Archives du mot-clé espagne

Las Bardenas Reales de Navarra

Nous qui sommes fan de l’ouest américain et de paysages désertiques en général, quand nous avons apprit qu’il existait un lieu qui évoquait ces paysages à seulement 5h de route de chez nous, on a sauté sur l’occasion !
Envie d’un dépaysement sans partir à l’autre bout du monde ? C’est l’endroit parfait !
Ce parc national se trouve à environ 1h au sud de Pampelune (il faut 2h depuis Saint-Sébastien) (pour les indications pour y aller, voir à la fin de l’article).

On devait y arriver en début d’après-midi mais à cause de petits problèmes de dernière minute avec la voiture (au moment de partir, super!), nous sommes arrivés au parc vers 17h. Finalement ce n’était pas plus mal, car à cette heure ci il faisait encore très chaud, alors plus tôt ça aurait été difficile.

Nous faisons d’abord un arrêt au centre d’information où un monsieur nous donne une carte et nous montre le parcours le plus populaire (une boucle de 31 km).
Nous suivons donc ses conseils, on fait le tour en voiture, en s’arrêtant dès qu’on en a envie, en se garant sur la bas-côté. Les paysages sont magnifiques !

DSC_0753

DSC_0758

Au milieu du parcours que nous suivons il y a une base militaire, du coup certains endroits sont interdits d’accès.

DSC_0763

On explore certains endroits, c’est génial car il y a très peu de monde, on est vraiment tranquille.

DSC_0761

DSC_0793

DSC_0804

DSC_0796

DSC_0835

DSC_0925

A certains endroits on découvre des vieilles habitations, des bergeries…

DSC_0845

DSC_0840

DSC_0085

Finalement, arriver en fin d’après-midi s’avère une bonne chose, car le parcours conseillé n’est pas très long (enfin on a prit notre temps!) et ainsi on a pu voir le parc un peu au coucher de soleil ! (pas tout à fait car quand même le soleil se couche tard à cette période…)

DSC_0950

Nous avons ainsi vu l’endroit le plus célèbre du parc, la Castildetierra, la Cheminée de Fées (photo juste en dessous), sous la lumière du soleil couchant, c’était splendide !

DSC_0012

DSC_0017

DSC_1008

DSC_1011

DSC_1018

DSC_0029

A côté du centre d’information, il y a quelques arbres, c’est toujours aride mais moins désertique :

DSC_0039

Nous quittons le parc pour la ville voisine, Tudela, afin d’y passer la nuit. En effet le camping est interdit dans le parc… En fait on se demande s’il n’y en a pas qui y reste quand même, car c’est vraiment sympa.

Nous faisons un stop sur la route pour quelques photos du coucher de soleil sur ces « montagnes » et nous tombons sur un endroit reculé… C’est le moment où on regrette notre van australien ! On se serait bien calé là, avec la vue sur ce magnifique paysage, tranquilles…

DSC_0056

Le lendemain nous revenons, nous retournons vers la Castildetierra et nous décidons de prendre une autre route, qui traverse le parc du sud au nord, pour aller jusqu’à la ville de Carcastillo. Sur le chemin, on trouve de drôles de fleurs.

DSC_0124

DSC_0120

DSC_0131

DSC_0080

Conseils et infos :

– Pour accéder au parc, depuis San Sebastian : nous sommes allés en direction de Arguedas, un petit village, que nous avons traversé. En continuant sur la route principale, il y a un petit panneau à gauche qui indique le parc. Puis il faut continuer la route jusqu’à arriver au centre d’information. Le parc n’est pas tellement mit en avant donc pas de gros panneaux pour l’indiquer ou quoi (il y a un autre parc indiqué… Mais nous n’avons pas trop eu le temps d’aller voir si ça valait le coup).

– On peut aussi y arriver par Carcastillo mais il n’y a pas de centre d’information de ce côté ci. Mieux vaut y passer au retour, comme nous l’avons fait !

– L’entrée du parc est gratuite, le camping est interdit. On peut dormir à la ville de Tudela, où il y a pas mal d’hôtels. Nous avons dormi au Santamaria qui a un très bon rapport qualité/prix.

– Les routes dans le parc ne sont pas goudronnées, mais elles sont praticables, nous n’avons pas eu de soucis avec notre petite voiture (par contre elle est revenue bien sale, pleine de poussière !)

