Après quelques jours à Lima, nous partons pour Cuzco, la ville la plus touristique du Pérou. Il nous faudra 21h de bus pour y arriver ! Nous découvrons les paysages de la cordillère des Andes pour la première fois et c’est magnifique.
Nous avons un bus tout confort, avec la compagnie Cruz del Sur. Larges sièges inclinables pour dormir, repas du soir et petit dej compris. On a même droit au wifi qui marche de temps en temps ^^ Malgré ça c’est un soulagement d’arriver à Cuzco et de respirer l’air extérieur !

Nous retrouvons ma cousine Rachel au airbnb que nous avons loué ensemble. Cette première après-midi sera consacré aux courses, et au repos ! On sent vite qu’on est en altitude (3400m), monter quelques marches nous demandent plus d’efforts qu’habituellement. Le soir petit apéro avec les bières péruviennes Cusqueña puis on se regarde le dernier épisode de Game of Thrones 😉

Cuzco, le nombril du monde

Visite de Cuzco

Nous nous baladons dans la ville et découvrons la superbe Plaza des Armas. Ici beaucoup de jeunes femmes nous accostent pour nos proposer… des massages ! Bizarre, le Pérou n’est pas forcément réputé pour ça ? En fait on suppose que c’est pour soulager tous les gens qui font des randos et treks aux alentours. C’est sûr un petit massage ça peut aider 🙂

Sur cette place touristique, des églises, des restos, des boutiques pour des tours et aussi des enseignes bien connus comme McDo, KFC et Starbucks. Mais ici, leurs logos sont en noir, pour ne pas détoner avec le reste de cette place traditionnelle !

Nous allons au marché couvert, découvrons tous les stands, mangeons un menu pour 5 soles (1.33 € – une soupe de pâtes suivie d’un poulet à la milanaise accompagné de riz évidemment) et faisons quelques emplettes en attendant que la pluie s’arrête (bijoux, chocolat, maté de coca…).

Nous retournons sur la plaza des Armas pour joindre un « free walking tour », un guide anglophone va nous faire visiter la ville et à la fin on lui donne le pourboire que l’on souhaite. C’est très intéressant, surtout que Cuzco est sans doute la ville la plus vieille d’Amérique ! Cuzco (ou Cusco en espagnol) vient de « Cosco » qui signifie « nombril » en quechua : c’était la capitale et le centre du royaume inca. Ce qui est génial ici c’est qu’il reste beaucoup de vestiges de cette période. Les murs incas ont été conservé et tiennent depuis des centaines d’années. Ces murs ne sont pas droits mais inclinés afin de résister aux tremblements de terre, courant dans la région. On apprend aussi que la ville de Cuzco est construite en forme de puma (animal vénéré par les incas), vue du ciel on peut apparemment s’en rendre compte. Certains quartiers sont spécialement dans certaines parties du corps du puma, comme par exemple le site Saqsaywaman qui représente la tête de l’animal.

Après cela nous allons dans une chocolaterie et faisons une dégustation : chocolat blanc, chocolat au lait, chocolat noir, dont du 100 % cacao, très amer ! Nous goûtons aussi du thé fait avec les coques des fèves de cacao ainsi que des alcools au chocolat et fruits d’ici. Tout est délicieux.

La visite se termine avec le quartier de San Blas, sur les hauteurs de la ville, avec un petit Pisco Sour (le cocktail péruvien ! Super bon) avec vue sur Cuzco au coucher de soleil… Pas mal !

Les musées de Cusco

Nous achetons le boleto turistico, qui est obligatoire pour visiter certains coins de la vallée sacrée (autour de Cuzco) et qui nous permet également de visiter des musées de la ville. Nous en avons choisi 3, les photos étaient interdites partout.

– le Museo Historico Regional : retrace l’histoire du Pérou, le rez-de-chaussée parle des anciennes civilisations jusqu’aux Incas, avec des artefacts de l’époque. L’étage du musée est consacré à la conquête espagnole et aux révolutionnaires péruviens. C’est plutôt intéressant.

– le Museo de Arte Popular : vraiment bizarre. Une expo de poupées et figurines un peu flippantes et quelques photos de Cuzco datant du début du 20ème siècle. Pas terrible, on est resté 10 min.

– le Museo de Sitio Qorikancha : il se trouve en sous-sol, sous des ruines. On y trouve des artefacts incas et surtout 3 momies en position fœtale. Assez étonnant à voir.

Qorikancha  et l’ancien temple du soleil, transformé en église à l’arrivée des espagnols

Visite des ruines Saqsaywaman

Sur les hauteurs de Cuzco, c’est un grand site datant des incas, en forme donc de tête de puma. Nous y allons en taxi, et redescendons à pied en ville.

Certaines constructions ont des pierres immenses, très bien travaillées. C’est plutôt étonnant et on se demande comment ils ont fait pour amener ces pierres jusque là, juste à la force humaine.

On rencontre aussi des lamas et on a une vue magnifique sur Cuzco et les montagnes environnantes !

