Archives du mot-clé cathédrale

Cuenca et le parc national de Cajas

Nous passons la frontière en bus depuis le Pérou, pour partir à la découverte du deuxième pays de notre voyage en Amérique Latine : l’Équateur ! En commençant par la superbe ville de Cuenca.

Nous avons vraiment eu un coup de coeur pour son centre historique. Pour être honnête, nous avons vraiment aimé toutes les villes que nous avons visité en Équateur. Mais revenons à Cuenca qui reste tout de même la plus agréable.

La cathédrale de Cuenca

La cathédrale Immaculée Conception est à côté de notre auberge. Il y a un parc juste devant, c’est agréable. Nous y sommes allés le samedi, il y avait plein (mais vraiment plein !) de monde bien habillés, endimanchés comme on dit ^^ Tout ça pour aller à la messe, ici ils sont très croyants.

On peut monter en haut de l’église, en passant par un escalier en colimaçon (2$ par personne). Il y a une superbe vue sur la ville et le dôme bleu. C’est vraiment très joli.

Balade en ville et près de la rivière

A côté de la cathédrale se trouve un marché aux fleurs (devant une autre église ; il y en a plein !) et une ribambelle de stands en tout genre. Une ville animée, comme toujours en Amérique du sud.

La ville est très mignonne et traversée par une rivière. Se balader à côté est très agréable.
On passe aussi à côté de plein de beaux street-art (courant sur ce continent)

Le musée Pumapungo (gratuit)

Un musée sur l’Equateur, il y a un parc à côté où il y a des ruines (pas grand chose) ainsi que des volieres avec des perroquets et des rapaces. On n’est pas fan, c’est un peu triste de voir ces oiseaux en cages…

Le musée est par contre très sympa, ludique. Il montre les différentes cultures en Équateur, des objets retrouvés lors de fouilles à Cuenca, les habitats et costumes traditionnels… On arrive ensuite dans un coin dans l’obscurité où il y a des têtes réduites ! D’abord animales (paresseux) puis humaines. Je n’aurais jamais pensé voir ça dans ma vie ! C’est vraiment bizarre et assez dérangeant….

Le parc national Cajas

À côté de Cuenca se trouve un parc national, accessible en 1h de bus depuis le terminal terrestre de la ville. Déjà sur la route nous nous émerveillons de ces paysages qu’on ne s’attendait pas à trouver en Équateur.

L’entrée du parc est gratuite, il faut juste s’enregistrer.
Il y a plusieurs randonnées, nous faisons la Ruta 1. On nous donne quelques explications ainsi qu’une carte et c’est parti ! Il faut suivre les marques roses pendant la rando.

Tout de suite les paysages sont magnifiques. On croise des lamas, qu’on ne peut s’empêcher d’approcher, ils ne sont pas trop craintifs.

On se croit de retour en Écosse avec ces couleurs (les lamas en plus) ! Il y a même une fine pluie par moment, histoire de bien compléter le tableau.

On passe par une petite forêt avec des arbres tout tordus, ça fait forêt enchantée. On mange dans une petite caverne nos bons burritos achetés le matin à Cuenca.

On dépasse un groupe de Sud Américains, nous sommes seuls sur le chemin, c’est vraiment tranquille. Par contre le chemin est très très boueux ! On glisse une dizaine de fois chacun, on tombe trois fois par terre et on a tous les deux une chaussure qui finit enfoncée dans la boue ! On finit la rando vraiment dégueulasses, les chaussures et le pantalon pleins de boue x)

Nous mettons 3h30 pour faire la rando avec arrêts repas, photos, lamas, glissades compris xD C’était très beau et agréable de se retrouver dans cette nature.

À la fin nous arrivons à une grande route (indiqué par le « ranger » à notre arrivée), on attend qu’un bus passe et quand enfin il y en a dans le bon sens, on lui fait signe. Il s’arrête à l’arrache pour nous faire monter et nous ramène à Cuenca.

Une belle escapade dans la nature juste à côté d’une ville très mignonne, le combo parfait pour bien commencer la découverte de l’Équateur ! En quittant Cuenca en direction de Guayaquil, nous repassons en bus par le parc, allant plus en altitude et découvrant de merveilleux points de vue, avant de quitter cette région (et retrouver le soleil et la chaleur !).

Visiter Seville sous la pluie

Après avoir visité Ségovie, Madrid et Cordoue, nous arrivons à Séville sous la pluie. On voit qu’il a beaucoup plu ces derniers jours car certaines rues sont bien inondées. 😅

Nous découvrons notre appart airbnb et notre sympathique hôte nous montre la terrasse privée sur le toit… Qu’on ne pourra malheureusement pratiquement pas utiliser vu le mauvais temps qui va nous poursuivre pendant notre séjour à Séville.