– Pensez à prendre de l’eau, surtout l’été, car il fait très chaud et il n’y a pas d’ombre (pensez aussi aux casquettes/chapeau donc). Je conseille de prévoir un pique nique là-bas car l’endroit est tellement beau, c’est génial de s’y poser. Mais vous serez au soleil ou à l’ombre de votre voiture… A moins que vous ne pensiez à prendre un parasol (on en a croisé des gens avec, bonne idée!) ^^

Alicante

Pour la fin de notre road trip, nous voulons quelques jours tranquille, dans un logement proche de la mer. Notre choix se porte sur Alicante !

DSC_1018

Sur la route vers Alicante, troglodytes

Nous louons sur airbnb une superbe villa avec grande piscine et vue sur la mer, à quelques kilomètres de Alicante. Nous sommes entourés d’un paysage semi-désertique, c’est très beau et dépaysant. La plupart des villas alentours ne sont pas occupées à cette période de l’année, du coup nous étions vraiment tranquille.

DSC_1032

DSC_0096

DSC_0076

Le programme étant principalement « farniente« , nous n’avons pas vraiment visité Alicante. Nous nous y sommes un peu promené en début de soirée, sur le long de l’Esplanade, c’était super sympa ! La vue sur le château Santa Barbara est superbe. Il y avait aussi beaucoup de petites filles en habits traditionnels, probablement pour un événement, c’était mignon.

DSC_0131

DSC_0136

DSC_0144

DSC_0162

DSC_0148

DSC_0167

Grenade : l’Alhambra et l’Albaicín

La route entre Ronda et Grenade est vraiment super agréable, on découvre de magnifiques paysages et on se rend compte à quel point l’Espagne est belle !

DSC_0444

DSC_0457

DSC_0458a

Une fois à Grenade nous découvrons la magnifique villa que nous avons loué sur Airbnb. Nous sommes à 15 minutes de Grenade, dans une petite ville un peu en hauteur. Du coup nous profitons d’une splendide vue sur la région de Grenade et la Sierra Nevada (chaine de montagnes).

DSC_0487 (2)

DSC_0482 (2)

Le lendemain nous allons à Grenade afin de visiter l’Alhambra, dont nous avons prit les billets plusieurs semaines à l’avance. En effet le palais est une visite incontournable lors d’un séjour à Grenade et c’est également l’un des monuments les plus visités d’Europe. Pour éviter une trop grosse foule, les tickets d’entrées sont limités et du coup il est impératif de les prendre à l’avance. Le jour où nous y sommes allés (un lundi) c’était complet.

Notre visite débute avec des jardins, des vestiges, des bains arabes…

DSC_0516

DSC_0519 (2)p

bains

Dans les bains de la mosquée (hammam) datant de 1302 environ

Nous arrivons ensuite au palais de Charles Quint (achevé en 1537), dans lequel nous pouvons rentrer pour découvrir son étrange architecture.

DSC_0538p

DSC_0549p

Juste à côté, on se met dans la file d’attente pour les Palacios Nazaries, le clou de la visite, où nous sommes priés de venir pour l’heure indiquée sur notre billet (on choisit quand on réserve le billet) afin de limiter le nombre de personnes à l’intérieur (il y a déjà pas mal de monde alors heureusement !).
Le palais est magnifique ! L’architecture et les jardins sont très travaillés. C’est un plaisir de découvrir tous ces endroits, car l’exploration du lieu est finalement assez longue !

DSC_0580

DSC_0589

DSC_0615

DSC_0621 (2)

DSC_0625

DSC_0635 (2)

DSC_0651 (2)

L’un des beaux plafonds

DSC_0653

DSC_0664

DSC_0686

DSC_0702

DSC_0722

Pièce où la reine Isabelle reçu Christophe Colomb. Après la Reconquista, elle avait installé son trône au milieu de cette pièce qu’elle trouvait magnifique et qui lui offrait une superbe vue sur le jardin.

DSC_0754

La visite continue sur les Jardins du Partal

DSC_0759p

Après en avoir prit plein les yeux, nous rejoignons l’Alcazaba. En montant en haut de ses tours nous avons droit à une belle vue sur Grenade et le monument en lui-même, qui ne ressemble pas du tout à ce que nous venons de visiter, l’architecture est plus simple.

