Loch Eilt voir l’îlot de Dumbledore (si vous ne connaissez rien à Harry Potter vous devez vous demander de quoi je parle… Alors courez regarder les films :p)

Route jusqu’à l’île de Skye en passant par le pont à Kyle of Lochalsh (le paysage sur la route est vraiment magnifique)

Arrêt juste avant au château de Eilean Donan

3h45 de route pour aller jusqu’au nord de l’île

Nuit dans un chalet à Conista (dans la campagne, petit dej compris)

– JOUR 4 –

Île de Skye

Manu devant la vue sur Quiraing

Sur l’île de Skye :

Duntulm castle

Fairy glen, rapidement accessible à pied, parking totalement à l’arrache par contre

Randonnée à Quiraing de environ 3h

Nuit au chalet

– JOUR 5 –

Île de Skye

panorama du old man of storr

Arrêts au point de vue Kilt Rock et Lealt Falls

Randonnée au Old Mann of Storr (comptez 1h30 / 2h, plus si vous souhaitez continuer à grimper)

Déjeuner (tardif) à Portree

On quitte Skye, en route pour Lochcarron (1h30 de route depuis Portree)

Nuit dans un bed and breakfast hyper douillet avec vue sur le loch, avec un vrai petit déjeuner écossais, très copieux

– JOUR 6 –

Couleurs dans les highlands, sur la route north coast 500

Départ pour le nord sur la North Coast 500

Péninsule d’Applecross, passage au Loch Torridon, Loch Maree

Nuit dans un airbnb à Ullapool

Dîner au pub The Seaforth

– JOUR 7 –

Ardvreck castle dans les highlands

On continue sur la North Coast 500

Loch Tassynt avec le Ardvreck Castle

Détour sur la petite route en direction de Lochinver, très sauvage

On passe par Durness, petit arrêt dans la chocolaterie Cocoa Mountain  pour un chocolat chaud divin, puis rapide visite aux Smoo Caves (gratuit)

Nuit près de Skerray, au nord, dans un super airbnb très chaleureux (petit dej compris)

– JOUR 8 –

Les Duncansby Stacks

On roule jusqu’à Dunnet Head, la pointe la plus au nord du Royaume Uni (île principale)

Arrêt à Castle of Mey, résidence de feu la reine mère

Arrêt à John O’Groat, puis balade au Duncansby Stacks (entre 15 minutes et 1h selon si vous vous approchez ou pas)

Direction Wick, nous allons voir le château Sinclair Girnigoe

Dîner au Bistro N°1, délicieux restaurant d’un hôtel, situé dans la « plus petite rue du monde »

Nuit à Wick en airbnb (petit dej compris)

– JOUR 9 –

Chateau Dunrobin

Visite de la distillerie Old Pulteney à Wick (10£ par personne)

Arrêt au Whaligoe Steps, déjeuner au Whaligoe Steps Café, qui a une carte variée et originale (et délicieuse !!)

Balade dans le jardin du Dunrobin Castle (gratuit – mais visite du château payante, nous sommes arrivés trop tard malheureusement)

Nuit à Beauly dans une maison, du côté de Inverness (depuis Wick, 2h30 de voiture)

– JOUR 10 –

Vue sur le Loch Ness avec des moutons

Tour en voiture du Loch Ness, avec des arrêts balades, points de vue

Visite du musée du Loch Ness

Nuit à Beauly

– JOUR 11 –

Inverness

Balade dans Inverness

Déjeuner à Kitchen brasserie, recommandé par Lonely Planet, menu très abordable pour le lunch, mais réservation fortement recommandée

Petit arrêt à Culloden Battlefield (parking payant à 2£)

Puis route jusqu’à Edimbourg (3h, mais nous avons eu droit à un accident sur la grande route, qui nous a ajouté 45 min), nuit à l’hôtel, proche de l’aéroport car départ tôt le lendemain matin…

Et voilà ! On ne peut que vous recommander un voyage en Écosse ! C’est un pays proche de chez nous (Europe), mais très dépaysant. Des paysages à couper le souffle, des endroits sans personne sauf des moutons, une culture hyper intéressante et une très bonne cuisine en plus (oui oui, on vous assure) !