Nous décidons d’aller visiter l’Alcázar, mais pendant que nous y allons (à pieds car nous ne sommes pas loin du centre), une forte pluie nous oblige à remettre nos projets à plus tard. Du coup, on retourne à notre logement et on se commande à manger (un petit indien pour se réconforter !) pendant que la pluie va et vient dehors.

Le lendemain c’est grasse matinée et nous en profitons pour réserver nos billets pour un spectacle de flamenco le soir même, dans un endroit conseillé par notre hôte. Nous partons ensuite pour le centre-ville. Il ne pleut presque plus, nous avons un peu de chance !

Que faire à Séville quand il pleut ? Difficile d’avoir envie de flâner dans les rues… Pour tout vous dire, nous ne sommes mêmes pas allés voir la Plaza de España, tellement les rues étaient inondées et le temps pourri (on reviendra !). Séville sous la pluie, non c’est pas drôle. Mais il y a quand même des lieux à visiter et des choses à faire ! Voici, ce que nous avons pu visiter lors de court notre séjour là-bas.

La cathédrale de Séville

Quel que soit le temps à Séville, il ne faut pas rater la cathédrale. L’avantage c’est que même si Seville est sous la pluie, on est à l’abri lors de cette visite.

La cathédrale est vraiment gigantesque ! C’est l’une des plus grandes du monde. Elle a été construite sur le site de la Grande Mosquée, dont subsiste le mineret, « la Giralda ». Comptez au moins 2h pour visiter la cathédrale et monter au sommet de la Giralda.

A l’intérieur, on découvre les riches décorations religieuses, mais également le tombeau de Christophe Colomb, dont le corps aurait été ramené à Séville en 1898. Il y a toujours débat sur le fait que ce soit vraiment sa dépouille ou non (mais apparemment c’est le même ADN, donc c’est lui ou quelqu’un de sa famille !)

On peut aussi découvrir des tableaux de maîtres tels que Goya, de vieux objets précieux, se balader dans le Patio remplis d’orangers… C’est très agréable, surtout quand le soleil pointe son nez 😉

DSC_0848
Le cadran solaire, ça marche quand le soleil daigne se montrer !

A ne pas rater : monter en haut de la Giralda (104 mètres de haut, 37 « étages »!), d’où l’on a une spectaculaire vue sur toute la ville. Une belle façon de découvrir Séville sous un autre angle.

Assister à un spectacle de Flamenco

Après cette visite, nous flânons un peu dans les rues du Barrio (quartier) de Santa Cruz, avant de rejoindre le lieu où nous avons réservé le flamenco : la Casa del Flamenco.

Le flamenco est étroitement lié à Séville et je vous conseille vraiment d’aller voir un spectacle. Attention pour la Casa del Flamenco, réservation obligatoire car le lieu est petit et très populaire.

Cela se passe dans une petite salle où nous sommes une cinquantaine (maximum), les chaises sont autour de la scène, tout le monde peut donc voir facilement le spectacle. Comme nous sommes arrivés tôt, nous sommes super bien placé (merci le mauvais temps pour une fois).

Le spectacle commence, il y a un guitariste, un chanteur, un danseur et une danseuse. La femme change plusieurs fois de tenues, toutes plus élaborées les unes que les autres. Le spectacle est magnifique, nous avons le droit à plusieurs danses différentes, dont une avec des castagnettes. Les artistes sont tous très talentueux.

Il est interdit de faire des photos pendant le spectacle, sauf lors des 5 dernières minutes. Cela permet de profiter à fond du spectacle tout en ramenant quelques souvenirs.

DSC_0953 - Copie

La représentation dure 1h, nous avons beaucoup apprécié et au final on aurait même aimé que ça dure un peu plus longtemps (alors qu’à la base on y est allé en mode « total découverte », on n’était vraiment pas sûrs que ça nous plaise).

C’était une super expérience de découvrir cette part de la culture espagnole dans ce cadre intime. On avait l’impression d’être dans « Astérix en Hispanie » avec tous ces « Olé ! » et les visages graves et fiers des danseurs (surtout la danseuse), très expressifs. C’est quelque chose à voir !

Goûter les spécialités andalouses

Après le spectacle, et malgré la pluie qui continue, nous avons envie d’aller au restaurant, histoire de goûter la cuisine locale. Nous tentons au hasard la taverne Las Escobas, qui propose des spécialités espagnoles et andalouses et prenons tous un menu dégustation. Finalement c’est plutôt bon (en particulier le Salmorejo, une soupe froide andalouse, plus épais que le gazpacho que l’on connait) et très très copieux ! Le serveur est très gentil, ce qui fait plaisir (c’est assez rare par ici pour être souligné). Nous avons même droit à un vin sucré (on n’a pas su le nom), type muscat avec notre dessert (arabe).