DSC_0775

DSC_0772

DSC_0794 (2)

DSC_0787

Sierra Nevada au loin

DSC_0806

Nous finissons notre découverte de l’Alhambra par le Generalife, le palais d’été des princes Nasrides. Le nom est un dérivé de l’arabe « Jannat al-Arif  » signifiant « paradis » ou « jardins de l’architecte »… Ce sont surtout de grands jardins, un régal de s’y promener !

DSC_0836

DSC_0850

Vue sur les palacios Nazaries

DSC_0841

La journée se termine, nous avons passé environ 4h30 à l’Alhambra ! C’est tellement grand qu’on pourrait s’y perdre une journée entière. Le gros point noir c’est qu’il n’y avait encore une fois rien d’expliqué !! Le peu de choses que nous avons appris c’est en écoutant les guides, quand cela était possible… C’était vraiment décevant de n’avoir aucune info alors que c’est un lieu rempli d’Histoire.

Avant notre départ de Grenade nous faisons un rapide tour à l’Albaicín (ou Albayzín), l’ancien quartier musulman qui regorge toujours de boutiques et restaurants arabes. Nous étions un peu pressés mais c’était quand même super joli, toujours ces maisons blanches si particulières, et en prime une magnifique vue sur l’Alhambra !

DSC_0986p

DSC_0992

Nous faisons une pause déjeuner dans un restaurant et « teteria » (salon de thé), le Marrakech. Nous y sommes allés par hasard et nous y avons vraiment très très bien mangé ! Une très bonne découverte. Comme il faisait chaud nous avons prit des jus de fruits, nous avons eu la bonne surprise de voir qu’ils étaient faits maison ! Manu avait commandé une limonade, le serveur est revenu avec une limonade faite maison avec du citron et de la menthe, délicieux et rafraichissant ! Nous avons testé le couscous et la tajine de poulet aux raisins secs et oignons confits : un régal ! Un endroit que nous recommandons, surtout que les prix étaient très abordables.

DSC_0993p

 Nos conseils :
– Pour l’Alhambra, prévoir une bonne demi-journée, voir plus car c’est gigantesque et il vaut mieux prendre son temps pour apprécier l’endroit. Surtout prendre son billet bien à l’avance, car les places partent vite.
– Nous avions réservé pour 15h30 pour les Palacios Nazaries, cela nous a semblé être une heure convenable. En fin de journée, il y a beaucoup moins de touristes sur le site de l’Alhambra (nous y étions en mai). Après il faut voir en fonction de la saison car les journées en Andalousie sont très très chaudes en été…
– Prendre un audio guide ou un tour guidé si vous voulez des informations car il n’y a aucune explication…
– Manger au restaurant Marrakech (https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g187441-d3138667-Reviews-Teteria_y_Restaurante_Marrakech-Granada_Province_of_Granada_Andalucia.html), situé à l’Albaicin pour un très bon repas marocain à petit prix !

Ronda

Ronda est une petite ville perchée en haut de montagnes, envahie de touristes et de bus chinois. Nous y avons fait un arrêt rapide pendant notre road trip espagnol (une après-midi).

Déjà pour y aller, il faut grimper sur des routes assez sinueuses, et le jour où nous y sommes allés, un dimanche, il y avait vraisemblablement un rassemblement de motards dans les parages et du coup nous en avons croisé beaucoup sur la route. Nous avons aussi été retardé car l’un d’eux a eu un accident et du coup la route était bloquée, ça a fait un petit bouchon de voitures arrêtées dans les montagnes jusqu’à ce qu’un hélico vienne le récupérer… :/ Après cela, nous repartons prudemment en direction de Ronda. Arrivés là-bas on se gare en ville, au parking (souterrain) de l’église Santa Maria.

DSC_0428p

Ensuite on suit la foule (lol) dans des jardins, on a une magnifique vue sur la vallée. On prend un plan à l’office du tourisme et on continue notre chemin, on passe sur l’attraction de la ville : le Pont Neuf, qui est splendide et offre encore une fois une superbe vue.

vue-rondap

rondap

DSC_0456p

DSC_0372p

DSC_0375

On s’arrête pour manger aux abords du pont, dans un petit resto avec une jolie vue sur la vallée et les maisons blanches. Le gérant est super sympa et les menus pas chers.

DSC_0481p

DSC_0408

Sangria y Gazpacho !

Une fois repus, nous partons pour une petite marche digestive qui nous fait descendre un peu afin d’avoir un bon point de vue sur le fameux pont. Quelle merveille !!