Pour l’organisation de ce voyage, j’ai trouvé de l’aide dans divers endroits, en particulier :

– le blog de Kikimagtravel, qui m’a beaucoup aidé pour la première partie du voyage
– le blog Carnets de Traverse, pour la North Coast 500, car peu de sites francophones en parlent et leur article est très très complet
– le site officiel Visit Scotland, où l’on trouve plein de renseignements, des randonnées à la visite des distilleries
– le site Passion Chateau pour les lieux de tournages de Outlander
– Lonely Planet Écosse
– et bien sûr le fameux magazine Géo avec son article sur la N500 🙂

Une journée aux Studios Universal de Hollywood

Sept ans après avoir vécu quelques mois en Californie, nous avons enfin pu y retourner ! Nous avons atterri à Los Angeles, après avoir volé avec la compagnie low-cost Norwegian Airlines. Il y a des prix très attractifs, et si vous rêvez de la côte ouest américaine en vous disant que c’est bien trop cher pour vous (ceci est du vécu), je vous invite à aller sur leur site, vous serez surpris 😉

Los Angeles c’est la capitale du cinéma, alors pour se mettre dans le bain, quoi de mieux que d’aller aux Studios Universal, un énorme parc avec différents thèmes mais qui se rapportent tous au cinéma et à la télévision.

L’entrée n’est pas donnée, environ 110$ le pass à la journée (le prix est variable selon si c’est en week-end, etc. Et il vaut mieux le prendre à l’avance sur internet, vous économiserez quelques $). Il existe aussi le pass 2 jours mais une journée nous semble suffisante. Si vous y allez en hors saison et durant la semaine comme nous (un mardi en novembre pour nous), vous serez assez tranquille et pourrez faire un maximum d’attractions. Pour notre part nous n’avons pratiquement pas fait la queue, et en fin d’après-midi le parc était presque désert, on n’a pu refaire des attractions sans attendre.

Pour la petite histoire, nous étions déjà allés aux Studios Universal en 2010, à l’époque où nous vivions à San Diego (donc pas loin de LA). On y avait passé une super journée (et d’ailleurs à l’époque quand on achetait un ticket 1 journée, on avait en fait un pass annuel, on aurait pu y aller à volonté o__O). Mais 7 ans et demi plus tard, j’ai voulu y retourner, que dis-je, il FALLAIT que j’y retourne et j’avoue que sur ce point Manu n’avait pas son mot à dire. Car depuis 1 ou 2 ans, le parc s’est enrichi d’un nouveau thème : Harry Potter. Alors en tant que Potterhead à la vie à la mort, je rêvais de ce parc depuis toujours, même avant qu’il n’existe en vérité. Du coup aller à Los Angeles et manquer Poudlard, c’était hors de question !

Et bien je n’ai pas regretté et finalement Manu non plus ! :p

Entrée Universal Studios

Pour aller aux Studios vous pouvez prendre la voiture et vous garer à l’un des parkings payants du parc ou prendre le métro Red Line, direction North Hollywood (arrêt Universal). Arrivé à la station tout est indiqué et il y a une navette gratuite qui nous amène à l’entrée du parc, ou plus précisément, à côté du « village » avant le parc, où il y a moult magasins et restaurants.

DSC_0105

Le parc propose différentes attractions sur des thèmes de films ou de série. Il y a le coin Simpsons vraiment génial, avec une attraction en 3D, mais aussi une mini reconstitution de Springfield, avec le bar de Moe, le Krusty burger (où nous avons déjeuné, rien de fou sur la nourriture, mais c’est rigolo de manger dans un endroit coloré comme dans un dessin animé!)…

Springfield

Vue sur Springfield 😉

restaurant bar moe simpson

krusty burger simpson

krustyland simpson ride

L’attraction Simpson

 

On adore le tour en bateau au milieu des dinosaures de Jurassic Park (à faire quand il fait beau car on finit un peu trempé !), le roller coaster dans le noir hyper rapide de la Momie (fait 2 fois d’affilé tellement il n’y avait plus personne en fin de journée)… Nous avons aussi assisté au spectacle Waterworld, avec des cascadeurs au top (qui venaient tout droit de série comme Westworld, 13 reasons why…), des effets spéciaux de dingues ! Vraiment à faire si vous passer par Universal, un vrai show comme seuls les américains savent le faire !

