Archives du mot-clé vignoble

Que faire autour de Mendoza en Argentine : Sierra de las Quijadas, Aconcagua et vins

Voici le retour des articles de notre long voyage en Amérique du Sud (11 mois) ! L’Argentine est un pays merveilleux et si varié que j’ai envie de continuer à partager ici nos découvertes. On commence avec un coin que nous avons beaucoup aimé : la région de Mendoza ! 

Nous étions 4, accompagnés d’Audrey et Thomas. Vous verrez qu’on ne retient pas grand-chose de la ville (indépendamment de notre volonté) mais qu’il y a de quoi faire pour les amoureux de la nature ! Que faire autour de Mendoza ? Suivez-nous !

NB : Tous les prix indiqués datent de janvier 2020. A savoir également que le taux de change est très (très !) variable en Argentine.

Le parc Sierra de las Quijadas, près de San Luis

La ville de San Luis

Depuis la ville de Cordoba, nous prenons un bus (7h de route) qui nous amène jusqu’à San Luis. Ici, nous avons loué un petit airbnb. Les proprios n’ont visiblement pas trop l’habitude d’accueillir des étrangers, ils sont au petit soin avec nous ! (Lors de notre départ ils nous amèneront même en voiture jusqu’au terminal de bus ! Trop gentils !) La ville de San Luis n’est pas tellement touristique mais elle est agréable. C’est une petite ville tranquille, avec de jolis coins dont une belle place centrale, comme souvent en Amérique du Sud. 

Le parc national Sierra de las Quijadas

Le lendemain, nous louons une voiture chez Alamo pour la journée, afin de découvrir le parc Sierra de las Quijadas, à environ 1h30 de route de San Luis. Une fois là-bas, la chaleur est écrasante. Le ranger à l’entrée du parc nous informe que plusieurs sentiers de randonnée sont fermés à cause de la chaleur (les plus longs, dont celui qu’on avait prévu de prendre !) mais que, par contre, l’entrée est gratuite. 

Malgré la température de 40°C, nous entamons une petite randonnée de 3 km. Les paysages sont superbes, l’orangé des roches est impressionnant. Cependant on crève de chaud ! Il n’y a pas d’arbres pour se mettre à l’ombre, alors on devient aussi rouge que le paysage comme dirait Audrey. 🥵 (je vous épargne nos tronches de tomate 🤪) Quand un nuage apparaît devant le soleil, c’est le bonheur, un peu de répit ! 

Pas de trace de vie (il fait bien trop chaud !) mais on a quand même la chance de voir voler des condors… Magique !

Une fois la balade terminée, nous pique-niquons sous un préau, à l’ombre, près des sanitaires où on va se rafraichir un peu en s’aspergeant d’eau et en mouillant nos casquettes 😅. On se lance ensuite sur le Flora Trail, pour une petite marche d’1 km, histoire de profiter de la vue un petit peu plus, sans faire trop d’effort. 

C’est ensuite avec un certain bonheur que nous nous réfugions dans la voiture, clim à fond !!! 

C’est un lieu peu connu des touristes étrangers, pourtant les paysages sont vraiment magnifiques. Dommage qu’il ait fait si chaud lors de notre passage !

Que faire autour de Mendoza : road trip vers l’Aconcagua

Après un trajet en bus depuis San Luis de 3h30, nous voici à Mendoza, la capitale du vin en Argentine ! Mais on verra ça plus tard. Pour le moment, nous allons chercher une nouvelle voiture de location pour nous rendre près de la frontière chilienne, à un endroit incontournable lors d’une visite à Mendoza.

Il est possible de partir en excursion pour une journée (avec 8h de route aller/retour au compteur quand même), mais à 4, c’était plus simple et agréable de louer une voiture. 

Point de chute à Los Penitentes

Une fois la voiture de location récupérée, nous roulons encore 3h, en faisant un arrêt « smoothie » dans le village de Uspallata et en s’enfonçant de plus en plus dans les montagnes de la pré-cordillère des Andes, dans des paysages de plus en plus beaux. Enfin, nous arrivons à Los Penitentes, où nous avons réservé un logement. C’est minuscule ! C’est en fait une station de montagne. L’hiver on imagine qu’il y a beaucoup de monde qui vient, notamment pour le ski, mais en été, c’est désert. Les hôtels bordent la route nationale. L’ambiance est vraiment étonnante, au milieu de ces montagnes. 