DSC_0410pp

DSC_0424

Ensuite il est déjà bientôt l’heure de repartir (nous avons un peu de route jusqu’à Grenade, et on nous y attend) du coup on ne peut pas faire d’autres balades (on peut aller sous le pont, et même visiter l’intérieur si j’ai bien compris). La remontée est difficile ! (heureusement ce n’est pas trop long)

DSC_0432

Avec ses bâtiments blancs, ce splendide pont et ses petits restos, Ronda vaut vraiment le détour !

Nos conseils :
– Ronda est un endroit à ne pas manquer !
– Prévoir un peu de temps pour pouvoir faire toutes les balades
– Manger dans un resto avec vue, il y en a pour tous les budgets 🙂

Photos par Audrey et Mandy

Cadix

Cadix, ou en espagnol, Cádiz, serait la plus vieille cité d’Europe. Elle aurait plus de 3000 ans, rien que ça !

Après le temps nuageux et pluvieux de Seville, c’est un véritable plaisir d’arriver à Cadix où le soleil nous accueille, enfin ! Un grand ciel bleu, presque pas de nuages… Ça, c’est l’Andalousie comme on l’imagine ! 😉 Je peux vous dire qu’on s’est empressé de sortir nos shorts pour exposer nos jambes bien blanches !

DSC_0107

Nous passons l’après-midi à nous promener dans la ville, à flâner au gré de nos envies. Nous ne visitons rien de particulier, nous profitons du beau temps pour marcher sur le bord de mer et découvrir un peu le centre.
La ville est vraiment très belle, avec ces bâtiments blancs et l’océan. Les rues sont également remplies d’orangers (comme souvent en Andalousie), ce qui leur donne beaucoup de charme. Les gens sont décontractés et sympathiques.

DSC_0112

DSC_0117p

DSC_0116p

La cathédrale

La cathédrale

DSC_0139p

Arrière de la cathédrale, avec son dôme

DSC_0145p

On a vraiment aimé cette ville, ça fait très vacances. Les habitants possèdent un très beau cadre de vie !

DSC_0165p

cadiz

Pour en profiter à fond, nous avions loué un appartement dans le centre, avec une terrasse qui donnait vue sur les toits et au loin, sur l’océan. C’était super agréable !

DSC_0100

DSC_0195p

DSC_0200

Nos conseils :
– Prendre un logement dans le centre pour être vraiment dans l’ambiance de la ville !
– Y passer au moins une journée si on est pressé, mais c’est aussi une destination sympa pour de vraies vacances, c’est une ville très tranquille.

Seville

Nous arrivons à Séville sous la pluie. On voit qu’il a beaucoup plu ces derniers jours car certaines rues sont bien inondées.

Nous découvrons notre appart, notre sympathique hôte nous montre la terrasse privée sur le toit… Qu’on ne pourra malheureusement pratiquement pas utiliser vu le mauvais temps qui va nous poursuivre pendant notre séjour à Séville.

Nous décidons d’aller visiter l’Alcázar, mais pendant que nous y allons (à pieds car nous ne sommes pas loin du centre), une forte pluie nous oblige à remettre nos projets à plus tard. Du coup, on retourne à notre logement et on se commande à manger (un petit indien pour se réconforter !) pendant que la pluie va et vient dehors.

Le lendemain grasse matinée, nous en profitons pour réserver nos billets pour un spectacle de flamenco le soir, dans un endroit que nous a conseillé notre hôte. Nous partons ensuite pour la cathédrale de Seville. Il ne pleut presque plus, nous avons un peu de chance !

La cathédrale est vraiment gigantesque ! C’est l’une des plus grandes du monde. Elle a été construite sur le site de la Grande Mosquée, dont subsiste le mineret, « la Giralda ».

DSC_0796

A l’intérieur, on découvre les riches décorations religieuses, mais également le tombeau de Christophe Colomb, dont le corps aurait été ramené à Seville en 1898. Il y a toujours débat sur le fait que ce soit vraiment sa dépouille ou non (mais apparemment c’est le même ADN, donc c’est lui ou quelqu’un de sa famille !)

DSC_0815

DSC_0830

Le majestueux tombeau de Christophe Colomb

DSC_0826

DSC_0833

DSC_0902

DSC_0904

On peut aussi découvrir des tableaux de maîtres tels que Goya, de vieux objets précieux, se balader dans le Patio remplis d’orangers…

DSC_0918

DSC_0852

La Giralda

DSC_0848

Le cadran solaire, ça marche quand le soleil daigne se montrer !