La Vallée Sacrée

Le village de Chinchero

Depuis Cuzco nous prenons un colectivo (on peut trouver le point de départ sur l’application maps.me) jusqu’à Chinchero, un petit village blanc. Ici la plupart des femmes sont habillées de manières traditionnelles.

Il y a des ruines à visiter (compris dans le boleto turistico), le paysage est très beau.

A l’entrée des ruines se trouve un petit marché, avec vente de tissus, tapis et babioles en tout genre.

Pour le repas du midi nous mangeons nos premiers vrais empanadas, cuits au four à bois. Des petits beignets typiques du continent fourrées à la viande, au fromage ou aux légumes. Accompagnés de Chicha Morada, une boisson péruvienne ancestrale (les incas et bien d’autres civilisations avant eux en buvaient) à base de maïs violet (oui oui ça existe ici!) fermenté. C’est étonnant mais plutôt bon !

Les terrasses de Moray

De retour sur la route principale de Chinchero, nous nous approchons des taxis. Une touriste vient nous voir et on comprend rapidement qu’elle est française. Elle nous propose de partager les frais d’un taxi avec elle et son mari pour visiter deux sites de la Vallée Sacrée : Moray et Maras. En effet si on ne passe pas par un tour, il faut un taxi, car les sites ne sont pas accessibles directement en bus ou colectivo.

Nous voici donc tous les quatre avec le chauffeur qui me demande sans arrêt si je veux m’arrêter prendre des photos. Oui juste moi, « la señorita » ! Ça nous a bien fait rire !

Les routes dans la vallée, au milieu des montagnes, l’environnement est juste splendide.

Nous allons d’abord aux terrasses de Moray, et à la première vision nous sommes juste époustouflés. C’est magnifique ! On en fait le tour en environ 30 minutes. On ne descend pas dans les terrasses car le taxi nous attend et nos acolytes sont plutôt ponctuels ! x)

Ces terrasses datent des incas, c’était un centre de recherche agricole. Entre la terrasse du bas et celle du haut, il y a une vingtaine de micro-climats (plus chaud en bas), ce qui permettait la culture de plus de 250 plantes différentes. Ingénieux !

Les salineras de Maras

Après cela, le taxi nous amène à l’autre point à voir, qui se trouve à proximité : 3000 bassins pour la culture du sel. C’est gigantesque ! Ces salines datent également de l’époque inca. Elles sont toujours utilisées par des locaux.

On peut se promener près de certaines salines.

Il y a des boutiques qui vendent des souvenirs et bien sûr du sel.

En repartant, le taxi nous arrête à un point de vue pour voir les salines dans leur globalité, vraiment impressionnant !

Après cela, le taxi nous dépose à un carrefour, près d’une grande route. Des taxis nous accostent mais nous attendons un colectivo qui nous amènera jusqu’à Ollantaytambo, notre prochaine étape.

Visite d’Ollantaytambo et sa forteresse

Ollantaytambo est une petite ville anciennement inca qui a gardé des rues de l’époque. Ici, la route est encore pavée.

On peut visiter sa forteresse qui fut le siège de bataille entre incas et conquistadors. Il y a un temple du Soleil, beaucoup de fontaines car il y avait aussi un temple de l’eau.

D’en haut on a une superbe vue et on peut apercevoir un autre site inca, Pinkuylluna sur la montagne en face.

Cette région est la plus touristique du Pérou, mais elle vaut bien le coup ! Cuzco est une superbe ville dans laquelle on se sent bien, et les alentours sont enchanteurs. C’est aussi depuis ici que l’on peut organiser son voyage pour le Machu Picchu. On a adoré en apprendre plus sur la culture inca et découvrir les paysages de la vallée sacrée qu’ils ont façonnés (on voit beaucoup de terrasses et ruines sur la route).

Infos pratiques :

– le boleto turistico coûte 130 soles (35 €) pour une durée de 10 jours. Inclus les visites de plusieurs musées de Cuzco, le site Saqsaywaman, Chinchero, les terrasses de Moray, Ollantaytambo, et d’autres sites autour de Cuzco que nous n’avons pas fait.

– les salineras de Maras coûtent 10 soles (moins de 3 €) par personne

– le taxi pour aller de Chinchero à Moray et Maras était à 70 soles (19 €, divisé en 4)

Où manger à Cuzco ?

– le Buffet Frances, pour une bonne raclette avec du fromage andin et de la charcuterie locale. Avec une cousine savoyarde, c’était un passage obligé x) Un petit plaisir bien sympa, et le vin argentin était également très bon!

Jardin Organiko, produits frais et locaux, des plats végétariens, idéal pour manger des légumes quand on en a marre du riz et des patates. Nous avons goûté les salades, superbes et délicieuses ! (première fois qu’on mange des fleurs ^^ ) Les limonades sont aussi super bonnes ! Un vrai régal.

– le marché San Pedro ! Pour manger pas cher dans une ambiance typique.

Où dormir et manger à Ollantaytambo ?

Hostel Apu Qhawarina, une auberge un peu à part du centre mais proche des ruines. Petite chambre avec salle de bain privée et petit déjeuner. Personnel très sympa !

Café la Esquina, très bon sandwiches, pas mal de choix végétarien et vraiment bon !