Set Waterworld

Le spectacle Waterworld, avec cascades et effets pyrotechniques de folie !

 

Universal Studios

Vue sur une partie des studios, celui-ci se trouvant sur deux « étages »

DSC_0260

Une animation avec un raptor près de l’attraction Jurassic Park

DSC_0269

Le truc à ne pas manquer c’est également la visite des studios qui se fait en petit bus ouvert, où vous passez au milieu de Wisteria Lane (le quartier de Desperate Housewives, toujours intact malgré l’arrêt de la série il y a quelques années), le Bates Motel et la maison de Psychose, le set des Dents de la Mer, les débris d’un avion de La Guerre des Mondes de Spielberg… Et bien sûr on est aux USA, donc ils réservent quelques surprises explosives :p

Village des dans de la mer

Sur le set des Dents de la Mer lors de la visite des studios

Et puis bien sûr il y a le coin Harry Potter ! Celui que j’attendais impatiemment de découvrir et où on est allé dès qu’on est rentré dans le parc 😀 C’était vraiment génial, les décors sont magnifiques, il y a un tel sens du détails, c’est impressionnant ! En fait s’il ne faisait pas au moins 25°C on aurait pu se croire à Pré-au-lard. On peut rentrer dans les boutiques, acheter des bonbons sortis de l’imagination de JK Rowling (j’ai bien évidemment ramené des Dragées Surprises de Bertie Crochue), trouver sa propre baguette ou acheter celle d’un des personnages du film (le magasin est remplie de baguettes, c’est assez dingue), manger un morceau au pub des 3 Balais (on a hésité), et bien sûr déguster une bierraubeurre ! Attention le prix fait mal par contre : 17$ pour repartir avec la chope souvenir.

Entrée de Pré-au-Lard avec Poudlard en fond

locomotive poudlard express

barrique de bierraubeurre dans pré-au-lard

DSC_0118

Dans le magasin de bonbons Honeydukes

eau faussement gelée, maisons pré-au-lard recouvertes de neige

Quand tu veux faire comme si t’étais en pleine Ecosse l’hiver alors que tu es sous le soleil californien x)

boites des baguettes Ollivander

Chez Ollivander le fabriquant de baguettes magiques

 Il y a 2 attractions au studios à Hollywood (je crois qu’il y en a 3 en Floride) : l’une est un mini roller coaster sur le thème de l’hippogriffe, avec la maison de Hagrid. C’était gentillet 🙂 L’autre est l’attraction phare, qui se trouve dans le château de Poudlard. Déjà quand on fait la queue, on découvre les pièces du château comme la serre botanique, le bureau de Dumbledore, la salle commune des Gryffondors… Pour nous, pas vraiment de queue mais on s’est un peu attardé pour admirer ces décors. Malheureusement je n’ai pas de photos car les objets étaient interdits, il fallait tout déposer dans un casier avant. Mais les souvenirs sont toujours bien dans ma tête vu qu’on l’a fait 3 fois 😀 Et l’attraction était juste génialissime ! Impossible à expliquer, mais en gros on est emporté dans une aventures sur des lieux emblématiques de l’univers HP avec le trio de choc, c’était hyper bien fait, j’ai adoréééé !

entrée vers le chateau de Poudlard

Magique cette reconstitution de Poudlard !

chateau de Poudlard

Bref on a passé une première journée de folie, sous le signe de l’entertainement, à l’américaine quoi ! Si vous avez les moyens et que vous aimez le cinéma, c’est à faire 🙂

collines au coucher de soleil

Vue sur les collines qui entourent LA au coucher de soleil (toujours depuis les studios)

logo universal studios de nuit

La magie d’Harry Potter à Edimbourg

Pour le long week-end du 11 novembre, nous avions envie d’en profiter pour bouger un peu. Malheureusement je n’avais rien vu d’intéressant, jusqu’à ce que, une semaine et demie avant le 11 novembre, je ne découvre des vols Bordeaux-Edimbourg à tout petit prix ! Une aubaine qu’on n’a pas laissé filer.