Et monter en haut de la Giralda (104 mètres de haut, 37 « étages »!), d’où l’on a une spectaculaire vue sur toute la ville.

DSC_0864

DSC_0888

Après cette visite, nous flânons un peu dans les rues du Barrio (quartier) de Santa Cruz, avant de rejoindre le lieu où nous avons réservé le flamenco : la Casa del Flamenco.

Cela se passe dans une petite salle où nous sommes une cinquantaine (maximum), les chaises sont autour de la scène, tout le monde peut donc voir facilement le spectacle. Comme nous sommes arrivés tôt, nous sommes super bien placé (merci le mauvais temps pour une fois).
Le spectacle commence, il y a un guitariste, un chanteur, un danseur et une danseuse. La femme change plusieurs fois de tenues, toutes plus élaborées les unes que les autres. Le spectacle est magnifique, nous avons le droit à plusieurs danses différentes, dont une avec des castagnettes. Les artistes sont tous très talentueux.
Il est interdit de faire des photos pendant le spectacle, sauf lors des 5 dernières minutes. Cela permet de profiter à fond du spectacle tout en ramenant quelques souvenirs.
La représentation dure 1h, nous avons beaucoup apprécié et au final on aurait même aimé que ça dure un peu plus longtemps (alors qu’à la base on y est allé en mode « total découverte », on n’était vraiment pas sûrs que ça nous plaise).

DSC_0953 - Copie
C’était une super expérience de découvrir cette part de la culture espagnole dans ce cadre intime. On avait l’impression d’être dans « Astérix en Hispanie » avec tous ces « Olé ! » et les visages graves et fiers des danseurs (surtout la danseuse), très expressifs. C’est quelque chose à voir !

Malheureusement, pendant le spectacle, la pluie a reprit… On se décide quand même à aller jusqu’à un resto/bar andalou recommandé par le Lonely Planet, mais en arrivant c’est la déception : l’endroit est tout petit et surtout plein à craquer. Après moult hésitations nous décidons d’aller à un autre resto, que l’on trouvera au feeling, sur notre chemin.
Nous tentons donc  « Las Escobas », un resto aux spécialités espagnoles et andalouses et prenons tous un menu dégustation. Finalement c’est plutôt bon (en particulier le Salmorejo, une soupe froide andalouse, plus épais que le gazpacho que l’on connait) et très très copieux ! Le serveur est très gentil, ce qui fait plaisir (c’est assez rare pour être souligné !). Nous avons même droit à un vin sucré (on n’a pas su le nom), type muscat avec notre dessert (arabe).

DSC_0966

Retour au bercail, le lendemain on se lève pour visiter l’Alcazar avant de quitter Seville. Il y a un peu de queue mais ça va, l’entrée est à 9.50€. C’est très grand à visiter ! On voit les différents appartements royaux, les détails des pièces et des plafonds sont splendides, de magnifiques jardins… On y croise même des paons !

DSC_1042

DSC_1050

DSC_1061

DSC_0092

Les bains

DSC_1019

DSC_0023
L’endroit est très beau et fait très oriental. C’est dans ce palais que furent tournées certaines scènes de la série Game of Thrones, censées se dérouler à Dorne.

DSC_0039

DSC_0042

DSC_0066

DSC_0057

La devise de l’Espagne, qui vient de « Nec plus ultra » : « il n’y a rien au-delà ». Entourée de deux colonnes, qui représentent les montagnes du détroit de Gibraltar, forment la fin du monde connu dans l’Antiquité.

DSC_0059

img258_05

C’est ainsi que se finit notre séjour à Seville. On en garde un gout amer car le temps n’a vraiment pas joué en notre faveur. La ville est vraiment magnifique mais sous la pluie, impossible d’en profiter (ce qui arrive très rarement en Andalousie, mais malheureusement pour nous, ça arrive !). Ce n’est que partie remise, ça nous a tellement plu pour ce qu’on en a vu, qu’on reviendra, pour visiter la ville et ses beaux quartiers ! 🙂

Nos conseils :
– Compter au moins 2h30 pour visiter la cathédrale, et pareil pour l’Alcazar, voir plus, pour profiter plus longuement des jardins. Je recommande un guide pour l’Alcazar… ou alors tendre l’oreille quand un guide est à proximité pour écouter ses infos ! Car il n’y a RIEN d’expliqué… (pareil pour la cathédrale, mais c’est à mon sens, moins grave).
– Monter en haut de la Giralda pour voir la vue sur Seville, c’est compris dans le billet de la cathédrale
– Aller voir un spectacle de flamenco, à la Casa Del Flamenco, ou un endroit du même style, dans un lieu intime. Celle-ci est du côté de la cathédrale, donc facile d’accès. Réservation obligatoire car souvent complet ! Arriver à l’avance (30 min avant) pour avoir les meilleures places.