DSC_0966

Visiter l’Alcazar de Seville

Pour notre dernière matinée à Séville, nous avons de la chance : il ne pleut pas ! Nous allons visiter une des merveilles de l’Andalousie : l’alcazar de Séville.

En arrivant, il y a un peu de queue mais ça va. L’entrée est à 9.50€. C’est très grand à visiter ! Il faut bien prévoir plusieurs heures de visite (minimum 2h30). On voit les différents appartements royaux, les détails des pièces et des plafonds sont splendides, de magnifiques jardins… On y croise même des paons !

Par contre il n’y a aucune explications. Si vous voulez plus d’informations sur le lieu, prenez un guide… (ou tendez l’oreille quand un groupe passe à proximité !)

L’endroit est très beau et fait très oriental. C’est dans ce palais que furent tournées certaines scènes de la série Game of Thrones, censées se dérouler à Dorne. Sympa de se retrouver par ici, en s’imaginant comploteur haha

C’est ainsi que se finit notre séjour à Séville sous la pluie. On en garde un gout amer car le temps n’a pas joué en notre faveur. La ville est vraiment magnifique mais sous la pluie, impossible d’en profiter (ce qui arrive très rarement en Andalousie, mais malheureusement pour nous, ça arrive !). Ce n’est que partie remise, ça nous a tellement plu pour ce qu’on en a vu, qu’on reviendra, pour visiter la ville et ses beaux quartiers ! 🙂

Segovie

Nous quittons la France pour un petit road trip en Espagne, en famille, avec Audrey et Thomas. Départ dimanche 8 mai en début de matinée, arrivée à notre première étape, Segovie en fin d’après-midi (avec quelques arrêts, nous y sommes allés tranquille ^^).

En arrivant, on voit la ville de loin, c’est une vision vraiment splendide, malheureusement je n’ai pas de photos, ça restera seulement un joli souvenir 🙂 On découvre l’appart, qui est plutôt sympa, puis on part découvrir la ville. L’appartement étant super bien placé, nous pouvons aller rapidement et facilement aux différents emplacements touristiques à pieds.
Nous voyons d’abord l’aqueduc romain qui est vraiment superbe ! Au centre de la ville, avec d’un côté une grande place où il y a les voitures et de l’autre des petites rues avec des commerces, bars, restos.. On peut monter pour voir le monument à sa hauteur et admirer la vue sur les montagnes enneigées. Magnifique !!

Nous partons ensuite en direction de l’Alcázar, nous passons par une place où se trouve la cathédrale de Segovie, très belle et imposante.

Nous arrivons aux remparts de la ville qui nous mènent jusqu’à l’Alcázar, une belle forteresse qui aurait (soi disant ?) inspiré le chateau Disney. Malheureusement, la grande tour est en rénovation… Du coup ça gache un peu le monument, pas de bol ! (bon j’ai retouché les photos pour qu’on ne voit pas les travaux niark niark mais du coup on ne voit pas la tour)

Après avoir fait quelques photos, nous retournons vers l’aqueduc pour manger. Sur le chemin, nous remarquons qu’il y a beaucoup de citadins dans les rues, ils se retrouvent pour manger, boire un verre, c’est très convivial (malgré le temps plutôt mauvais) !

DSC_0288p
Comme nous voulons manger rapidement pour retourner à l’appart, nous allons au Burger King. On teste entre autre un burger épicé. Par contre, notre première expérience avec les espagnols ne se passent pas super bien. La caissière du Burger King nous parle hyper vite, elle ne fait aucun effort, on n’a pas le temps de comprendre. Et très désagréable. On mange, on admire le pont illuminé, puis retour à l’appart, qui n’est pas loin.

Le lendemain, en quittant la ville, nous nous arrêtons pour faire quelques photos, on voit bien l’Alcazar !

DSC_0317a
DSC_03301p

Nos conseils :
– Prendre un logement dans le centre pour tout faire à pieds car tout est proche et la ville est agréable et tranquille
– Si vous venez en voiture, attention où vous vous garez !! Les places avec un marquage vert sont réservés aux citadins (attention à l’amende… on n’en a eu une (on ne savait pas qu’on ne pouvait pas se garer !) mais on ne l’a pas payé (conseils sur internet), et pas de nouvelles depuis, donc ça va…^^).