Pour amortir le coût du week-end, nous avons loué une chambre chez un particulier via Airbnb. Nous étions assez proche du centre et ainsi, nous avons pu tout faire à pieds. C’est évidemment le mieux pour découvrir pleinement une ville.

Edimbourg est la capitale de l’Écosse, cette terre riche en histoires et légendes. Je dois dire que visiter cette ville à cette période était un très bon choix, cela rajoute au mysticisme de la vieille ville, de ces belles maisons en pierre…
De plus les décorations de noël commençaient à être installés, ce qui rajoute un peu de magie au lieu.

La magie, justement, Edimbourg n’en manque pas. Surtout pour la fan d’Harry Potter que je suis. En effet, c’est la ville d’adoption de JK Rowling, alias la maman d’Harry Potter et de tout ce merveilleux univers. Et cela se ressent lorsque l’on se balade dans la ville, particulièrement dans la vieille ville avec ses rues pavées, ses vieilles maisons, ses petites rues pleines de charme… Et bien sûr la vue que l’on a sur le château d’Edimbourg, surplombant la (nouvelle) ville, qui ne peut que nous rappeler Poudlard ! Encore plus avec les couleurs de l’automne (et j’imagine la beauté que cela doit être lorsqu’il neige!).

dsc_1478

dsc_1472

Nous avons commencé notre découverte de la capitale par Dean Village, un vrai petit village en plein cœur de la ville. C’est là qu’habitaient les meuniers, à partir du XIIème siècle. Ici, pas de commerces, pas de pub, juste de belles bâtisses au bord de la rivière Leith. C’est un lieu vraiment charmant, et encore une fois nous n’avons pu nous empêcher de penser à Harry Potter face à ce paysage.

dsc_1282

dsc_1296

Même sur les panneaux d’indications je vois du Harry Potter… 9 3/4, c’est quand même un signe !

dsc_1306

dsc_1307

deanvillage

dsc_1318

On peut suivre un chemin qui longe la rivière, au milieu des arbres. On ne se croirait vraiment pas en ville, mais en pleine campagne ! C’est très agréable et je trouve ça génial d’avoir un coin totalement nature pour pouvoir se ressourcer en pleine ville.

dsc_1297

dsc_1323

dsc_1326

dsc_1328

dsc_1330

Le « pèlerinage » HP continue dans la vieille ville d’Edimbourg. Plusieurs endroits rappellent des lieux emblématiques de la saga, la ville étant une source d’inspiration pour l’écrivain.

Nous découvrons ainsi Victoria Street, une petite rue, qui aurait inspirée JK Rowling pour le Chemin de Traverse. Effectivement la rue commerçante, qui n’est pas très grande, est pleine de couleurs, et il y a même une boutique de farces et attrapes (qui rappelle forcément les jumeaux Weasleys!). Rien de fou, mais c’est très mignon !

dsc_0098

dsc_0100

dsc_0102

dsc_0111

Juste à côté, se trouve The Elephant House, l’un des cafés où JK allait pour écrire les premiers tomes d’Harry Potter, lorsqu’elle n’avait pas d’argent et que ces cafés lui permettaient d’avoir un endroit chaud où écrire.
Sur la devanture de l’enseigne, il y a marqué « Birthplace of Harry Potter », avec une peinture du café où l’on voit JK écrire… Il y aussi pas mal de monde. Comme il est l’heure du lunch, nous décidons de nous y arrêter pour manger. J’ai prit une patate au four garnie de chili con carne et Manu un espèce de sandwich italien au « pulled pork » (porc effiloché). Un peu déçus de ce repas, la cuisine n’est vraiment pas le point fort des britanniques. (#sorrynotsorry).

dsc_0121

dsc_0131

dsc_0142

C’est quand même génial de se retrouver dans ce lieu, où JK Rowling avait l’habitude de se rendre pour écrire.