Madrid

Après avoir découvert une petite contravention sur notre voiture, nous quittons Segovie pour Madrid. Nous évitons l’autoroute et passons plutôt par des petites routes très sympas, dans les montagnes. Sauf qu’on se prend une énorme averse !! Ça n’annonce rien de bon pour la suite de la journée…
Nous arrivons dans la capitale espagnole vers midi. En attendant de pouvoir récupérer l’appartement, nous allons dans un resto chinois juste à côté, qui fait un menu  à 7€ (entrée, plat et boisson ou dessert). On y mange correctement, bien que le serveur est aussi gracieux qu’une porte de prison !

Finalement, nous récupérons l’appartement et y montons nos affaires… Situé au cinquième étage, sans ascenseur, ça fait du sport (surtout avec nos grosses valises où on a du prévoir des vêtements pour toutes les météos ^^). On arrive devant une mini porte, style chambre de bonne, tout en haut de l’immeuble. L’appartement est en fait tout petit et la réalité n’a rien à voir avec les photos vues sur le site. Nous l’avions choisi pour ses deux chambres mais au final l’un des lits est trop petit pour deux personnes, du coup Audrey et Thomas se dévouent pour dormir sur le clic clac dans le mini salon. Très mauvaise expérience Airbnb (heureusement c’est la seule fois où l’on peut dire cela).

Après cette malheureuse découverte et profitant qu’il ne pleuve plus, nous allons nous balader dans le centre (qui heureusement n’est pas trop loin de notre logement).

DSC_0337p

Nous voyons la Plaza de la Puerta del Sol, qui est le centre géographique de l’Espagne, passons par une rue piétonne pleine de magasins et suivons les conseils du Lonely Planet en nous arrêtant à la Chocolateria de San Ginés, que nous trouvons par hasard dans une petite rue près de la rue piétonne, la Calle del Arenal.
Il y a beaucoup de monde, c’est un endroit réputé pour ses « chocolate con churros ». Nous en commandons deux pour quatre, car nous n’avons pas très faim. On s’assied à une table en terrasse et le serveur nous apporte très vite deux tasses de chocolat au lait très épais avec une assiette de churros. On trempe les churros dans le chocolat pour déguster. L’idée est très bonne mais on a trouvé ça moyen. Les churros n’étaient pas extra et le chocolat bof. Du coup sympa à tester mais pas forcément à cet endroit car on peut en déguster partout dans Madrid (surement moins cher et avec moins de monde… et probablement aussi « bon » (voir mieux ?) !).

DSC_0361p

DSC_0351p

Nous allons ensuite jusqu’à la Plaza de Oriente, très belle, et juste à côté le Palacio Real (le palais royal). Il y a une immense queue pour le visiter, mais ça ne nous intéresse pas vraiment alors nous passons notre chemin.

DSC_0362p

DSC_0382

DSC_0379

Nous décidons ensuite d’aller en direction des musées. Sur la route nous passons par la Plaza Mayor.

DSC_0024p

Nous arrivons au Musée du Prado, le musée le plus célèbre de Madrid (c’est un peu leur Louvre… mais, avouons-le, en moins bien !). A partir de 18h le musée est gratuit (jusqu’à sa fermeture à 20h), tous les jours du lundi au samedi, alors on en a profité pour y faire un tour rapide.

DSC_0390

Puis nous allons à un autre musée à côté qui nous intéresse plus : le Centro de Arte Reina Sofia, qui est gratuit de 19h à 21h. Ce musée regroupe des oeuvres du 20ème siècle, plutôt de l’art moderne donc (contrairement au Prado qui est plus traditionnel). On a ainsi vu des œuvres très sympas, souvent un peu bizarres !

DSC_0400p
Le clou de la visite est le Guernica de Picasso, qui est gigantesque !! (photo interdite par contre). On a vu d’autres œuvres de Picasso, mais aussi de Dali, dont « El gran masturbator » !
Nous partons à la fermeture, n’ayant eu le temps de ne voir qu’une partie du musée, qui est très grand.