Mythique Aconcagua

Après une bonne nuit de sommeil nous nous rendons au parc provincial de l’Aconcagua, nom emblématique de l’Amérique du Sud. En effet, le parc offre une vue sur le mont Aconcagua, qui du haut de ses 6 900 m est le plus grand sommet d’Amérique

Après avoir payé le droit d’entrée, nous marchons sur un court sentier qui nous amène au milieu de ce paysage fabuleux. Nous étions venus pour admirer le colosse de l’Amérique mais nous sommes tout autant émerveillés par les environs ! Les couleurs si typiques de l’altiplano nous enchantent. Nous profitons d’un temps radieux mais notre souffle court nous rappelle que nous sommes bien à 3 000 m. C’est une première pour Audrey et Thomas qui sont surpris de se sentir essoufflés en montant quelques marches. (Petit rappel, l’altitude n’est pas un paramètre à prendre à la légère : l’oxygène manque et peut causer des problèmes. Il ne faut pas trop forcer, bien s’hydrater et si on se sent trop mal, ne pas hésiter à redescendre.)

Il est possible de faire des randonnées de plusieurs jours, dont l’ascension de l’Aconcagua, mais on passe notre tour ! Il faut un minimum de préparation et d’organisation pour cela. Nous nous contentons de la vue et de cette balade qui nous amène jusqu’à Los Horcones et une petite lagune (qui n’a rien d’impressionnant en cette période estivale). 

Prix du parc : 300 ARS ~ comptez environ 1h sur place 

A la frontière du Chili : le Christ Rédempteur des Andes

Nous continuons notre journée en roulant jusqu’au Christ rédempteur des Andes, qui marque la frontière entre l’Argentine et le Chili. La route pour s’y rendre est très sinueuse, ça grimpe et en plus elle n’est pas goudronnée. Elle est en terre, mais l’état est plutôt correct. Il ne faut juste pas trop regarder par la fenêtre si on est sujet au vertige ! 😅

Une fois en haut, à 3 832 m (quand même !), on se retrouve avec pas mal de monde, il y a beaucoup de stands de nourriture et d’artisanat. On en profite pour tester quelques spécialités comme du dulce de leche artisanal (et on craquera pour un pot !), du chocolat et même une liqueur dénommée “cul de macaque” apparemment ! L’artisan chilien qui nous fait goûter ça est très sympa et parle quelques mots de français (dont ce fabuleux nom de liqueur !). Il nous assure que c’est bon contre le mal des montagnes mais bizarrement on n’est pas sûrs de le croire !

On déguste ensuite de délicieuses empanadas frites au fromage devant l’œil du Christ.

Le pont de l’inca (Puente del Inca)

Avant de repartir pour Mendoza, nous faisons un arrêt au Pont de l’Inca, un pont naturel où les incas avaient l’habitude de passer. Les couleurs causées par le fer et le soufre sont vraiment étonnantes ! Des thermes avaient été construits mais ont été abandonnés depuis, ce qui gâche un peu le paysage (et pour rien en plus). Ça reste quand même un bel endroit, toujours dans le décor splendide de ces montagnes andines.

Visiter les vignobles de Mendoza à vélo

Que faire autour de Mendoza ? La réponse est évidente : boire du vin ! 😁

L’Argentine est réputée pour ses vins, principalement ceux de la région de Mendoza. Étant amateurs de vin (sans être des experts), il était obligé pour nous de faire un petit tour des bodegas. Et quoi de mieux que de faire ça en vélo, afin de pouvoir goûter les vins ?! Nous avions déjà fait ça au Chili, dans la vallée de Colchagua et c’était très sympa. 

Comment visiter les vignobles de Mendoza à vélo ? 

Pour nous rendre aux vignobles de Maipu, nous prenons un bus depuis la rue Rioja, dans le centre de Mendoza (bus 813, 816, 812…). Nous payons 0,25 ARS pour un trajet de 45 minutes jusqu’à la rue Urquiza à Maipu. 