Les toilettes sont à « visiter », les fans de HP laissant des graffitis sur les murs, tous ou presque en rapport avec l’univers Pottérien (et quelques logos Batman… Si quelqu’un a une explication…lol)

dsc_0132

dsc_0133

dsc_0141

Depuis notre place dans le café, nous avons une jolie vue sur le château… On s’imagine facilement JK à notre place, le regard au dehors, vers ce château, lui fournissant l’inspiration pour Poudlard et les aventures du petit sorcier… On voit également un cimetière, qu’il est recommandé de visiter, pour les fans d’HP mais aussi ceux fans des endroits hantés…

dsc_0127

Nous allons donc à ce cimetière, Greyfriars Kirkyard. Juste à côté, se trouve le pub « Greyfriars Bobby » avec une statue du chien Bobby. Ce toutou a droit à sa statue pour sa loyauté : il veilla la tombe de son maître pendant 14 ans, jusqu’à sa propre mort.
Il faut lui toucher le museau pour se porter chance (vous remarquerez son museau doré à cause de toutes ces mains qui s’y baladent ^^).

dsc_0154
Il est d’ailleurs enterré dans le cimetière, à l’entrée, on ne peut pas le louper.

dsc_0160
C’est une mignonne histoire pour un cimetière plutôt sinistre ! En effet ce cimetière serait le plus hanté du monde ! Bon, nous, on n’a pas vu de fantômes, par contre on a découvert de très vieilles tombes, certaines très imposantes, datant de 400 ans. Avec le froid et les couleurs orangées des arbres, on ressent vraiment une ambiance unique.

dsc_0156

dsc_0187

dsc_0169

dsc_0181

Il y a aussi une tombe d’un certain Thomas Riddell, qui rappelle Tom Riddle (alias Tom Jedusor en version française) dans la saga Potter, mais on ne l’a pas vu (pourtant j’ai guetté les groupes de touristes avec guide ! ^^). Mais il y avait pas mal de représentations de squelettes, ce qui fait penser au cimetière du tome 4 d’HP.

dsc_0165

dsc_0173

dsc_0185

Après cela, rendez-vous à Spoon, un café qui se trouve là où JK Rowling a écrit certains des premiers chapitres de Harry Potter (ce n’était pas le même café à l’époque). Il y a même une plaque dans la rue.

dsc_0202

Le café se trouve à l’étage, nous y allons, il n’y pas grand monde, c’est très tranquille, avec une ambiance douce et cosy. De la bonne musique, des serveuses sympas… On s’est fait un petit goûter, j’ai prit du thé bien sûr, avec un bon gâteau chocolat / beurre de cacahuètes : miam ! En plus on avait vue sur la rue, on voyait les gens dans le froid, pendant qu’on était bien au chaud… Un endroit très sympa ! Il y avait des filles avec leurs ordinateurs… en train d’écrire un futur roman à succès ? 😉

dsc_0216

dsc_0210

Pour finir avec JK Rowling, dans le centre-ville se trouve le Balmoral Hotel, un superbe hotel. C’est ici que l’écrivaine a finit d’écrire le dernier tome de Harry Potter. Un événement ! Du coup la chambre où elle séjournait à ce moment là a été rebaptisé « JK Rowling Suite », et elle a même « vandalisée » la pièce en écrivant que c’était ici qu’elle avait fini Harry Potter & The Deathly Hallows. Je pense que l’hôtel ne lui en a pas tenu rigueur, vu que grâce à cela, ils ont eu une magnifique publicité et que certains fans n’hésitent pas à débourser 1000 £ pour y passer une nuit !
Bon nous on n’y a pas passé la nuit… On l’a juste vu de l’extérieur x)

dsc_1366

dsc_1407

Bonus : près du château d’Edimbourg, on a aussi eu la surprise de croiser… Hedwige !! Alias la magnifique chouette de Harry 🙂

dsc_1507

Conseils :

Si vous êtes un fan du petit sorcier comme je le suis, alors n’hésitez pas, visitez Edimbourg ! Il y a trop d’occasions de se croire dans l’un des romans pour rater ça 🙂 Manu qui aime bien Harry Potter (mais n’est pas un fan hardcore comme je le suis xD) a également retrouvé cette ambiance pottérienne dans la ville.

Les cafés Elephant House et Spoon sont à voir, le second étant plus tranquille, parfait pour une petite pause au calme.

La suite de notre découverte de la ville est à lire ici ! (et promis j’arrête de parler d’Harry Potter ! 😀 )