Ensuite nous allons au mercado de San Miguel, un marché couvert où l’on peut déguster des tapas (brochettes d’olives, empanadas, tartines de mozzarella, plats espagnols, pizzas…) et boire des bières, de la sangria, des cocktails… Bref, un endroit bien sympa, mais rempli de monde bien sûr !

DSC_0402

DSC_0032p

DSC_0410p

DSC_0417

Après cela, nous rentrons à notre petit appart, sur la route on voit plein de bâtiments illuminés, c’est joli !

DSC_0419

Nous avons été un peu déçus par Madrid, qui est une ville sympa mais en tant que capitale, on pouvait s’attendre à mieux. Le temps n’a pas joué en notre faveur non plus, ce qui a renforcé notre déception. Sans parler des gens qui n’étaient pas très agréables !

Conseils :
– 1 ou 2 jours sont suffisants pour visiter Madrid si vous êtes pressés ou prévoyez de voir d’autres villes (comme nous)
– Certains musées sont gratuits le soir et certains jours, donc profitez en ! Surtout qu’il y a souvent moins de monde à ces heures-là
– Testez le « chocolate con churros » mais pas forcément à San Ginés…!

Photos par Audrey et moi

Segovie

Nous quittons la France pour un petit road trip en Espagne, en famille, avec Audrey et Thomas. Départ dimanche 8 mai en début de matinée, arrivée à notre première étape, Segovie en fin d’après-midi (avec quelques arrêts, nous y sommes allés tranquille ^^).

En arrivant, on voit la ville de loin, c’est une vision vraiment splendide, malheureusement je n’ai pas de photos, ça restera seulement un joli souvenir 🙂 On découvre l’appart, qui est plutôt sympa, puis on part découvrir la ville. L’appartement étant super bien placé, nous pouvons aller rapidement et facilement aux différents emplacements touristiques à pieds.
Nous voyons d’abord l’aqueduc romain qui est vraiment superbe ! Au centre de la ville, avec d’un côté une grande place où il y a les voitures et de l’autre des petites rues avec des commerces, bars, restos.. On peut monter pour voir le monument à sa hauteur et admirer la vue sur les montagnes enneigées. Magnifique !!

DSC_0231

DSC_0229(2)p

DSC_0240

1

Nous partons ensuite en direction de l’Alcázar, nous passons par une place où se trouve la cathédrale de Segovie, très belle et imposante.

DSC_0244

DSC_0251

Nous arrivons après aux remparts de la ville qui nous mènent jusqu’à l’Alcázar, une belle forteresse qui aurait (soi disant ?) inspiré le chateau Disney. Malheureusement, la grande tour est en rénovation… Du coup ça gache un peu le monument, pas de bol ! (bon j’ai retouché les photos pour qu’on ne voit pas les travaux niark niark mais du coup on ne voit pas la tour)

DSC_0264p

DSC_0278

Après avoir fait quelques photos, nous retournons vers l’aqueduc pour manger. Sur le chemin, nous remarquons qu’il y a beaucoup de citadins dans les rues, ils se retrouvent pour manger, boire un verre, c’est très convivial (malgré le temps plutôt mauvais) !

DSC_0288p
Comme nous voulons manger rapidement pour retourner à l’appart, nous allons au Burger King. On teste entre autre un burger épicé. Par contre, notre première expérience avec les espagnols ne se passent pas super bien. La caissière du Burger King nous parle hyper vite, elle ne fait aucun effort, on n’a pas le temps de comprendre. Et très désagréable. On mange, on admire le pont illuminé, puis retour à l’appart, qui n’est pas loin.

DSC_0291

DSC_0297

Le lendemain, en quittant la ville, nous nous arrêtons pour faire quelques photos, on voit bien l’Alcazar !

DSC_0317a

DSC_03301p

Nos conseils :
– Prendre un logement dans le centre pour tout faire à pieds car tout est proche et la ville est agréable et tranquille
– Si vous venez en voiture, attention où vous vous garez !! Les places avec un marquage vert sont réservés aux citadins (attention à l’amende… on n’en a eu une (on ne savait pas qu’on ne pouvait pas se garer !) mais on ne l’a pas payé (conseils sur internet), et pas de nouvelles depuis, donc ça va…^^).