Ici, nous trouvons un magasin de location de vélos : 450 ARS pour la journée si on paye en espèce (500 si on paye en CB… Toujours avoir du cash en Amérique du Sud ^^). Nous réservons en même temps une visite à Trapiche, un domaine réputé et populaire. Le loueur nous donne une carte qui recense les nombreuses bodegas du coin, et c’est parti ! Il fait bien chaud et nous pédalons au milieu des oliveraies ; ça sent super bon ! 

Les vins bios de Viña El Cerno

Nous pédalons d’abord jusqu’au vignoble le plus éloigné : El Cerno, qui propose des vins biologiques. Nous n’avons pas l’habitude d’en voir par ici, alors ça éveille notre curiosité. Le lieu est très charmant et reposant. 

Dégustation de 2 vins au choix (rouge, blanc, rosé ou pétillant) : 200 ARS. 

Visite du vignoble Trapiche

A 15h30, nous devons être à Trapiche pour ne pas manquer la visite de la cave. Nous sommes en petit groupe, et pendant une vingtaine de minutes nous découvrons les grandes cuves et le domaine. On goûte le raisin qui donnera ce bon vin. Il y a pas mal de vignes et les bâtiments sont très beaux. On voit que c’est une grande marque et qu’ils produisent beaucoup de vin. 

A la fin de la visite, c’est le moment tant attendu : la dégustation ! Nous goutons un vin blanc sec, puis un rouge Malbec et un rouge qui est un mélange de Malbec, Cabernet-Franc et Cabernet Sauvignon. Ce dernier est assez étonnant, il rappelle le poivron ! 

Visite + dégustation de 3 verres (à réserver pour arriver à la bonne heure) : 450 ARS.

Dégustation de produits artisanaux

L’odeur des oliviers étant tellement forte et agréable, nous ne résistons pas à l’envie de nous arrêter à un petit magasin sur la route qui vend des produits artisanaux et en proposent des dégustations

Le gérant est très gentil et nous goûtons à différentes huiles d’olives, diverses tapenades, du chimichurri (la sauce signature de l’Argentine, un délice), de la moutarde… Mais aussi des produits sucrés comme le dulce de leche (confiture de lait), dulce coco, et des confitures de vin, une belle découverte ! Place ensuite aux liqueurs : irish coffe, chocolat (miaaaam), dulce de leche (re-miaaaaam), café, aux épices…

Tout est vraiment bon, on achète quelques produits mais on se restreint, sinon on achèterait tout le magasin et il faut que ça tienne dans nos sacs à dos 😂

Dégustation de produits artisanaux : 180 ARS.

On retourne ensuite à la location de vélo où on nous offre le “happy hour” : et c’est reparti pour une tournée de vin ! Difficile de refuser en attendant le prochain bus 😛

Mendoza

Nous avions prévu de visiter la ville de Mendoza, cependant nous avons dû annuler cette partie. En effet, notre plan de route initial pour la suite du voyage s’est avéré trop compliqué (voir impossible). Nous avons alors du passer beaucoup de temps à réorganiser la suite du voyage et à trouver notamment une voiture de location pas trop chère pour le périple que l’on voulait faire… En sachant qu’on ne pouvait pas s’attarder par ici car nous avions un impératif : être à Rio de Janeiro pour le Carnaval et l’arrivée du frère de Manu (et il nous restait encore beaucoup de kilomètres et de choses à voir jusque là-bas !).

Nous avons donc zappé la découverte de Mendoza, qui a l’air d’être plutôt agréable. Mais comme nous étions venus plutôt pour le vin (haha) et les paysages alentours, nous n’avons pas de regrets.

Je vous partage cependant deux adresses qui nous ont régalé pendant notre séjour :

  • Patio de Jesus Maria : conseillé par notre hôte airbnb. Si vous voulez un vrai asado argentin, c’est ici ! Resto assez classe, prix plus haut que la normal mais la viande est délicieuse et les portions sont énormes. Avec du bon vin argentin et un dessert à base de champagne et de glace au citron… De quoi se faire plaisir !
  • Pizzeria Los Inmigrantes : bonnes pizzas, lieu très populaire (avec beaucoup de bruit). 

De la province de Mendoza nous retiendrons son bon vin (notamment les Malbecs !), et bien sûr les magnifiques paysages autour de l’Aconcagua et de San Luis. Une région qui mérite vraiment le détour !